Amazon Alexa est-elle en passe de devenir une interface vocale universelle ?

L’assistant virtuel d’Amazon sera désormais intégré dans tous les thermostats connectés vendus par son partenaire, Ecobee. L’entreprise de Jeff Bezos sert ainsi son projet visant à faire d’Alexa l’interface de communication privilégiée avec les objets intelligents.

Amazon et Ecobee, entreprise spécialisée dans la commercialisation de thermostats intelligents, étaient tous deux présents en mai dernier à l’évènement Collision, à La Nouvelle-Orléans, pour présenter le fruit de leur partenariat, annoncé en février 2016. Alexa, l’assistant virtuel conçu par Amazon, est désormais intégré à tous les produits commercialisés par Ecobee. Ainsi, en plus de moduler automatiquement la température dans chaque pièce, les thermostats vendus par l’entreprise offrent les mêmes fonctions qu’Amazon Echo, soit une interface vocale permettant d’accéder à un grand nombre de services.

Amazon Alexa est-elle en passe de devenir une interface vocale universelle ? - 2017 - 2018 

« Les clients peuvent demander à Alexa de lancer une liste de lecture musicale, d’allumer les lumières, de commander une pizza ou encore de rappeler à leurs enfants de sortir les poubelles. » a ainsi énuméré Stuart Lombard, fondateur et CEO d’Ecobee, lors de l’évènement. En outre, comme le thermostat n’est présent que dans une seule pièce l’entreprise entame la commercialisation d’ampoules connectées, intégrant chacune les fonctions d’Amazon Alexa.

En installant l’une d’entre elles dans chaque pièce de leur domicile, les clients pourront ainsi accéder aux fonctions de l’assistant virtuel à n’importe quel moment et dans n’importe quelle partie de leur maison. Le dispositif est également conçu pour limiter au maximum les actions que l’utilisateur doit effectuer. Le recours à des capteurs de mouvement permet par exemple d’ajuster automatiquement la lumière et d’augmenter légèrement la température lorsqu’un individu pénètre dans une pièce, et inversement lorsqu’il la quitte.

Un partenariat bénéfique pour les deux acteurs. Ecobee bénéficie de l’un des assistants virtuels les plus performants du marché, et propose ainsi un produit cumulant les fonctions d’un thermostat connecté et d’Amazon Echo, pour le prix d’un seul appareil. Amazon sert son ambition de faire d’Alexa une interface vocale universelle, régnant sur un large écosystème d’objets connectés. « Nous souhaitons qu’Alexa soit partout, qu’il s’agisse de l’interface privilégiée pour interagir avec les objets qui nous entourent. » a ainsi affirmé Steve Rabuchin, vice-président d’Amazon Alexa, lors de l’événement Collision. « Nous travaillons avec Ford et BMW pour intégrer Alexa dans leurs véhicules, ainsi qu’avec General Electric et LG autour de la cuisine connectée. Nous voulons également intégrer Alexa aux systèmes d’arrosages pour jardin, aux portes de garage… »

Alexa, future intelligence artificielle holistique ?

Steve Rabuchin en est convaincu : à l’ère des objets connectés, la commande vocale est en passe de devenir la nouvelle interface privilégiée. L’ambition d’Amazon est de dominer ce nouveau marché. Dans cette optique, l’entreprise a ouvert la technologie derrière Alexa pour permettre aux développeurs de construire des applications par-dessus, et d’intégrer l’interface vocale d’Amazon aux produits de leur entreprise. C’est ainsi qu’Ecobee a inséré l’assistant virtuel dans ses thermostats intelligents. Cette stratégie est doublement gagnante pour Amazon : elle permet d’une part d’enrichir les services proposés par Alexa sans avoir à les développer en interne, et d’autre part de disséminer l’intelligence artificielle dans un nombre toujours plus grand d’objets connectés, contribuant à en faire une interface indispensable.

À l’ère de l’internet des objets, il manque en effet pour l’heure un connecteur, une interface holistique permettant de communiquer avec l’ensemble de ces appareils de manière holistique et harmonieuse, et d’accéder à des services supplémentaires via l’internet. On peut ainsi imaginer l’homme du futur s’adresser à l’intelligence artificielle incluse dans son frigo connecté pour lui demander ce qu’il contient.

Celle-ci se connecterait alors automatiquement au site de cuisine favori de l’utilisateur pour lui proposer un panel et recettes potentielles, en fonction du contexte, de ses goûts personnels et du contenu du frigo, avant d’enclencher automatiquement le préchauffage du four. Dans le cadre d’un dîner romantique, elle pourrait également suggérer un vin s’accordant avec le menu, lui communiquer la boutique la plus proche où se le procurer via Google Maps et lui proposer de commander un Uber pour sa moitié… Telle est la vision idéale que vise Amazon, avec Alexa comme assistant virtuel universel. Une position qui conférerait à l’entreprise de Jeff Bezos un important monopole, mais c’est un autre débat…

  • Google aurait créé un fonds d’investissement dédié à l’intelligence artificielle
  • AlphaGo : l’IA prend sa retraite de joueur après une ultime victoire
  • Intelligence artificielle et machine learning : Google met les choses au point
  • I/O 2017 : Google voit la vie en intelligence artificielle
  • Intelligence artificielle : la promesse du big data

Amazon Alexa est-elle en passe de devenir une interface vocale universelle ?

Source : L’article Amazon Alexa est-elle en passe de devenir une interface vocale universelle ? >> est extrait de ZDNet

Une sélection d'articles qui pourraient vous intéresser ...

Amazon Alexa est-elle en passe de devenir une interface vocale universelle ? - 2017 - 2018
Ne manquez plus rien!
Abonnez-vous dès maintenant aux infos de SOSVirus et recevez chaque mois, le meilleur de la sécurité informatique : news, tutos, hacking, alerte ransomware, spam alerte ...

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles 1 avis, 5,00/5
Loading...
2017-09-18T18:29:26+00:00

Laisser un commentaire