Le Chromebook en entreprise ? Encore faut-il pouvoir en acheter

Business : Au sujet des Chromebooks, il y a ceux disponibles aux États-Unis, puis il y a les modèles pour le reste du monde. Une entrée des Chromebooks dans l’entreprise s’annonce donc compliquée et le PC Windows y règne par conséquent toujours.

 

Si vous deviez regarder les spécifications d’un certain nombre de configurations de Chromebook disponibles, il n’est pas trop difficile d’imaginer une situation où une entreprise pourrait choisir d’envisager une alternative à Microsoft et à Apple.

Certes, ce déploiement serait probablement un essai et sur une niche très restreinte, car un changement de système d’exploitation ne devrait jamais être entrepris à la légère. Mais après tout, le changement doit bien commencer quelque part.

Si vous aimez le Celeron, vous serez servi

Pour la même raison pour laquelle vous pourriez orienter un membre de la famille vers un Chromebook – une sécurité paramétrée une fois pour toutes, des mises à jour du système d’exploitation pour des utilisateurs qui s’en tiennent au courrier électronique et à la navigation sur le Web – un administrateur système d’entreprise peut décider d’opter pour ce terminal.

Dans ce cas, cependant, il est susceptible de vouloir quelque chose de plus avantageux et pérenne qu’un processeur Celeron avec 4 Go de mémoire. Si l’admin en question réside aux États-Unis, alors il n’a qu’à faire son choix parmi les nouveaux appareils via les canaux habituels et opter, s’il le désire, pour une puce Core i5 et éventuellement doubler la mémoire.

Sur d’autres territoires, la situation est nettement moins évidente. Dans le cas de l’Australie, par exemple, les vendeurs de Chromebook sont très enclins à vendre un système basé sur un processeur Celeron. Et bonne chance si vous voulez une configuration plus performante, ou même simplement savoir que des Chromebooks sont en vente

Au cours des dernières semaines, les enquêtes auprès d’un éventail de fournisseurs sont loin de s’être avérées fructueuses. Nombre d’entre eux affirment qu’il est possible d’acheter un Chromebook contenant une puce Core i3 ou i5.

Mais en insistant, on découvre qu’il faudra en passer par des partenaires du canal de distribution, en laissant effectivement dans l’obscurité le public et ceux qui n’ont aucun rapport avec ces partenaires.

Les Etats-Unis, et le reste du monde

Un examen des boutiques en ligne dans différents pays permet de constater que seules les versions anglaises des sites semblent se rapprocher du modèle US en proposant les meilleures machines. Quant à tous les autres boutiques, elles ne cantonnent à commercialiser des terminaux destinés principalement au secteur de l’éducation.

Faire une importation grise peut être une option pour un particulier, mais pour les entreprises qui veulent des services de support, c’est sans doute exclu.

C’est une situation étrange que les fabricants en Asie ne fassent pas une sélection de leurs produits disponibles de leur côté du Pacifique, en particulier lorsque l’on parle de l’entrée de gamme du marché, qui englobe de nombreuses configurations et modèles disponibles.

Avec une approche aussi aléatoire, il semble que la poussée des Chromebooks en direction des entreprise n’est que partielle, ce qui semble être le cas de nombreux projets de Google.

Avec des Chromebooks désormais en mesure de profiter de la taille de l’écosystème applicatif d’Android et d’exécuter la plupart de ces applications, le besoin pour un matériel adapté et récent sur Chrome OS émerge pour certaines tâches.

Mais cela se révèle tout à fait théorique dans les régions où la possibilité de disposer d’un système à base de processeur Core est purement et simplement irréalisable.

Les progrès accomplis par les Chromebooks dans le secteur de l’éducation ne peuvent pas être mis à profit s’il est presque impossible de trouver un terminal avec un processeur adapté et une quantité conséquente de mémoire.

Jusqu’à ce que les restrictions artificielles sur l’approvisionnement soient surmontées, le segment d’entrée de gamme du marché des ordinateurs portables continuera d’être hors des États-Unis le domaine exclusif de Microsoft.

Article traduit et adapté par Christophe Auffray, ZDNet.fr

Le Chromebook en entreprise ? Encore faut-il pouvoir en acheter

Source : L’article << Le Chromebook en entreprise ? Encore faut-il pouvoir en acheter >> est extrait de ZDNet

Du contenu qui pourrait bien vous intéresser !

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles 1 avis, 5,00/5
Loading...
2017-09-18T18:28:43+00:00

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.