Cloud computing : quels sont les obstacles qui vous font trébucher ?

Avenir de l’IT : De plus en plus d’entreprises utilisent des services basés sur le cloud computing, mais non sans mal. Voici quelques-unes des récriminations les plus courantes.

De plus en plus d’entreprises transfèrent des applications vers le cloud computing, mais le casse-tête de la migration les retient d’en faire davantage. Près de neuf entreprises sur dix utilisent désormais des applications ou services hébergés dans le cloud, chiffre qui n’a cessé d’augmenté ces dernières années : en 2010, moins de la moitié disaient utiliser ces services.

Cloud computing : quels sont les obstacles qui vous font trébucher ? Cloud Monitor, Cloud computing, Cloud 

Toutefois, un examen plus attentif des données du Cloud Industry Forum, groupe dédié au secteur des technologies, révèle un bilan mitigé : alors que certaines entreprises migrent massivement vers le cloud, la majorité reste méfiante. Bien que 88% des entreprises interrogées utilisent des technologies de cloud computing, leur portée a tendance à être limitée. En tête de liste figurent l’hébergement web (65%), les plates-formes en tant que service et les outils de progiciels de productivité, tels que Microsoft Office 365 et Google Docs.

En revanche, les entreprises restent prudentes s’agissant de migrer leurs systèmes d’entreprise fondamentaux vers le cloud : seulement 21% utilisent des systèmes financiers basés sur le cloud computing (même si les réponses indiquent que ce chiffre pourrait augmenter à 43% dans cinq ans).

Cloud computing : quels sont les obstacles qui vous font trébucher ? Cloud Monitor, Cloud computing, Cloud 

Image : Cloud Industry Forum

La plupart des entreprises définissent leur stratégie comme “hybride”

La plupart des entreprises définissent leur stratégie comme “hybride” (58%) et seulement un quart déclarent que leur principale approche de l’informatique est sur site. Cela reste davantage que la minorité (17%) des personnes interrogées qui ont indiqué que le cloud était leur principale approche.

L’explication peut tenir en partie au fait que la migration des applications vers le cloud reste loin d’être indolore. L’étude a révélé qu’il faut en moyenne 15 mois pour migrer des applications vers le cloud et que neuf entreprises sur dix rencontrent des difficultés durant le processus.

La complexité reste la principale difficulté évoquée (mentionnée par 43% des personnes interrogées), suivie par un manque de compétences internes (32%, et 41% des entreprises de moins de 20 salariés) et les préoccupations quant à la dépendance du cloud à internet (31%), révèle le rapport.

Cloud computing : quels sont les obstacles qui vous font trébucher ? Cloud Monitor, Cloud computing, Cloud 

Image : Cloud Industry Forum

Problèmes de migration

“Les plus grandes entreprises du panel et celles du secteur public ont surtout eu du mal avec la souveraineté des données durant leurs migrations vers le cloud computing”, note le Cloud Industry Forum. La souveraineté des données a posé problème pour 26% des personnes interrogées, tandis que 24% étaient préoccupées par le manque de clarté autour des frais en jeu. 22% ont eu du mal avec le dossier économique.

Pour les trois quarts des personnes interrogées, ces difficultés de migration ont eu des conséquences, notamment des retards dans le développement de produits et de services (dans 39% des cas), ainsi que des pertes de revenus et de productivité.

La confidentialité des données reste un sujet de préoccupation important pour les utilisateurs des services de cloud computing, tout comme les craintes au sujet de la perte de contrôle et de la souveraineté des données. Toutefois, la plus grande raison citée par les responsables pour ne pas migrer les applications vers le cloud computing est le manque de budget. Il est suivi par les craintes en matière de sécurité et de confidentialité et les difficultés d’intégration des systèmes hérités (même si plus d’un tiers a déclaré que le remplacement des technologies informatiques héritées était le principal objectif motivant des initiatives d’investissement dans le cloud au sein de leur entreprise).

La flexibilité l’emporte de peu sur la réduction des coûts

La flexibilité l’emporte de peu sur la réduction des coûts comme raison de migrer les applications vers le cloud computing, mais le rapport a découvert que six personnes interrogées sur dix ont réalisé des économies de coûts suite à leur utilisation de services dans le cloud. Ces économies se chiffrent en moyenne à 17% et devraient grimper à 30% au cours des cinq prochaines années, tandis que les utilisateurs du cloud récupéreront les coûts initiaux associés à leur migration. Cette réduction des coûts n’est apparemment pas obtenue en supprimant des postes informatiques : seulement 15% des personnes interrogées ont indiqué que la migration vers le cloud computing avait réduit la taille de l’équipe technologique.

L’étude a interrogé 250 décideurs informatiques et métiers dans de grandes entreprises, PME et entreprises du secteur public.

Cloud computing : quels sont les obstacles qui vous font trébucher ?

Source : L’article << Cloud computing : quels sont les obstacles qui vous font trébucher ? >> est extrait de ZDNet

Du contenu qui pourrait bien vous intéresser !

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles 1 avis, 5,00/5
Loading...
2018-10-14T17:52:40+00:00

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des publicités ciblées et réaliser des statistiques de visites. Ok