Exploiter un bug de l'iPhone pour pirater la Nintendo Switch

Exploiter un bug de l’iPhone pour pirater la Nintendo Switch La réutilisation de codes sources ouverts est très répandue de nos jours, dans la mesure où elle permet de sortir de meilleurs produits à un rythme plus rapide. Elle s’accompagne également de conséquences sur la sécurité, avec des vulnérabilités transmises à de multiples projets.   La Nintendo Switch™ est sortie tout récemment, et les pirates ont déjà trouvé un moyen de procéder à l’exécution de codes à distance sur celle-ci. La console de jeu ne dispose pas d’un véritable navigateur web, mais intègre WebKit, qui permet de connecter l’appareil sans fil dans les lieux publics où une interaction avec un portail captif est nécessaire avant de rejoindre le réseau Wi-Fi. La version de WebKit contenue dans la Switch est une version ancienne, et contient une vulnérabilité de corruption de mémoire (CVE-2016-4657) autrefois exploitée par le programme malveillant Pegasus pour débrider silencieusement les appareils iPhone fonctionnant sous iOS 9.3 et versions antérieures. Le malware exploitait la faille à un stade initial de l’attaque, avec pour but ultime d’espionner des cibles spécifiques. Écrire le code permettant d’exploiter le bug est une tâche demande un niveau de technicité avancé, mais tirer parti de la faille est à la portée de tous. Une vidéo expliquant étape par étape la marche à suivre pour pirater la console de jeu a été publiée par LiveOverFlow, tandis qu’un groupe de chercheurs diffusait PegaSwitch, un outil qui aide à prendre le contrôle du composant WebKit et permet de « lire/écrire dans la mémoire, d’appeler des fonctions natives et d’explorer les fonctionnalités de la Switch à partir du processus WebKit ». Le piratage de la Nintendo Switch n’a rien d’extraordinaire en soi, mais le fait de pouvoir le faire en raison de codes réutilisés est une chose qui devrait être sérieusement prise en considération, en particulier par les développeurs. L’utilisation de codes sources ouverts présente assurément des avantages, mais elle implique également la responsabilité de suivre tous les développements pouvant avoir une incidence négative sur le produit, et de les mettre à jour aussi rapidement que possible.

Une sélection d'articles qui pourraient vous intéresser ...

Exploiter un bug de l'iPhone pour pirater la Nintendo Switch - 2017 - 2018
Ne manquez plus rien!
Abonnez-vous dès maintenant aux infos de SOSVirus et recevez chaque mois, le meilleur de la sécurité informatique : news, tutos, hacking, alerte ransomware, spam alerte ...

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles 1 avis, 5,00/5
Loading...
Par | 2017-09-18T18:29:21+00:00 juin 13th, 2017|IOT|0 commentaire

Laisser un commentaire