La Chine serre la vis de sa loi cybersécurité

Législation : La nouvelle loi inquiète les entreprises étrangères. Celle-ci prévoit en effet que les sociétés jugées « critiques » doivent se soumettre à de nombreux contrôles de la part des autorités.

En réponse aux révélations Snowden, la Chine se dote également d’une loi sur la cybersécurité. Mais celle-ci suscite de nombreuses inquiétudes auprès des entreprises étrangères. Ce nouveau projet de loi n’est pourtant pas sans rappeler les nombreuses lois passées en France ou dans d’autres pays européens suite aux scandales des écoutes de la NSA : la nouvelle loi définira ainsi des secteurs et entreprises dites « critiques » qui devront se soumettre à des procédures de contrôle spéciales afin de prouver au gouvernement que les directives en matière de cybersécurité.

 

Mais de récents changements apportés au texte de loi inquiètent les entreprises étrangères, qui voient dans cette nouvelle loi une nouvelle occasion pour la Chine de favoriser les entreprises locales. La définition des entreprises concernées par les dispositions de ce texte est en effet beaucoup plus large qu’initialement prévues, et les mesures auxquelles elles devront se soumettre sont particulièrement draconiennes.

Ainsi, la loi prévoit une obligation de stocker les données sur le territoire chinois, et le gouvernement s’arroge le droit d’exiger le code source des logiciels prévus sur son territoire. Comme l’explique le Financial Times, cette nouvelle loi prévoit également la mise en place de mesure de protection des données, notamment les données personnelles appartenant à des citoyens Chinois.

Les négociations sont en cours et la Chine semble prête à revenir sur certaines de ces dispositions, comme le rapporte le Parisien, mais l’incertitude reste présente pour les sociétés potentiellement affectées par le texte.

La chambre de commerce de l’Union Européenne en Chine appelle ainsi à un report de la loi, censée s’appliquer à partir du 1er juin. Selon l’organisation, la loi n’est pas prête à être appliquée correctement et bien que le délai laissé aux entreprises pour se mettre en conformité court jusqu’à la fin d’année 2018, la chambre de commerce rappelle que trop d’éléments de la loi restent très flous pour les entreprises directement concernées.

La Chine serre la vis de sa loi cybersécurité

Source : L’article << La Chine serre la vis de sa loi cybersécurité >> est extrait de ZDNet

Une sélection d'articles qui pourraient vous intéresser ...

rester-informer
Ne manquez plus rien!
Abonnez-vous dès maintenant aux infos de SOSVirus et recevez chaque mois, le meilleur de la sécurité informatique : news, tutos, hacking, alerte ransomware, spam alerte ...

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles 1 avis, 5,00/5
Loading...
Par | 2017-09-18T18:29:24+00:00 juin 1st, 2017|Actualité|0 commentaire

Laisser un commentaire