Le cloud computing et le nouveau DSI

Avenir de l’IT : Comment le cloud computing transforme le rôle du DSI.

Le cloud computing transforme absolument tout, y compris le rôle du DSI, comme le révèle le rapport publié récemment sur l’état des DSI en 2017 [1].

Le cloud computing et le nouveau DSI - 2017 - 2018 

Comme le souligne le rapport, les DSI continuent de rechercher le juste équilibre “entre élaborer la stratégie technologique et promouvoir l’innovation d’entreprise, tout en supervisant des tâches fonctionnelles informatiques de routine, telles que le contrôle des coûts, la négociation avec les fournisseurs, la gestion de crise et les améliorations opérationnelles”.

Toutefois, bien que cela ne soit pas stipulé explicitement, il est implicite que les services de cloud computing continueront à jouer un rôle important pour accroître l’efficience du DSI. Par exemple, le cloud computing est désormais le moyen par défaut pour les entreprises de fournir de nouveaux services, qu’ils soient officiellement approuvés et achetés par le département informatique ou non. Cela joue sur le besoin du responsable de secteur d’activités de “juste faire en sorte que le travail soit fait”, car, comme l’ont déjà souligné tant de commentateurs, la commodité et la rapidité l’emporteront toujours sur la sécurité et les processus. Nous reviendrons sur ce point un peu plus loin.

DSI en transition

Toutefois, le rapport révèle que les DSI prévoient de passer beaucoup moins de temps sur les questions fonctionnelles à mesure qu’ils opèrent la transition en vue de devenir des facilitateurs de la transformation et d’adopter des rôles plus stratégiques.

“Les DSI acceptent volontiers l’évolution de leur rôle de preneur d’ordres et responsable de l’implémentation à celui de stratège et facilitateur de l’entreprise”, indique le rapport. Il y a une raison à cela : les DSI perçoivent cette évolution comme étant plus gratifiante, non seulement en termes de satisfaction professionnelle, mais aussi de rémunération.

Dans la pratique, cela implique de passer plus de temps avec les responsables de secteur d’activités et avec les cadres dirigeants, et moins de temps à superviser les questions opérationnelles. Le facilitateur de cette transition est le cloud computing. Le cloud apporte également la standardisation des fonctions et des services, ce qui favorise l’automatisation. Or, l’automatisation libère plus de temps.

Même la sécurité, qui est souvent la fonction la plus difficile à automatiser, est plus susceptible d’être automatisée dans le cloud. Le rapport signale toutefois que la sécurité s’est aujourd’hui “transformée, passant d’un ensemble autonome de flux de travail et de pratiques à une initiative stratégique”. En d’autres termes, la sécurité est intégrée de plus en plus étroitement à la stratégie informatique.

L’externalisation des opérations et de la maintenance de l’infrastructure vers le cloud libère donc du temps, ce qui permet aux DSI de se focaliser davantage sur les besoins stratégiques de l’entreprise.

Des ombres dans le cloud

Cette évolution vers un rôle stratégique pour le DSI est annoncée depuis des années, mais reste difficile à mettre en œuvre. Sur le plus long terme, elle aidera à réduire la dépendance des responsables de secteur d’activités à l’informatique de l’ombre, qui reste un grand problème : un rapport a ainsi constaté qu’il y avait jusqu’à 20 fois plus d’applications de cloud computing clandestines à s’exécuter que ne l’estimaient les DSI.

Les responsables de secteur d’activités disent qu’ils veulent simplement que le travail soit fait et que le département informatique constitue un obstacle. Ce gouffre béant entre les attentes et les perceptions du rôle de l’informatique telles que vues par les DSI et les responsables de secteur d’activités est également souligné dans le rapport sur l’état des DSI [2].

Il faut changer ces perceptions pour réduire la prédominance de l’informatique de l’ombre, ce qui bénéficiera sans conteste à l’entreprise : la sécurité sera améliorée, les coûts contenus et les efficiences améliorées. La mise en place de processus qui aident à combler cet écart entre le département informatique et les secteurs d’activités devrait être cruciale pour démontrer le rôle stratégique et transformationnel que l’informatique peut jouer.

Le cloud computing est le terrain sur lequel se dispute ce processus. Pour l’avenir, nous pouvons nous attendre à voir un rôle plus étoffé et stratégique pour le DSI alors qu’il sera de plus en plus rattaché au PDG, conséquence de la dépendance croissante des entreprises à l’informatique en général et au cloud en particulier. Loin d’être une fonction périphérique, le cloud computing se rapproche du centre de l’entreprise, tout comme le DSI dont le rôle est de transformer ces services en ressources stratégiques.

[1] IDG : état des DSI en 2017.

[2] ibid.

Le cloud computing et le nouveau DSI

Source : L’article Le cloud computing et le nouveau DSI >> est extrait de ZDNet

Une sélection d'articles qui pourraient vous intéresser ...

Le cloud computing et le nouveau DSI - 2017 - 2018
Ne manquez plus rien!
Abonnez-vous dès maintenant aux infos de SOSVirus et recevez chaque mois, le meilleur de la sécurité informatique : news, tutos, hacking, alerte ransomware, spam alerte ...

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles 1 avis, 5,00/5
Loading...
2017-05-30T17:50:02+00:00

Laisser un commentaire