Le PC a un niveau historiquement bas. Des constructeurs seront éjectés

Analyse : Pour la première fois depuis 2007, les livraisons trimestrielles de PC sont passées sous le seuil des 63 millions d’unités. Gartner prévient : les constructeurs sans présence forte sur le marché professionnel vont connaître de sérieux problèmes.

 

Chaque trimestre est l’occasion de prendre le pouls du PC. Et comme à chaque fois, on peut constater que le patient ne se porte pas au mieux. Les chiffres du premier trimestre 2017 l’illustrent une fois encore.

Gartner estime les livraisons mondiales à 62,2 millions de PC. De nouveau, elles sont en baisse : -2,4%. Jusque-là, rien de trop surprenant. Le fait marquant, c’est le niveau atteint aujourd’hui par ces livraisons.

Le PC à son plus bas depuis 2007

Un nouveau seuil historique a été franchi. C’est la première fois en effet depuis 2007 que le marché des PC s’affiche sous les 63 millions d’unités trimestrielles. Après plusieurs années consécutives de recul des ventes et un désintérêt toujours plus marqué des consommateurs, c’est presque dans l’ordre des choses.

Comment dans ce contexte, les fabricants tirent-ils leur épingle du jeu ? La baisse n’est pas globale. Des segments résistent. C’est notamment le cas du PC d’entreprise. Au 1er trimestre 2017, celui-ci est resté orienté à la hausse.

Certes la croissance est “modeste” selon Gartner, mais elle contribue néanmoins à atténuer le recul global des livraisons mondiales. En ce qui concerne en revanche les acquisitions de PC par le grand-public, la tendance reste inchangée.

 

Les consommateurs ne renouvellent ainsi pas leurs anciens PC, et certains ont même tout simplement décidé d’abandonner ce marché. “Le segment professionnel considère toujours le PC comme un terminal important, et il reste le terminal de travail principal pour l’entreprise” observe Gartner.

Il devient dès lors plus que jamais critique pour les fabricants d’être bien implantés auprès de cette clientèle. “Les gagnants dans le segment des entreprises seront finalement les survivants de ce marché en baisse” prévient l’analyste Mikako Kitagawa.

Quant aux autres, c’est-à-dire les constructeurs PC sans présence forte dans ce secteur, ils seront confrontés à des “problèmes majeurs”. Jusqu’à quel point ? Au point d’être contraints de quitter le marché des PC au cours des 5 prochaines années.

Etre fort en entreprise ou mourir

Le cabinet estime cependant que des fabricants persisteront sur des segments de niche comme ceux des ordinateurs de jeu et durcis. Toutefois, ces marchés en croissance et à marges supérieures attirent aussi les grands constructeurs généralistes du Top 3. Le choix d’une niche n’est donc pas la garantie d’une concurrence moindre.

Sur le segment professionnel, la rivalité devrait encore s’accroître. S’y affrontent déjà les trois principaux industriels : HP, Lenovo et Dell. Ces derniers rivaliseront pour remporter les contrats auprès des grandes entreprises.

Pour les constructeurs hors du Top 3, le marché offrira des “opportunités limitées”, à l’exception toutefois d’Apple qui bénéficie d’une “solide base client dans des verticaux spécifiques”. Pour les volumes, le trio règne avec des parts de marché pour Lenovo, HP et Dell de respectivement 19,9%, 19,5% et 15%.

Autre facteur qui ne devrait pas arranger la situation du marché : la hausse des prix des PC. Avec des consommateurs déjà peu enclins à se rééquiper, le prix est plus que jamais un critère sensible. La précédente hausse était la conséquence de changes défavorables. C’est cette fois la pénurie de composants, dont les SSD, qui est à l’origine de l’inflation des prix.

“La hausse des prix étouffera encore plus la demande de PC sur le marché grand-public, ce qui détourne les acheteurs des achats de PC, à moins qu’ils soient absolument nécessaires. La hausse des prix a commencé à affecter le marché au premier trimestre 2017. Ce problème deviendra beaucoup plus important au 2T17 et nous nous attendons à ce qu’il se poursuive tout au long de l’année 2017” prévoit Mikako Kitagawa.

Voir aussi notre page
Chiffres clés : les ventes de PC

Le PC a un niveau historiquement bas. Des constructeurs seront éjectés

Source : L’article << Le PC a un niveau historiquement bas. Des constructeurs seront éjectés >> est extrait de ZDNet

Une sélection d'articles qui pourraient vous intéresser ...

rester-informer
Ne manquez plus rien!
Abonnez-vous dès maintenant aux infos de SOSVirus et recevez chaque mois, le meilleur de la sécurité informatique : news, tutos, hacking, alerte ransomware, spam alerte ...

Par | 2017-04-12T12:01:06+00:00 avril 12th, 2017|Actualité|0 commentaire

Laisser un commentaire