Big Data : des témoignages utilisateurs convaincants

Avenir de l’IT : PMU, Voyages-SNCF.com, BUT International et la Gendarmerie Nationale expliquent leurs stratégies pour réussir leurs projets Big Data.

Beaucoup de réalisations en matière de Big Data se sont concrétisées et renforcées depuis quelques mois. Deux tables rondes du récent Congrès Big Data ont montré les avancées obtenues sur le terrain en France. Les leçons à tirer des premiers déploiements sont multiples.

Les responsables de projets Big Data sont assez unanimes sur le fait qu’il faut trouver le bon tempo. Il ne sert à rien de partir trop vite. Comme l’a résumé Florence Laget, directeur des activités Big Data chez HPE France, le ‘quick & dirty’ n’est certes pas la meilleure option pour bien démarrer.

Ainsi chez BUT International, on reconnait avoir au départ tâtonner. « Il faut éviter les prototypes techniques élaborés sans cas d’usage. Il faut une mobilisation des dirigeants (comme sponsors) et des managers, sans nécessairement leur parler Big Data », a résumé un responsable de la chaîne de magasins. « Il n’est pas nécessaire de créer un data-lake à tous prix. Il faut commencer par adapter son environnement et sa philosophie en matière de bases de données. Il faut identifier tel ou tel besoin, à partir de telles données et non pas créer une plateforme fourre-tout. Il faut acquérir une bonne maîtrise des technologies sous-jacentes, savoir différencier l’exploitation des données fraîches ou froides, par rapport aux besoins métiers. »

L’objectif ici, avec le programme baptisé Force 6000 de BUT, a été de motiver les vendeurs à transformer la fréquentation des points de vente en actes d’achat – ceci grâce à des accompagnements sur mesure, en y intégrant, si nécessaire, des services externes.

Une aide à la décision

La Gendarmerie nationale s’y est mise également: les premières réalisations ont concerné des statistiques sur la délinquance, à partir d’une refonte de l’infrastructure et d’un recensement détaillé des bases de données existantes. « Jusqu’ici, nous étudions les données de manière séparées; aujourd’hui on peut croiser certaines données, y compris celles des RH, ce qui constitue une aide à la décision ». En coopération avec Etalab, un autre cas d’application a été développé concernant les vols de véhicules dans un département de Picardie. Si le retour sur investissement reste difficile à évaluer, les résultats sont prometteurs, car « ils ont une dimension prédictive ». Ils sont notamment utiles aux unités de gendarmes qui viennent en renfort. Un autre cas d’application vise les vols avec violence dans une ville du sud de la France. Et un autre encore concerne la maintenance prédictive de certains véhicules, permettant de provisionner des pièces de rechange.

Des performances à la demi-seconde

Le choix d’une architecture système robuste contribue largement au succès. BUT International, qui avait une exigence de performances à la seconde, pour une centaine de millions de calculs à la minute, a sélectionné SAP HANA sur HPE et a déjà déployé la solution auprès de 4.000 postes.

La Gendarmerie nationale, avec une infrastructure similaire, est passée d’un délai de 25 minutes à une demi-seconde pour traiter 80 millions de lignes.

« Nous avons pris du recul notamment sur l’importance du nettoyage préalable des données, et sur le règlement des cas particuliers afin d’éviter l’arrêt du ‘pipeline’ des données traitées sur la plateforme », a-t-il expliqué.

« Nous avons pris du recul notamment sur l’importance du nettoyage préalable des données, et sur le règlement des cas particuliers afin d’éviter l’arrêt du ‘pipeline’ des données traitées sur la plateforme », a-t-il expliqué.

L’objectif ici est de proposer aux internautes voyageurs, une à deux fois par semaine, des ‘top destinations’ bien ciblées ainsi que des services connexes

[un prochain article détaillera ces applications Big Data].

Au PMU, la collecte des données sur le bon fonctionnement des 22.000 bornes installées dans les bars-tabacs va conduire à une optimisation de l’ensemble du parc. Le dispositif permet d’anticiper d’éventuelles pannes sérieuses et de mieux répartir les bornes en fonction de l’activité réelle [cf. prochain article à paraître dans cette rubrique].

Sécurité et nouvelle réglementation

La question de la sécurité des données reste une pierre angulaire. Les intervenants mentionnent les obligations de la nouvelle réglementation européenne GDPR. « Cela conduit à s’interroger sur la finalité des croisements de données », souligne l’un d’eux. « Il faut bien segmenter et sécuriser en amont, et ne pas croiser n’importe quoi », ajoute un autre.

Et Florence Laget, directeur de l’activité Big Data de HPE France, précise: « Le principal enjeu reste celui de l’organisation et de la gouvernance de la donnée. Il faut obtenir l’adhésion des métiers et la direction ».

Le futur en temps réel ou quasi temps réel

S’agissant des développements futurs, les intervenants insistent sur la tendance « temps réel ». « C’est un enjeu majeur », observe-t-on chez BUT International. Selon HPE, le développement du Big Data est désormais tiré par les objets connectés (IoT, Internet of things). « IDC prévoit 30 milliards de ‘devices’ concernés dans le monde d’ici à 2020. Or, l’enjeu principal n’est plus tant la collecte des données que leur exploitation pour mener des actions concrètes, opérationnelles », ponctue Florence Laget.

Big Data : des témoignages utilisateurs convaincants

Source : L’article << Big Data : des témoignages utilisateurs convaincants >> est extrait de ZDNet

Du contenu qui pourrait bien vous intéresser !

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles 1 avis, 5,00/5
Loading...
2017-09-18T18:29:33+00:00

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.