Interdiction des PC et tablettes à bord des avions provenant de 6 pays : au tour du Royaume-Uni et bientôt la France ?

Réglementation : Les voyageurs au départ d’Abu Dhabi, d’Amman, du Caire, de Casablanca, de Doha, de Dubaï, de Koweït City, de Ryad et de Djeddah qui se rendent aux Etats-Unis et au Royaume-Uni ne pourront plus emporter PC et tablettes en cabine, risque terroriste oblige.

La mesure fait tâche d’huile. Ce mardi, l’administration américaine décidait d’imposer de nouvelles restrictions sur les appareils électroniques que peuvent prendre en cabine des passagers se rendant aux Etats-Unis au départ de 6 aéroports situés au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, disant ainsi réagir à des menaces terroristes non spécifiées.

 

Lors d’une conférence téléphonique, des responsables ont dit que les limitations avaient été décidées suite à des informations faisant état de groupes terroristes voulant dissimuler des explosifs dans des appareils électroniques. Dans un communiqué, le gouvernement se dit “préoccupé par l’intérêt constant porté par des terroristes à viser l’aviation commerciale, y compris des plate-formes de transport, au cours des deux dernières années”.

Concrètement, cette interdiction de monter en cabine avec PC ou tablettes plus gros qu’un smartphone s’applique aux voyageurs à destination des Etats-Unis en provenance de Jordanie, Egypte, Turquie, Arabie saoudite, Emirats Arabes Unis, Koweït, Maroc et Qatar. La mesure s’appliquera dès ce vendredi.

Quelques heures après cette décision, les autorités britanniques décidaient de faire de même : les voyageurs en provenance de cinq pays sont concernés : Liban, Jordanie, Égypte, Tunisie et Arabie Saoudite en plus de la Turquie, en épargnant les pays du Golfe, dont les ressortissants sont très présents dans la capitale britannique.

Seuls les appareils dont les dimensions sont inférieures à 16 cm en hauteur, 9,3 cm en largeur et 1,5 cm d’épaisseur sont autorisés en cabine, les autres devront voyager en soute avec les risques de casse (et de vol) que cela entraîne.

En tout, neuf compagnies aériennes seront concernées aux Etats-Unis, dont Qatar Airways, Emirates ou encore Etihad, et quatorze au Royaume-Uni, dont Turkish Airlines.

La mesure pourrait rapidement être étendue à d’autres pays dont la France qui procède actuellement à l’analyse de la situation. Le Canada et l’Australie font de même.  

Autoriser les téléphones cellulaires et interdire les appareils de plus grande taille est justifiée selon un ancien responsable de la TSA (Transportation Security Administration, agence nationale américaine de sécurité dans les transports) interrogé par Wired. Les petits appareils sont moins susceptibles de cacher suffisamment d’explosifs pour causer des dommages sérieux. 

Interdiction des PC et tablettes à bord des avions provenant de 6 pays : au tour du Royaume-Uni et bientôt la France ?

Source : L’article << Interdiction des PC et tablettes à bord des avions provenant de 6 pays : au tour du Royaume-Uni et bientôt la France ? >> est extrait de ZDNet

Une sélection d'articles qui pourraient vous intéresser ...

rester-informer
Ne manquez plus rien!
Abonnez-vous dès maintenant aux infos de SOSVirus et recevez chaque mois, le meilleur de la sécurité informatique : news, tutos, hacking, alerte ransomware, spam alerte ...

Par | 2017-03-25T23:30:23+00:00 mars 25th, 2017|Actualité|0 commentaire

Laisser un commentaire