Accords de Paris : la Silicon Valley fait grise mine suite au retrait américain

Business : Donald Trump a annoncé hier son intention de se retirer des accords de Paris sur l’environnement. Plusieurs dirigeants de la Silicon Valley avaient annoncé leur hostilité à l’égard de cette décision, dont Elon Musk qui menaçait de cesser de collaborer aux initiatives du gouvernement.

L’annonce de Donald Trump ne fait pas beaucoup d’heureux. En France tout d’abord, où Macron a exprimé sa déception suite au choix du président des États-Unis de se retirer des accords de Paris visant à préserver le climat. Mais cette décision suscite également la grogne de certaines figures en vue de la Silicon Valley.

 

Elon Musk avait ainsi annoncé ses intentions avant même que la décision ne soit prise. Le fondateur de SpaceX et Tesla était en effet l’un des membres du conseil de dirigeants accompagnant le président Donald Trump pour planifier sa stratégie en matière de nouvelles technologies et d’innovation. Mais il avait averti le président que si son choix se portait sur le retrait des US de l’accord de la COP21, il se retirerait lui du Conseil. Suite à la décision du président des États-Unis, Elon Musk tient donc sa promesse et l’a annoncé sur son compte Twitter : « Je quitte mes fonctions au sein du conseil. Le réchauffement climatique est une réalité. Se retirer de l’accord de Paris n’est bon ni pour l’Amérique, ni pour le reste du monde. »

Elon Musk n’est pas le seul à s’être déclaré déçu de la décision de Donald Trump. Le dirigeant s’est tout d’abord exprimé lui aussi dans un tweets, où il se déclare déçu de cette position. Il rappelle au passage l’engagement d’Apple sur les questions d’environnement et promet de ne jamais revenir sur ces choix. Tim Cook, dans une lettre en interne publiée par Buzzfeed, élabore quelque peu sa position sur le sujet : « le changement climatique est une réalité et nous partageons tous la responsabilité de le combattre. Je veux vous assurer que les récents développements n’auront aucune influence sur les efforts d’Apple en matière de protection de l’environnement » écrit le dirigeant. La totalité de la lettre est disponible en anglais sur le site de Buzzfeed.

Outre ces deux grandes figures, de nombreux patrons de la Silicon Valley ont rejoint les rangs des opposants à Trump : on retrouve ainsi Satya Nadella de Microsoft, Sundar Pichai de Google ou encore Marc Benioff de Salesforce. Les rapports de Donald Trump avec la Silicon Valley n’étaient pas au beau fixe depuis le début de son mandat, mais cette décision risque fort d’aggraver la situation.

Accords de Paris : la Silicon Valley fait grise mine suite au retrait américain

Source : L’article << Accords de Paris : la Silicon Valley fait grise mine suite au retrait américain >> est extrait de ZDNet

Une sélection d'articles qui pourraient vous intéresser ...

rester-informer
Ne manquez plus rien!
Abonnez-vous dès maintenant aux infos de SOSVirus et recevez chaque mois, le meilleur de la sécurité informatique : news, tutos, hacking, alerte ransomware, spam alerte ...

Par | 2017-06-02T14:29:10+00:00 juin 2nd, 2017|Actualité|0 commentaire

Laisser un commentaire