Concurrence : attaqué par Kaspersky, Microsoft estime respecter les lois

Juridique : L’éditeur russe a déposé une plainte contre Microsoft auprès de la Commission européenne ainsi qu’auprès des autorités allemandes de la concurrence, accusant ce dernier d’abuser de sa position dominante pour favoriser son antivirus Windows Defender.

Microsoft s’est finalement exprimé sur les accusations de Kaspersky concernant la présence par défaut de Windows Defender dans Windows 10 et sa propension à supplanter les antivirus tiers. L’éditeur russe a en effet déposé deux plaintes, l’une auprès de la Commission européenne, l’autre auprès du bureau fédéral des cartels en Allemagne.

Concurrence : attaqué par Kaspersky, Microsoft estime respecter les lois - 2017 - 2018 

Il reproche donc au géant américain d’abuser de sa position dominante sur le marché des systèmes d’exploitation pour chercher à favoriser sa solution de sécurité, Windows Defender, au détriment des applications tierces. Un peu comme à l’affaire Internet Explorer qui avait coûté si cher à Redmond.

Ainsi, Kaspersky affirme que Microsoft a désactivé son logiciel antivirus lorsque les usagers passaient à Windows 10. Par ailleurs, la firme de Redmond ne laisserait pas suffisamment de temps aux éditeurs tiers pour s’assurer que les mises à jours de l’OS sont compatibles avec leurs produits.

Les plaintes de Kasperky interviennent alors qu’une tentative d’entente amiable a échoué, l’entreprise russe estimant que les concessions de Microsoft étaient insuffisantes. “Nous sommes confiants que les options de sécurité de Windows 10 se conforment aux règles de la concurrence. Et nous répondrons à toutes les questions des autorités de régulation”, a assuré un porte-parole de Microsoft. 

Aujourd’hui, l’américain détaille un peu son argumentation par la voix de Rob Lefferts, responsable du programme « Windows Enterprise & Security ». Schématiquement, si Windows Defender prend le relais d’un antivirus tiers, c’est parce que ce dernier n’est pas pris en charge ou que sa licence n’a pas été renouvelée.

Microsoft ajoute que Windows 10 demande à l’utilisateur de mettre à jour son antivirus après une, mise à jour de l’OS. Dans ce laps de temps, Redmond concède que certaines composantes de l’antivirus tiers sont “désactivées temporairement” jusqu’à ce que la mise à jour soit réalisée. “Un antivirus actif et à jour s’exécutera sans interférence de la part de Windows “, ajoute Rob Lefferts.

Et de souligner à nouveau que les fonctions de sécurité de Windows sont “conformes aux lois sur la concurrence”. Microsoft rappelle également la mise en place du programme Virus Initiative, basé sur le partage d’informations avec les éditeurs antivirus partenaires.

Concurrence : attaqué par Kaspersky, Microsoft estime respecter les lois

Source : L’article Concurrence : attaqué par Kaspersky, Microsoft estime respecter les lois >> est extrait de ZDNet

Une sélection d'articles qui pourraient vous intéresser ...

Concurrence : attaqué par Kaspersky, Microsoft estime respecter les lois - 2017 - 2018
Ne manquez plus rien!
Abonnez-vous dès maintenant aux infos de SOSVirus et recevez chaque mois, le meilleur de la sécurité informatique : news, tutos, hacking, alerte ransomware, spam alerte ...

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles 1 avis, 5,00/5
Loading...
2017-06-22T04:06:40+00:00

Laisser un commentaire