Lent, le Wi-Fi ? Ce nouveau réseau infrarouge défile à 40 Gbit/s

Avenir de l’IT : Des chercheurs ont bâti un système Wi-Fi basé sur la fibre optique et l’infrarouge qui surmonte le goulet d’étranglement du spectre radio.

Pour échapper aux contraintes de la radio dans les transmissions Wi-Fi à domicile, les chercheurs se sont tournés vers l’infrarouge afin de créer un nouveau système qui dépasse la capacité de 40 Gbit/s.

 

Les chercheurs espèrent que leur réseau hybride fibre/radio multipliera plusieurs fois la largeur de bande sans fil disponible.
Source : université de technologie d’Eindhoven

Développé par des chercheurs de l’université de technologie d’Eindhoven, le système diffuse de la lumière infrarouge vers les appareils à partir d’une fibre optique en utilisant une matrice d’antennes de lumière montées au plafond. La matrice assure la couverture d’une zone donnée, tandis qu’un système de mise en réseau intelligent suit l’emplacement d’un appareil qui se déplace dans une pièce en fonction des signaux radio que chaque appareil émet.

Alors que certaines recherches ont utilisé des miroirs pour diriger les rayons lumineux, les antennes de lumière d’Eindhoven utilisent ce que l’on appelle les “réseaux de diffraction passifs” ou une surface rainurée pour diffuser les rayons lumineux à différentes longueurs d’onde selon différents angles. Si la technologie venait à être commercialisée, elle mettrait fin au partage de l’espace aérien limité dans la bande sans fil de 2,4 GHz et 5 GHz qu’utilisent la plupart des routeurs domestiques.

42 Gbit/s dans un rayon de lumière sur 2,5 mètres

Par comparaison, la configuration optique attribue à chaque appareil une longueur d’onde différente qui est diffusée par la même antenne de lumière, si bien qu’il n’y a plus de partage de la largeur de bande entre les appareils. Un autre point concerne les ondes radio, qui peuvent également être perturbées par d’autres appareils électriques dans la maison. Le réseau lumineux d’Eindhoven utilise des longueurs d’onde de 1 500 nanomètres et plus et fonctionne à une fréquence beaucoup plus élevée que les 200 térahertz de la radio.

Lors d’un test de la conception, Joanne Oh, étudiante en doctorat à Eindhoven, a obtenu 42 Gbit/s dans un rayon de lumière sur 2,5 mètres, ce qui est environ 2 000 fois plus rapide que la vitesse de connexion moyenne dans les foyers néerlandais aujourd’hui. Jusqu’à présent, l’étude n’a utilisé l’infrarouge que pour les téléchargements et a conservé la radio pour les chargements, du fait que la majorité des apps ont des demandes inférieures en trafic ascendant.

Commercialisation dans les 5 ans

Le réseau infrarouge de Joanne Oh fait partie du projet BROWSE d’Eindhoven, qui étudie comment exploiter la plus grande largeur de bande qu’offre la fibre optique conjointement avec une mise en réseau intelligente pour optimiser les capacités sans fil en intérieur.

Les recherches portent sur “les rayons optiques dirigés dynamiquement dans l’espace libre, une structure dorsale du réseau en fibre optique acheminée de façon intelligente, des techniques de communication radio flexibles et une gestion de réseau hétérogène intelligente”. Ton Koonen, professeur de la technologie de communication en haut débit qui dirige le projet, estime que la technologie pourrait être commercialisée dans les cinq ans.

Lent, le Wi-Fi ? Ce nouveau réseau infrarouge défile à 40 Gbit/s

Source : L’article << Lent, le Wi-Fi ? Ce nouveau réseau infrarouge défile à 40 Gbit/s >> est extrait de ZDNet

Du contenu qui pourrait bien vous intéresser !

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles 1 avis, 5,00/5
Loading...
2017-06-06T18:22:35+00:00

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.