Google : une recrudescence de 32% de sites piratés

Sécurité : Google a publié son rapport 2016 sur le piratage des sites web. Selon la firme de Mountain View, trois types d’attaques sont particulièrement exploitées.

Le piratage de site ne décroît pas. Au contraire. Google a publié en début de semaine son rapport sur la sécurité des sites web. La société de Mountain View compile en effet de nombreuses données sur les sites potentiellement piratés au travers de son filtre SafeSearch, qui permet notamment de sécuriser la navigation des utilisateurs sur Chrome et Firefox.

Ce filtre permet d’afficher un avertissement à l’intention des utilisateurs qui tentent de se connecter à un site malveillant ou compromis. Selon Google, les données compilées via SafeSearch indiquent une hausse de 32% des sites compromis par rapport à l’année dernière.

 

Google détaille au passage trois type de piratages fréquents rencontrés par les administrateurs de sites web. Ainsi, l’une des attaques fréquentes consiste à créer de nouvelles pages sur le site compromis, remplies de phrases dénuées de sens mais chargées de mots clefs afin d’être indexées dans Google. Ces pages redirigent généralement l’utilisateur vers des contenus externes, tels que des sites pornographiques.

Une autre attaque, baptisée japanese keyword attack, consiste à faire la même chose mais en remplissant la page de caractères japonais. Ces attaques fréquentes sur les CMS les plus populaires tels que WordPress ou Joomla sont généralement un moyen de référencer des sites proposant des contrefaçon. Enfin, la dernière attaque décrite par Google est également du même genre et implique la création de pages indésirables sur le site, mais en imitant cette fois l’architecture du site afin de passer inaperçu.

Google publie plusieurs guide visant à alerter les administrateurs sur ce type d’attaque et les techniques utilisées pour les détecter. Lorsque Google détecte un site compromis, celui ci est automatiquement ajouté à la liste Google SmartScreen et les utilisateurs qui tentent d’y accéder sont averti du caractère dangereux de celui ci.

Google tente en général de prévenir les administrateurs et ceux ci peuvent demander à être réévalués après avoir correctement nettoyé leur site. Dans 84% des cas, la réponse de Google est positive. Mais comme le précise le moteur de recherche, en la matière il vaut mieux prévenir que guérir.

Google : une recrudescence de 32% de sites piratés

Source : L’article << Google : une recrudescence de 32% de sites piratés >> est extrait de ZDNet

Une sélection d'articles qui pourraient vous intéresser ...

rester-informer
Ne manquez plus rien!
Abonnez-vous dès maintenant aux infos de SOSVirus et recevez chaque mois, le meilleur de la sécurité informatique : news, tutos, hacking, alerte ransomware, spam alerte ...

Par | 2017-03-24T21:15:20+00:00 mars 24th, 2017|Actualité|0 commentaire

Laisser un commentaire