La Banque Postale lance le paiement en ligne par reconnaissance vocale

La Banque Postale lance le paiement en ligne par reconnaissance vocale - 2017 - 2018

Sécurité : Ce nouveau dispositif d’authentification a exigé cinq années de développement et de tests. Il sera facturé 10 euros par an.

Afin de lutter contre la fraude dans les paiements en ligne, les banques proposent divers dispositifs d’authentification. Le plus connu est l’envoi d’un code de validation par SMS afin de finaliser l’achat ou encore les numéros de carte ou CVV à usage unique. La Banque Postale va aujourd’hui plus loin en lançant l’authentification vocale (“Talk To Pay”).

Le principe est simple. Au lieu de recevoir un SMS, l’utilisateur reçoit un appel automatique de la banque et devra répéter une phrase oralement pour s’authentifier et reçoit enfin un code à trois chiffres afin de valider le paiement. En amont, le client de la banque aura d’abord communiqué son numéro de portable, téléchargé une application dédiée et enregistré une phrase type avec son prénom, son nom et “je m’identifie par ma voix”. Le dispositif s’appuiera sur plusieurs dizaines de caractéristiques uniques de la voix. 

Ce nouveau dispositif d’authentification a exigé cinq années de développement conjoint avec une filiale du cabinet d’ingénierie en moyens de paiements PW Consultants et de tests auprès de 600 personnes, souligne l’établissement bancaire qui met en avant la sécurisation optimale du système. Ce dernier ne sera néanmoins pas gratuit : il sera facturé 10 euros par an à ses clients, 5 euros par an pour les 18/25 ans. 

Pas une solution en soi 

La Banque Postale propose donc une double-authentification (biométrie vocale et code à usage unique) qui est pour les spécialistes de la sécurité le meilleur moyen de protéger les transactions en ligne. Car la biométrie seule est insuffisante. “A la différence des mots de passe, les données biométriques ne peuvent pas être modifiées en cas de piratage,  si on vous vole vos empreintes digitales, vous ne pouvez pas les remplacer par de nouvelles. Et si tous vos comptes sont protégés par la même information biométrique, ils risquent devenir tous vulnérables en même temps” nous expliquait l’éditeur Dashlane. 

La biométrie vocale est en effet considérée par beaucoup comme la plus faillible, étant donné la possibilité assez aisée de “copier” une voix ou des séquences de voix pour piéger le système. Joel Drakes de Nuance, le spécialiste de la reconnaissance vocale nous expliquait  “qu’aucune solution est infaillible” et met en avant l’amélioration constante de cette approche.

L’idée est par exemple de développer un système qui s’appuie sur des phrases clés, difficiles à reproduire et des algorithmes qui permettent de repérer des enregistrements frauduleux de séquences orales. 

Mais, le responsable le concède facilement : la biométrie vocale n’est pas une solution globale. “L’empreinte est dans l’absolu moins sûre que les empreintes digitales, on ne peut pas faire reposer tout un système de sécurité sur la voix mais elle peut offrir un second facteur d’authentification”. 

La Banque Postale lance le paiement en ligne par reconnaissance vocale

Source : L’article La Banque Postale lance le paiement en ligne par reconnaissance vocale >> est extrait de ZDNet

Une sélection d'articles qui pourraient vous intéresser ...

La Banque Postale lance le paiement en ligne par reconnaissance vocale - 2017 - 2018
Ne manquez plus rien!
Abonnez-vous dès maintenant aux infos de SOSVirus et recevez chaque mois, le meilleur de la sécurité informatique : news, tutos, hacking, alerte ransomware, spam alerte ...

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles 1 avis, 5,00/5
Loading...
Par | 2017-09-18T18:29:23+00:00 juin 7th, 2017|Actualité|0 commentaire

Laisser un commentaire