Une division du service de renseignements électroniques du gouvernement du Royaume-Uni a averti le public de se méfier des cybercriminels exploitant l’épidémie de coronavirus.

 

Le Centre National de Cyber Sécurité (National Cyber ​​Security Center : NCSC) a décrit sur son blog comment les pirates ont diffusé des logiciels malveillants via des e-mails censés contenir des mises à jour importantes sur l’épidémie de COVID-19, et que des tentatives ont également été faites pour arnaquer des utilisateurs sans méfiance et hameçonner des mots de passe et des informations sensibles.

 

En réponse à cette menace, le NCSC a déclaré avoir pris des mesures pour détecter et supprimer automatiquement les sites malveillants exploitant l’épidémie de Coronavirus pour lancer des attaques par phishing et via des logiciels malveillants.

 

Les techniques utilisées par les cybercriminels ne sont pas différentes de celles précédemment constatées, mais le fait qu’ils exploitent la pandémie actuelle signifie qu’il y a de grandes chances que des utilisateurs apeurés se montrent moins méfiants et tombent dans le panneau.

 

En bref, vous pourriez être plus tenté en ce moment de cliquer sur un lien prétendant contenir des informations importantes sur le virus que de cliquer sur un lien censé provenir de votre banque.

 

Afin de renforcer la sécurité des internautes, le NCSC recommande au public de suivre les conseils existants sur la manière de détecter et de traiter les e-mails suspects et de se protéger contre les logiciels malveillants – à commencer par les ransomwares.

 

Étant donné que de nombreux employés sont susceptibles de découvrir le télétravail, peut-être sans accès direct aux équipes de support informatique habituellement disponibles pour les conseiller sur la sécurité, il est particulièrement important que les utilisateurs se souviennent des bonnes pratiques de cybersécurité.

 

Paul Chichester, directeur des opérations au NCSC, a rappelé aux utilisateurs de signaler toute attaque de cybermalveillance aux autorités :

 

“Nous savons que les cybercriminels sont opportunistes et chercheront à exploiter les craintes des gens, et cela va sans aucun doute être le cas avec l’épidémie de coronavirus. Notre conseil au public est de suivre nos recommandations, qui doivent être exhaustives, allant des mots de passe au repérage des e-mails suspects. Dans le cas où quelqu’un serait victime d’une tentative de phishing, il devrait le signaler à Action Fraud (le service des fraudes britannique) dès que possible.”

 

Ces dernières semaines, il y a clairement eu une augmentation de l’exploitation cybercriminelle de la crise du coronavirus, avec des tentatives pour duper les utilisateurs par des fichiers d’information malveillants, des attaques de phishing censées provenir du Ministère de la Santé et des ransomwares pour appareils Android, entre autres.

 

Il est malheureusement probable que les choses empirent durant les prochaines semaines. Informez-vous uniquement à l’aide des sites de santé officiels de votre gouvernement.

 

Restez en sécurité, protégez vos amis et vos collègues.

Source : @Bitdefender

Du contenu qui pourrait bien vous intéresser !

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles 1 avis, 5,00/5
Loading...