Facebook donne à ses modérateurs un "accès complet" aux comptes d'utilisateurs soupçonnés de liens terroristes

Technologie : Problème: Facebook refuse de définir ce qu’est le “terrorisme”. Cette démarche semble aller bien au-delà des efforts récemment déployés par l’entreprise pour utiliser son intelligence artificielle et ses ressources humaines afin de lutter contre le terrorisme sur la plate-forme.

Facebook a une flotte d’entrepreneurs payés à bas coût chargés d’enquêter sur les éventuelles connexions terroristes des membres du réseau social. L’information provient du Guardian, quelques jours après que le directeur général de Facebook Mark Zuckerberg ait annoncé que le réseau social compte maintenant deux milliards d’utilisateurs.

Facebook donne à ses modérateurs un "accès complet" aux comptes d'utilisateurs soupçonnés de liens terroristes - 2017 - 2018 

“L’unité de lutte contre le terrorisme dispose d’un accès spécial pour mener des enquêtes sur les comptes d’utilisateurs s’ils sont soupçonnés d’avoir des liens avec des groupes terroristes identifiés par le Département d’Etat américain”, indique le document. “Les modérateurs accéderont ensuite aux messages privés de l’individu, pour vérifier à qui ils parlent, ce qui est dit, et où ils ont été”.

Cette démarche semble aller bien au-delà des efforts récemment déployés par l’entreprise pour utiliser son intelligence artificielle et ses ressources humaines afin de lutter contre le terrorisme sur la plate-forme. Et cela en réponse à la pression croissante de plusieurs états lui demandant d’agir et de lutter contre le terrorisme à la suite de plusieurs attaques terroristes au Royaume-Uni et en Europe. Facebook a refusé de commenter ou de répondre à nos questions sur ce sujet.

Pas de définition, pas d’explication

Parmi les principaux problèmes que pose cette surveillance interne largement secrète, il s’avère que Facebook ne définit pas “le terrorisme” ou le “contenu terroriste”. Il n’y a pas une seule définition ce qui rend le processus d’élimination du contenu arbitraire. Facebook dit seulement que chaque entreprise confrontée à ce type de défi “continuera à appliquer ses propres politiques et définitions de contenu terroriste lorsqu’il est décidé de supprimer le contenu”.

La seule chose qui est connue sur les règles qui régissent ce contenu que Facebook permet sur son site est que tout ceci est secret. ProPublica publie cette semaine une série de documents qui détaillent l’approche largement arbitraire de l’entreprise pour décider ce qui est et ce qui n’est pas autorisé sur le site. Mais même alors, une grande partie de l’application de ces règles est à la merci du modérateur, qui prend la décison finale.

L’équipe de Facebook Community Operations, composée d’environ 3.000 employés et 150 experts du terrorisme, selon la société, comprend des universitaires et d’anciens agents de police, qui travaillent à réprimer le contenu extrémiste.

La manière dont Facebook modérera les modérateurs n’est pas connue, en grande partie parce que l’entreprise refuse de le dire. Au moins avec la surveillance du gouvernement, il existe des règles et un contrôle (même si cela est profondément défectueux la plupart du temps).

Facebook donne à ses modérateurs un "accès complet" aux comptes d'utilisateurs soupçonnés de liens terroristes

Source : L’article Facebook donne à ses modérateurs un "accès complet" aux comptes d'utilisateurs soupçonnés de liens terroristes >> est extrait de ZDNet

Une sélection d'articles qui pourraient vous intéresser ...

Facebook donne à ses modérateurs un "accès complet" aux comptes d'utilisateurs soupçonnés de liens terroristes - 2017 - 2018
Ne manquez plus rien!
Abonnez-vous dès maintenant aux infos de SOSVirus et recevez chaque mois, le meilleur de la sécurité informatique : news, tutos, hacking, alerte ransomware, spam alerte ...

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles 1 avis, 5,00/5
Loading...
Par | 2017-06-30T12:16:17+00:00 juin 30th, 2017|Actualité|0 commentaire

Laisser un commentaire