Huawei, un champion du PC dans cinq ans ? Une ambition exagérée

Business : Après les smartphones et les tablettes, Huawei peut-il s’appuyer sur sa marque et ses terminaux pour devenir la référence parmi les constructeurs de PC ? Le Chinois veut le croire et ce en l’espace de seulement cinq ans. Fanfaron, Huawei a surtout intérêt à se diversifier pour gérer le ralentissement des terminaux classiques, dont les mobiles.

Huawei, un champion du PC dans cinq ans ? Une ambition exagérée - 2017 - 2018 

Sur le marché des smartphones, la reconnaissance de Huawei n’est plus à démontrer. Depuis plusieurs années à présent, le fabricant s’est établi parmi les trois principaux acteurs. Et surtout, il continue de dégager de la croissance et peut à présent se développer sur le haut de gamme.

Sur tablettes aussi, Huawei gagne du terrain, se classant 3e constructeur mondial, avec 7,4% de part de marché – très loin d’Apple et Samsung cependant -, le tout sur un marché sur le déclin. Le Chinois peut-il appliquer les mêmes recettes sur PC et profiter notamment de la notoriété acquise ?

La stratégie du smartphone appliquée au PC

Wan Biao, le directeur des opérations de la division grand public de Huawei, l’assure auprès de CNBC. Et les ambitions ne sont pas minces. Il estime ni plus ni moins pouvoir devenir le premier producteur de PC au monde dans trois à cinq ans, supplantant Lenovo, HP et Apple…

De quels atouts peut-il se prévaloir pour cela ? Pour Wan Biao, de son très fort investissement en R&D et de “capacités d’innovation”. Le fabricant chinois mise également sur une certaine convergence avec les smartphones.

“Dans le domaine du PC portable, certaines technologies sont les mêmes que pour les smartphones. En attendant, avec le développement des technologies IA, AR et VR

[Ndlr : intelligence artificielle, réalité virtuelle et augmentée], la chance de réussir ne fera que croître pour une entreprise innovante” déclare-t-il.

Le directeur des opérations met en avant l’investissement considérable dans les produits MateBook, et ses résultats déjà en ligne avec les attentes. Cela n’aurait cependant pas été le cas avec la première génération. Selon Digitimes, 700.000 unités avaient été écoulées. Loin de l’objectif visé, à savoir 2 millions de MateBook.

En mai, Huawei a présenté trois nouvelles configurations dans sa gamme, avec des prix s’échelonnant de 799 à 1699 euros. La stratégie annoncée par le fabricant peut-elle opérer ? Bien des barrières peuvent se mettre en travers de sa route.

Mais un marché du PC (traditionnel) sur le déclin

D’abord la situation du marché des PC : En 2016, il a décliné pour la 5e année consécutive. 2017 est parti sur les mêmes bases. Car il ne s’agit en effet pas d’une simple transition, mais d’une mutation profonde des usages.

Les particuliers se détournent des PC, qu’ils sont nombreux à ne pas souhaiter renouveler. Or le grand-public, c’est le segment visé par Huawei. Comme l’explique Gartner, la croissance se fait auprès des entreprises. Le cabinet conditionne même la survie dans les PC à un ancrage sur ce segment.

Si traditionnellement, Huawei est bien implanté dans les pays émergents, il n’est pas sûr que cela constitue un atout pour le PC. Les consommateurs tendent à y adopter une pratique mobile first, voire même mobile only. En clair, le PC n’est pas un essentiel.

Pour autant, il y a bien des réserves de croissance dans le PC, comme le convertible et l’ultramobile. Mais la concurrence aussi compte bien profiter de ces points de croissance. Tous ne sont pas moribonds, et ils ont notamment pour eux un circuit de distribution établi.

Lenovo et les autres ne sont pas non plus dénués de la capacité d’innovation revendiquée par Huawei. La partie s’annonce compliquée pour l’industriel. Mais la disparition de constructeurs, prédite par Gartner, pourrait aussi ouvrir des espaces. Huawei peut tenter de s’y engouffrer. Le Top 5, lui, ne manquera pas de le faire.

Si les déclarations de Wan Biao tiennent sans doute avant tout de la bravade ou du bluff, le développement du fabricant sur le marché des PC n’en est pas moins intéressant sinon nécessaire. Face au ralentissement du marché des terminaux (PC, tablettes et smartphones), les constructeurs doivent pouvoir tirer profit de chaque catégorie, et en créer ou s’implanter sur de nouvelles (haut-parleur connecté, lunettes ou casques de VR, etc.).

 

Huawei, un champion du PC dans cinq ans ? Une ambition exagérée

Source : L’article Huawei, un champion du PC dans cinq ans ? Une ambition exagérée >> est extrait de ZDNet

Une sélection d'articles qui pourraient vous intéresser ...

Huawei, un champion du PC dans cinq ans ? Une ambition exagérée - 2017 - 2018
Ne manquez plus rien!
Abonnez-vous dès maintenant aux infos de SOSVirus et recevez chaque mois, le meilleur de la sécurité informatique : news, tutos, hacking, alerte ransomware, spam alerte ...

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles 1 avis, 5,00/5
Loading...
2017-09-18T18:29:22+00:00

Laisser un commentaire