Des détecteurs acoustiques connectés sur les réseaux d'eau pour lutter contre les (inévitables) fuites

Technologie : Le métier de l’assainissement et de l’adduction d’eau est certes une activité séculaire, mais elle se modernise au contact du numérique. Reportage dans une usine de Suez en région parisienne, qui accueille désormais un centre Visio, plate-forme numérique de contrôle du réseau de bout en bout.

Le Pecq (Yvelines). Si la numérisation de notre quotidien quotidien créée des géants en moins de 10 ans, songez à Facebook, de très vielles industries prennent elles aussi le pas du digital. Songez à l’adduction et à l’assainissement de l’eau. L’antique Lyonnaise des Eaux (née en 1880), désormais Suez, contrôle le réseau d’approvisionnement et de collecte de l’eau potable de nombreuses collectivités avec des capteurs numériques. De quoi changer son métier.

Des détecteurs acoustiques connectés sur les réseaux d'eau pour lutter contre les (inévitables) fuites - 2017 - 2018 

Nichée dans les boucles de la Seine en aval de la capitale, l’usine de Suez “fait des eaux de la Seine de l’eau potable”. C’est aussi le centre de contrôle numérique de l’ensemble du réseau d’eau géré par Suez pour 150 communes de l’ouest parisien. (Source : Google Earth).

Depuis l’usine du Pecq, “on fait des eaux de la Seine de l’eau potable” dit fièrement Gilles Boulanger, Directeur de la région Paris Seine Ouest de Suez. Niché en aval de Paris dans une des boucles du fleuve, ce site de Suez pilote désormais en plus l’ensemble des processus métiers de son activité sur 8 départements et 150 collectivités (1.700.000 habitants desservis en eau potable) grâce à un système numérique nommé Visio.

Pilotage “temps réel” et salle de supervision

“Depuis 20 ans on fait du télécontrôle pour les usines d’assainissement” explique Bertrand Camus, le DG Eau France de Suez. “Avec Visio, nous apportons ce savoir faire numérique à la gestion du réseau d’approvisionnement de l’eau. La télé relève des compteurs d’eau est un des exemples : elle permet d’avoir non pas une estimation de la consommation mais un suivi en temps réel”.

Des détecteurs acoustiques connectés sur les réseaux d'eau pour lutter contre les (inévitables) fuites - 2017 - 2018 

Le pilotage du réseau est effectué depuis le centre de contrôle du site. Le cours de la Seine et de ses affluents alimentent les plus de 500 sites de production d’eau potable du réseau.

Un pilotage “temps réel” qui se matérialise aussi dans une salle de supervision recouverte d’écrans de contrôle. Un opérateur fait face à 9 écrans d’ordinateurs et 6 fenêtres d’activités ouvertes sur un écran mural. De quoi avoir un aperçu du niveau des réservoirs, un suivi des canalisations, et une gestion des alarmes en cas d’incident sur le réseau.

Et sur ce terrain, c’est l’initiative Aquadvanced qui illustre peut-être le mieux le lien entre capteurs numériques et analyse de données. Dans un contexte où le grand âge des canalisations met à l’épreuve le rendement du réseau, – “Certaines des canalisations que nous opérons ont 100 ans” explique Gilles Boulanger – la recherche des fuites inévitables devient un objectif majeur.

Des détecteurs acoustiques connectés sur les réseaux d'eau pour lutter contre les (inévitables) fuites - 2017 - 2018 

Niveau des réservoirs, débit, pression dans le réseau ; les nombreux paramètres qui permettent d’alimenter en eau 1.7 millions de personnes sont analysés dans la salle de contrôle.

Détecteurs acoustiques connectés tous les 800 mètres

La mise en place de détecteurs acoustiques connectés tous les 800 mètres sur le réseau permet dans cet objectif d’avoir une remontée quotidienne de l’état du réseau. Un système qui remplace le travail d’inspection manuel des réseaux. Ces capteurs connectés sont utilisés chaque nuit pour “écouter” le réseau et détecter les fuites. Le compte rendu de l’écoute est ensuite envoyé par le réseau GSM ou 169 MHz (réseau propriétaire bas débit de Suez) au système d’information de l’entreprise.

Quand une fuite est détectée, une équipe d’intervention est mobilisée pour réparer la fuite. La réactivité de l’intervention permet de limiter le coût des fuites pour les collectivités locales, et donc les contribuables. Un système qui a permis de “d’augmenter de 2% le rendement du réseau” là où il est installé affirme Bertrand Camus. Là ou le rendement habituel est de 80% à 90%, ce gain semble non négligeable.

En plus des contrôleurs acoustiques, Suez positionne d’autres capteurs pour mesurer en temps réel le débit, la pression, et de la qualité de l’eau. L’ensemble de ces données, font l’objet d’analyses par “des systèmes experts” qui permettent d’obtenir des informations depuis les ressources (nappes, usines d’assainissement des eaux) jusqu’à la collecte des eaux usées.

Drones et caméras thermiques

Et les capteurs pourraient rapidement prendre de l’altitude. Dans le sud de la France, des essais avec des caméras thermiques embarquées sur des drones qui mesurent la contamination dues au débordement des eaux de pluies sont en test.

Si Suez se veut innovant sur l’IOT et le traitement de la données, côté infrastructure IT en revanche, le conservatisme est de mise. Point de cloud au menu. “Nous restons sur quelque chose de traditionnel. Nous gérons notre informatique en interne côté infrastructure” explique Bertrand Camus.

Des détecteurs acoustiques connectés sur les réseaux d'eau pour lutter contre les (inévitables) fuites

Source : L’article Des détecteurs acoustiques connectés sur les réseaux d'eau pour lutter contre les (inévitables) fuites >> est extrait de ZDNet

Une sélection d'articles qui pourraient vous intéresser ...

Des détecteurs acoustiques connectés sur les réseaux d'eau pour lutter contre les (inévitables) fuites - 2017 - 2018
Ne manquez plus rien!
Abonnez-vous dès maintenant aux infos de SOSVirus et recevez chaque mois, le meilleur de la sécurité informatique : news, tutos, hacking, alerte ransomware, spam alerte ...

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles 1 avis, 5,00/5
Loading...
Par | 2017-09-18T18:29:14+00:00 juillet 6th, 2017|Actualité|0 commentaire

Laisser un commentaire