Attaques Ddos : Deux ans ferme pour l'administrateur du Titanium Stresser

Juridique : Un jeune Britannique a été condamné à deux ans de prison ferme pour avoir mis en place un service de DDoS à la demande. Le service Titanium Stresser était l’un des booters les plus populaires sur le marché.

122.000 utilisateurs inscrits, plus de 660.000 adresses IP visées et un total de 1,7 million d’attaques répertoriées : dans le milieu des booters et stressers ddos, Titanium stresser n’était pas un petit joueur. Ces services, nombreux sur le web, offrent à des utilisateurs une infrastructure permettant de facilement faire du Ddos à la demande.

Ce type d’outils pullule sur internet et rencontre une forte popularité auprès des cyberdélinquants, qui les utilisent pour mettre hors ligne certains services. Mais pour les administrateurs qui monnaient l’accès à ce type d’outil, la facture peut se révéler douloureuse.

 

L’administrateur et créateur de Titanium Stresser a ainsi été condamné à deux ans de prison ferme par un tribunal britannique. Adam Mudd avait commencé à développer son outil en 2013, alors qu’il n’était âgé à l’époque que de 16 ans. Celui-ci avait été utilisé par ses soins pour plusieurs attaques contre son collège, comme le rapporte le Guardian : au total, Adam Mudd aurait utilisé son propre service pour mener 594 attaques Ddos sur différentes cibles.

Outre les attaques qui lui sont personnellement reprochées, le service était également disponible contre paiement pour les internautes qui souhaitaient lancer des attaques ddos. Le service proposait d’ailleurs une offre gratuite de 60 secondes pour ceux qui souhaiteraient tester le système avant d’acheter. Au total, celui-ci aurait généré plus de 300.000£ de revenus pour son créateur au cours de ses deux années d’activité.

Les avocats de la défense ont néanmoins tenu à rappeler que les motivations du jeune étudiant n’étaient pas financières, mais que ce dernier cherchait plutôt à gagner la reconnaissance de ses pairs et à assouvir un besoin de vengeance à l’égard de son collège dont il avait été renvoyé.

S’ajoute à l’équation la situation psychologique du jeune homme, les médecins ayant diagnostiqué un cas d’autisme léger (asperger) ayant contribué selon les avocats de la défense au sentiment de perte de réalité face à ses actions. Ses avocats ont fait appel, demandant à ce que la peine de deux ans de prison ferme soit transformée en sursis au vu de ces différents éléments.

Le Titanium Service est également connu pour avoir été la base de travail ayant servi aux membres du groupe LizardSquad pour développer leur propre stresser, le Lizard Stresser, qui a été utilisé dans les attaques ayant mis hors ligne le service Xbox Live et le Playstation Network en 2014.

Attaques Ddos : Deux ans ferme pour l'administrateur du Titanium Stresser

Source : L’article << Attaques Ddos : Deux ans ferme pour l'administrateur du Titanium Stresser >> est extrait de ZDNet

Une sélection d'articles qui pourraient vous intéresser ...

rester-informer
Ne manquez plus rien!
Abonnez-vous dès maintenant aux infos de SOSVirus et recevez chaque mois, le meilleur de la sécurité informatique : news, tutos, hacking, alerte ransomware, spam alerte ...

By | 2017-04-27T13:22:19+00:00 avril 27th, 2017|Actualité|0 Comments

Leave A Comment