Adobe Flash en Open Source ? Laissez-le mourir plutôt

Application : Une développeur, Juha Lindsted, propose au travers d’une pétition de rendre le logiciel Flash d’Adobe Open source. Non ! S’il vous plaît, laissez Adobe Flash mourir en paix.

 

En 2020, Adobe nous promet qu’Adobe Flash rejoindra enfin sa tombe. Dieu merci ! Mais à présent, le développeur Juha Lindsted veut que Flash passe en open source. Oh s’il vous plait ! Non, mais alors surtout pas !

Au cours des dernières années, il semblait que pas une semaine ne passait sans qu’une nouvelle faille de sécurité ne soit découverte dans Adobe Flash. En un jour infâme de 2015, Adobe a annoncé qu’il avait corrigé 13 vulnérabilités Flash.

Et cela n’a fait qu’empirer depuis. En juin, Adobe a corrigé 21 failles de sécurité. Parmi celles-ci, pas moins de 14 pourraient conduire au but ultime du hacker, à savoir l’exécution de code à distance.

Comme je l’ai déjà dit, la seule façon de sécuriser véritablement Flash est de s’en débarrasser.

Les utilisateurs ne changent pas leurs habitudes

Alors, pourquoi Lindsted a-t-il lancé une pétition pour ouvrir le code source de Flash ? Lindsted s’est expliqué : “Flash est un élément important de l’histoire d’Internet et tuer Flash signifie que les générations futures ne pourront pas accéder au passé. Les jeux, les expériences et les sites Web seraient oubliés.”

Il poursuivait : “Ouvrir les spécs de Flash serait une bonne solution pour maintenir les projets Flash en vie pour des raisons d’archivage. J’ignore comment, mais c’est la beauté de l’open source : vous ne savez jamais ce qui apparaîtra après l’ouverture de vos sources ! Il pourrait y avoir un moyen de convertir swf/fla en HTML5/canvas/webgl/webassembly, ou certains pourraient écrire un lecteur autonome pour cela. Une autre possibilité serait d’avoir un navigateur distinct. Nous ne disons pas que Flash Player devrait être conservé comme tel.”

C’est bien beau, mais les gens sont ce qu’ils sont. Si Flash vit, ils continueront à l’utiliser, et sans support de sécurité, le logiciel deviendra plus instable que jamais.

Oui, ce serait incroyablement stupide de leur part. Mais alors quoi ! Les internautes utilisent toujours des mots de passe stupides comme “123456”, “mot de passe” et “qwerty”.

Si vous voulez continuer de jouer à d’anciens jeux Flash, regardez les sites Web préservés qui ont commis l’erreur d’utiliser Flash pour leur page d’accueil, et voilà. Ils peuvent continuer à utiliser les fichiers binaires Flash. Les fichiers Flash ne disparaissent pas.

Il en va de même des outils de conversion Flash vers un autre format. Ils existent depuis des années. Vous pouvez utiliser Shumway de Mozilla ou, jusqu’à ce que Google cesse le support, l’outil de conversion Flash-to-HTML5 Swiffy. Il existe de nombreux autres programmes de conversion Flash disponibles.

Vous n’avez même pas besoin d’ouvrir le code source pour créer des fichiers Flash. En 2008, Adobe a ouvert son framework Flex, un kit de développement logiciel pour la conception d’applications Flash. Aujourd’hui, Flex poursuit sa vie en tant que projet de la fondation Apache Software.

L’ouverture du code est inutile

En d’autres termes, nous n’avons pas besoin du code source de Flash pour convertir ou créer des fichiers Flash. Laissez Flash disparaître !

De plus, Google avec Chrome, Microsoft avec Internet Explorer et Edge, et Mozilla avec Firefox désactivent tous Flash. Nous devrions suivre leurs traces et tourner la page Flash une fois pour toutes.

Quand je parle de la fermeture de Flash, je parle de Flash Player, c’est-à-dire la manière dont vous exécutez et regardez de la vidéo en Flash et des jeux. Adobe Animate CC, anciennement Flash Professional, qui est un programme de conception, vivra. Si pouvez toujours utiliser Adobe Animate – merci de ne pas le faire – pour créer des jeux et des vidéos Flash, le logiciel supporte désormais les formats de vidéos HTML5 beaucoup plus sûrs.

Oui, il fut une époque où le contenu Flash était plus utile que nuisible. Comme le créateur de Flash, Jonathan Gay, le disait : “Si vous pensez que Flash est difficile à utiliser, vous devriez essayer de dessiner avec un joystick sur un Apple II avant que le concept d’annulation n’ait été inventé.” Mais il a persévéré pour créer Flash en 1993.

Flash était formidable en son temps. En 2005, Adobe a acheté Macromedia, la société mère de Flash par la généreuse somme de 3,4 milliards de dollars. La même année, YouTube se lançait et décidait d’utiliser Flash pour la vidéo. Populaire programme d’animation et de jeu, Flash s’est rapidement transformé en lecteur vidéo par défaut d’Internet. Il n’a jamais été assez sécurisé pour cela, mais Flash était ce qui était disponible alors et était déjà très populaire.

C’était avant. Les temps changent. Il n’y a aucune excuse pour utiliser la vidéo Flash aujourd’hui.

A partir de 2011, Adobe est passé de Flash aux formats vidéo HTML 5. Il s’agit de fichiers Ogg avec le codec vidéo Theora et le codec audio Vorbis, les fichiers MPEG4 avec le codec vidéo H.264 et du codec audio AAC, ainsi que les fichiers WebM de Google avec le codec vidéo VP8 et le codec audio Vorbis.

Alors, pourquoi six ans plus tard parlons-nous encore de Flash ? Pour la même raison, je refuse de donner à Flash une sorte de seconde vie. A moins de contraindre les individus à utiliser des ordinateurs de manière nouvelle et sécurisée, ils continueront à recourir à des méthodes et des logiciels anciens et vulnérables.

Je suis habituellement favorable à l’ouverture de tout et n’importe quoi. Pas cette fois. Flash s’est avéré être une litanie sans fin de failles de sécurité. Il est temps de le laisser s’en aller, une bonne fois pour toutes.

Article traduit et adapté par Christophe Auffray, ZDNet.fr

Adobe Flash en Open Source ? Laissez-le mourir plutôt

Source : L’article << Adobe Flash en Open Source ? Laissez-le mourir plutôt >> est extrait de ZDNet

Du contenu qui pourrait bien vous intéresser !

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles 1 avis, 5,00/5
Loading...
2017-09-18T18:29:07+00:00

Laisser un commentaire