Geofilters : le filtre photo qui valait 7,7 millions de dollars (et c'est Snapchat qui achète)

Technologie : Ça fait cher du filtre, certes. Mais sous ce montant se cache aussi le règlement d’un litige sur l’utilisation de la propriété intellectuelle par Sapchat d’un brevet déposé par une startup à l’agonie, Mobli.

Cette vente ne consolera par Moshe Hogeg, le patron de Mobli. Mobli ? Ce nom ne vous dit vraiment rien ? Cette startup âgée de 6 années avait su lever 86 millions de dollars et s’attirer une base utilisateur de 23 millions de membres. Ce concurrent d’Instagram n’a cependant jamais sur sortir de la Vallée de la Mort, et ce malgré le lancement de 4 produits.

 

Mobli vient de céder un des derniers joyaux de sa couronne. De quoi être en effet plutôt maussade. (Source : Mobli)

La vente de son brevet Geofilters pour la modique somme de 7,7 millions de dollars à Snapchat n’est donc pas une réussite. Plutôt l’acte de décès de cette société qui se rêva un jour au Panthéon des applications photos, mobiles et sociales.

Le brevet déposé en 2012 propose une méthode pour proposer des filtres photos en fonction de la géolocalisation des utilisateurs. Il est désormais propriété de Facebook.

Geofilters est utilisé par Snapchat pour commercialiser des campagnes publicitaires, ici avec Starbucks. (Source : Snapchat)

Geofilters est une fonctionnalité clé de Snapchat, qui souhaite en faire un véritable relais de croissance pour 2017. Snapchat utilise Geofilters pour des campagnes publicitaires, Starbucks et Wendy’s sont clients, et à donc su trouver un modèle économique en croissance pour une technologie que Mobli n’a pas su rentabiliser. La campagne Starbucks relayée par Snapchat aurait touché aux Etats-Unis 40 millions de personnes.

 

Snapchat utilise Geofilters depuis 2014 et vient seulement de l’acheter ? Ah ben oui, il y a comme un souci. (Source : Snapchat)

7,7 millions de dollars, ça reste beaucoup ? Geektime précise sur ce point que Snapchat utilise cette technologie depuis 2014 et que par conséquent la société utilisait sans droit le brevet de Mobli. Le montant de la transation couvre donc certainement en plus de la vente sèche une transaction afin d’éviter un procès pour utilisation illégale de propriété intellectuelle.

Mobli est connu pour avoir racheté quelques startups sur le déclin, comme Pheed. Manger ou être mangé (en entier ou par lots), tel est le destin des startups.

  • Qui voit vraiment les pubs sur Snapchat ?
  • Facebook copie encore et toujours Snapchat qui s’écroule en bourse
  • Status : WhatsApp se convertit à Snapchat, l’attaque des clones
  • Snapchat : l’action déjà en chute
  • Facebook Messenger toujours plus proche de Snapchat

Geofilters : le filtre photo qui valait 7,7 millions de dollars (et c'est Snapchat qui achète)

Source : L’article << Geofilters : le filtre photo qui valait 7,7 millions de dollars (et c'est Snapchat qui achète) >> est extrait de ZDNet

Une sélection d'articles qui pourraient vous intéresser ...

rester-informer
Ne manquez plus rien!
Abonnez-vous dès maintenant aux infos de SOSVirus et recevez chaque mois, le meilleur de la sécurité informatique : news, tutos, hacking, alerte ransomware, spam alerte ...

Par | 2017-04-21T22:09:31+00:00 avril 21st, 2017|Actualité|0 commentaire

Laisser un commentaire