Dallas : c’est dans les vieilles technos qu’on fait les meilleurs hacks

Sécurité : Les autorités de la ville ont donné quelques détails sur le piratage du système d’alarme qui a réveillé la ville durant la nuit de samedi. Si la piste d’un piratage avait été évoquée dans un premier temps, il semblerait que les attaquants se soient contentés d’une attaque par ondes radio.

On est aujourd’hui habitués à certaines routines communes aux cybercriminels : phishing, vol de mots de passe, utilisation de malware… À tel point que l’on oublie parfois que d’autres méthodes existent afin de perturber un système. Ainsi, l’annonce du piratage du système d’alarme municipal de Dallas laissait penser dans un premier temps à une attaque informatique classique, qui aurait permis aux cyberdélinquants de prendre le contrôle du système. Dans une nouvelle conférence, les autorités de la ville ont néanmoins donné un peu plus de détails sur cette attaque qui a déclenché les 156 alarmes de la ville en pleine nuit, semant la panique parmi les habitants.

Dallas : c’est dans les vieilles technos qu’on fait les meilleurs hacks - 2017 - 2018 

Il ne s’agissait pas à proprement parler d’une attaque informatique, mais plutôt d’une attaque radio, ont expliqué les autorités de la ville. Une explication qui permet de mieux comprendre certaines informations diffusées peu de temps après l’attaque : les autorités avaient ainsi confirmé que les auteurs du piratage étaient basés dans la région de Dallas. On comprend mieux, au vu de la méthode employée, ce qui permettait aux autorités d’affirmer cette information, alors que les attaques informatiques sont généralement bien plus complexes à remonter à la source.

Le système d’alarme peut en effet être déclenché par plusieurs moyens. Il est notamment possible de l’activer via l’émission d’un message radio prédéfini sur certaines fréquences dédiées. Le scénario le plus probable, explicité sur ZDNet.com par plusieurs experts en sécurité, serait que les responsables de l’attaque sont parvenus à enregistrer le signal d’activation radio utilisé, et l’ont diffusé sur la bonne fréquence. Si ce scénario est envisageable et nécessite assez peu d’équipement pour être mis en place, celui-ci implique néanmoins une bonne connaissance du système radio de la part des attaquants.

Les autorités sont restées assez avares en détail sur l’attaque, mais confirment néanmoins que celle-ci est passée par les ondes radio et que les systèmes informatiques de contrôle des alarmes n’ont pas été affectés. Ils expliquent également avoir corrigé les procédures afin d’empêcher que ce type d’incident ne se reproduise, mais des attaques similaires pourraient être envisagées dans d’autres villes, qui ont recours aux mêmes équipements pour leurs alarmes.

On peut donc espérer que ce piratage jouera le rôle de coup de semonce et incitera les autres municipalités à remettre à jour leurs équipements.

Dallas : c’est dans les vieilles technos qu’on fait les meilleurs hacks - 2017 - 2018ZDNet vous accompagne

Transformation numérique : 5 conseils pour s’aligner avec la cybersécurité

Dallas : c’est dans les vieilles technos qu’on fait les meilleurs hacks

Source : L’article Dallas : c’est dans les vieilles technos qu’on fait les meilleurs hacks >> est extrait de ZDNet

Une sélection d'articles qui pourraient vous intéresser ...

Dallas : c’est dans les vieilles technos qu’on fait les meilleurs hacks - 2017 - 2018
Ne manquez plus rien!
Abonnez-vous dès maintenant aux infos de SOSVirus et recevez chaque mois, le meilleur de la sécurité informatique : news, tutos, hacking, alerte ransomware, spam alerte ...

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles 1 avis, 5,00/5
Loading...
2017-04-16T08:52:05+00:00

Laisser un commentaire