Chiffres clés : les navigateurs Internet

Sommaire

  • 2017 : Où va Microsoft Edge ?
  • 2014/2012 – Internet Explorer à 58%
  • 2009 – Firefox poursuit son ascension
  • 2007 à 2008 – Plus de 65% pour IE

Mise à jour : en raison des forts écarts observés selon la méthodologie employée par les instituts de mesure, ZDNet.fr a décidé de compléter sa rubrique consacrée aux chiffres clés des navigateurs afin de permettre aux lecteurs de comparer les données de NetMarketShare (basées sur les visites uniques), StatCounter (pages vues) et AT Internet (visites enregistrées pour un périmètre de sites Web).

Navigateurs dans le monde et en Europe (2016/17)

 

Chrome au-dessus de la mêlée – Pour StatCounter, le premier navigateur dans le monde sur desktop, en termes d’usage (pages vues), est sans contestation possible Google Chrome. Depuis octobre 2014, l’adoption progresse de manière continue et Chrome est ainsi passé au-dessus du seuil des 60%. En janvier 2017, Chrome atteint 62,09% des pages vues. Depuis janvier 2016, Chrome a gagné près de 6 points. La firme de Mountain View laisse ainsi loin derrière ses rivaux. Internet Explorer, qui plonge ces derniers mois, est à 10,89%. Il est supplanté par Firefox à 14,85%. Pour autant, le logiciel de la fondation Mozilla est loin de se porter à merveille. A l’image d’IE, il a été fortement affecté par l’adoption de Chrome.

Sur poste de travail, Safari et Opera se placent plus loin encore à respectivement 5,28% et 1,66%. Quant à Edge, le navigateur de Microsoft exclusif à Windows 10, il ne brille pas avec une part de marché qui ne progresse que très lentement. En janvier 2017, il atteint 3,58%, contre 3,37% un mois plus tôt.

 

Firefox résiste enfin – Chrome et Internet Explorer se sont croisés en mars 2016. Et depuis ? le logiciel de Google a pris la tête de la compétition (en visites) et domine largement. En effet, IE n’en finit pas de descendre, tandis que Chrome poursuit une trajectoire inverse à 57,94% en janvier 2017. Et le nouveau navigateur de Microsoft, Edge ? Son adoption est lente, et plus encore depuis le ralentissement de l’adoption de Windows résultant de la fin de la gratuité de l’OS. Edge est à 5,48% en janvier contre 5,33% un mois plus tôt. Le paramétrage par défaut du nouveau navigateur sur Windows 10 ne suffit pas à retenir les utilisateurs. Les utilisateurs du système font donc volontairement le choix de conserver leur logiciel habituel de navigation.

Il faut dire que Edge demeure peu mature et souffre de certaines lacunes. Le support des extensions est récent et l’offre pauvre encore. Par ailleurs, le logiciel n’est compatible qu’avec Windows 10. Sur PC, il se place malgré tout, après plus d’un an, devant Safari, Opera et peut viser à présent Firefox (11,77%). Le navigateur de Mozilla est en souffrance, mais a repris du terrain depuis quelques mois (7,69% en août 2016). Mozilla compte bien se relancer en se distinguant notamment sur des fonctionnalités uniques. Firefox s’efforce aussi de soigner ses performances en misant sur Electrolysis. Le déploiement n’en est encore qu’à ses débuts et le gain sujet à débats.  

Le crépuscule d’Internet Explorer – En juillet, IE est supplanté par Google Chrome à 50,95%. Firefox stagne toujours à 8,12%. Safari et Opera se situent eux bien plus bas. Toutefois en Europe et en France, la concurrence est plus féroce entre les navigateurs. Internet Explorer a souvent été évincé par la concurrence parmi les pays européens. La place de numéro un revient ainsi à Chrome en Europe et notamment aussi en France.

Chiffres des navigateurs en France (2016/17)

Chrome… et les autres – Chez StatCounter, la domination de Chrome en France est incontestable, comme au niveau mondial. En décembre 2016, le navigateur de Google faisait la course en tête à 49,48%. Il a cependant reculé lors des derniers mois, repassant sous les 50%. Firefox, l’ancien leader du marché français, est à l’arrêt depuis plusieurs mois. Au moins, sa part de marché a-t-elle cessé de plonger. En janvier 2017, Firefox était à 24,05%. Le navigateur de Mozilla écrase Internet Explorer à 9,48%. Ce dernier est même à présent menacé directement par Safari, à 9,27%. Le navigateur profite sur desktop des ventes de Mac, en berne cependant ces derniers trimestres. Ses marges de progressions sont toutefois limitées hors du smartphone.

Et Microsoft Edge, le navigateur par défaut de Windows 10 ? Il ne profite que peu de la forte adoption (jusqu’à récemment) de cette version en France (33,58%) ? En janvier, la part de marché du logiciel était de 5,367%. Il faut dire que la période de grâce a pris fin pour l’OS. Selon NetMarketShare, la croissance sur un mois est de près d’un point à 25,30%.

Source : L’article << Chiffres clés : les navigateurs Internet >> est extrait de ZDNet

Une sélection d'articles qui pourraient vous intéresser ...

rester-informer
Ne manquez plus rien!
Abonnez-vous dès maintenant aux infos de SOSVirus et recevez chaque mois, le meilleur de la sécurité informatique : news, tutos, hacking, alerte ransomware, spam alerte ...

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles 1 avis, 5,00/5
Loading...
Par | 2017-09-18T18:29:50+00:00 février 8th, 2017|Actualité|0 commentaire

Laisser un commentaire