Généralisation du paiement sans contact et numérique : les précautions à prendre

La plupart des consommateurs dans les marchés développés (Amérique du Nord, Europe de l’Ouest, Japon) utiliseront leurs Smartphones et d’autres technologies mobiles d’ici 2018 pour leurs opérations de paiement, selon la société de conseil Gartner.

Paiement sans fil

L’innovation dans la technologie mobile, qu’elle concerne les applications, les services ou bien les appareils, modifie profondément la façon dont nous nous divertissons ainsi que notre façon de payer, ce qui a un impact conséquent sur les business models traditionnels » déclare Amanda Sabia, analyste chez Gartner. « Les chefs de produits doivent comprendre les attentes des consommateurs de ces nouveaux systèmes, et comment ils les utilisent. Connaître le consommateur est impératif afin de capter une bonne part des dépenses qui seront réalisées sur ce marché dynamique »

Pour le moment, on compte trois types de technologies de paiement sans contact ou numérique : par smartphone (ou par objet connecté), par des portefeuilles numériques fournis par les banques ou fournisseurs de cartes de crédit ou encore ceux fournis par des enseignes telles que Starbucks.

Gartner déclare que les dispositifs de paiement mobile utilisant la technologie NFC (Near Field Communication), tels que ceux proposés via Apple Pay, Samsung Pay et Android Pay,seront limités à court et moyen terme, en conséquence d’un manque de partenariats entre les revendeurs et les organismes financiers, d’autant plus que les consommateurs ne voient que peu de valeur ajoutée à l’utilisation de ces dispositifs de paiement.

« Tout portefeuille numérique mobile connecté qui se limitera à un appareil connaîtra une adoption partielle des utilisateurs » déclare Annette Jump, directrice de recherche chez Gartner. « Au contraire, les solutions basées sur le Cloud auront plus de chance de se généraliser, pouvant atteindre un public plus large et offrir une expérience utilisateur dépassant le face-à-face traditionnel en magasin. De plus, la mise en place de ces technologies de paiement et de portefeuilles mobiles requiert un plan de développement adapté à chaque pays ou il se fera, comprenant des infrastructures et des accords de paiement avec les banques et les revendeurs ».

87% des spécialistes en cyber-sécurité s’attendent à une augmentation des pertes de données  liées à des règlements sur mobile dans les 12 prochains mois, ce qui n’a pas empêché 42% des sondés d’avoir recours à cette même méthode de paiement en 2015

Quelles précautions prendre ?

Pour rappel, voici quelques conseils pour sécuriser ses transactions en ligne :

1) Ayez conscience que le risque zéro n’existe pas : Demandez-vous par conséquent quelles informations personnelles et quelles pertes financières seraient tolérables en échanges de la possibilité d’utiliser  des dispositifs de paiement mobile.

2) Multipliez les options de sécurité : Comprendre et multiplier les options de sécurité diminuera le risque de perte d’informations. Utiliser un mot de passe unique est un impératif, mais le chiffrement, les codes temporaires et l’utilisation de plusieurs identifiants sont des alternatives qui peuvent sécuriser vos transactions en ligne.

3) Faites attention aux informations que vous partagez : nom, anniversaire, numéro de carte d’identité, e-mail, numéro de téléphone sont autant d’informations que les cybercriminels peuvent utiliser contre vous.  Pour chaque transaction, ne fournissez que le minimum d’informations nécessaire.

Une sélection d'articles qui pourraient vous intéresser ...

rester-informer
Ne manquez plus rien!
Abonnez-vous dès maintenant aux infos de SOSVirus et recevez chaque mois, le meilleur de la sécurité informatique : news, tutos, hacking, alerte ransomware, spam alerte ...

By | 2017-01-27T21:15:36+00:00 janvier 7th, 2016|Actualité, Arnaques, Bitdefender, Sécurité|0 Comments

Leave A Comment