Facebook a mis à jour les « standards de sa communauté » et fournit des explications sur le type de contenu autorisé sur le réseau social.

Facebook éclaircit sa politique vis-à-vis de la nudité, du sexe, de la violence et du terrorisme

Facebook est bien connu pour retirer du contenu, aléatoirement, comme l’image du fameux tableau de Gustave Courbet, L’Origine du monde. Mais comment savoir ce qui est acceptable et ce qui ne l’est pas ? Afin d’éclaircir ses utilisateurs sur le sujet, Facebook a mis à jour sa politique de contenus autorisés.

Ainsi, promouvoir l’automutilation, le suicide, les organisations ayant un lien avec le terrorisme ou une activité criminelle, le cyber-harcèlement et les attaques contre des personnages publics sont quelques unes des catégories de contenus interdits. S’ajoutent également l’exploitation sexuelle (image et vidéos), la vente de drogues ou produits pour adultes et l’incitation à la haine.

Promouvoir la mixité culturelle et empêcher les infractions de lois

Les nouveaux standards disposent d’une section « Encourager un comportement respectueux » qui détaille les opinions de Facebook sur le contenu sexuel explicite et la violence. « Certaines audiences au sein de notre communauté mondiale peuvent être sensibles à ce type de contenu, en particulier de par leur culture ou leur âge », peut-on lire. « Les restrictions sur l’affichage de nudité et d’activité sexuelle s’appliquent également au contenu créé numériquement, sauf si le contenu est publié à des fins éducatives, humoristiques ou satiriques. »

D’autre part, Facebook indique qu’il continue de recevoir des requêtes gouvernementales toujours plus nombreuses concernant la suppression de données sur son réseau.

« Le montant des contenus supprimés pour cause de violation de loi dans différents pays a augmenté de 11% depuis le semestre dernier, pour passer de 8 774 à 9 707 demandes. »

Utilisation d’une « véritable identité »

Facebook profite de cette mise à jour pour rappeler son exigence sur l’utilisation de la véritable identité, qui « crée un environnement plus sûr ». « Si nous découvrons que vous possédez plusieurs profils personnels, nous pouvons vous demander de désactiver les profils supplémentaires. »

Facebook compte actuellement 1,39 milliard d’utilisateurs actifs, dont 890 millions se connectent au réseau au moins une fois par jour. En France, 28 millions d’utilisateurs sont inscrits sur Facebook.

Une sélection d'articles qui pourraient vous intéresser ...

Facebook éclaircit sa politique vis-à-vis de la nudité, du sexe, de la violence et du terrorisme  Facebook éclaircit sa politique vis-à-vis de la nudité, du sexe, de la violence et du terrorisme
Ne manquez plus rien!
Abonnez-vous dès maintenant aux infos de SOSVirus et recevez chaque mois, le meilleur de la sécurité informatique : news, tutos, hacking, alerte ransomware, spam alerte ...