Les capteurs de smartphones piratables à l’aide d’ondes sonores ?

Technologie : Des chercheurs de l’université du Michigan travaillent au développement d’une méthode visant à perturber le fonctionnement de capteurs de type accéléromètres en utilisant uniquement des ondes sonores.

On connaissait déjà les datacenters perturbés par le bruit, mais des chercheurs du Michigan ont poussé la logique un peu plus loin. Kevin Fu et son équipe de recherche se sont penchés sur les effets des ondes sonores sur les accéléromètres utilisés par les smartphones et par de nombreux systèmes pour récolter les données nécessaires à la prise de décision.

L’objectif affiché par l’équipe était de manipuler ceux-ci et ils semblent y être parvenus : ils expliquent ainsi être arrivés à faire enregistrer à un accéléromètre un mouvement qui n’avait jamais eu lieu, simplement en bombardant celui-ci de sons calibrés à une fréquence particulière.

 Les accéléromètres fonctionnent à l’aide d’une masse placée sur plusieurs ressorts. Les chercheurs sont donc parvenus à trouver la fréquence de résonance de ces ressorts, ce qui leur permet de tromper l’accéléromètre et de lui faire croire à un mouvement quand celui-ci est entièrement immobile. Grâce à cette technique, ils sont par exemple parvenus à tromper un bracelet Fitbit pour lui faire incrémenter son compteur de pas sans que celui-ci ne bouge de sa table. Le seul équipement utilisé par les chercheurs est un speaker à 5 dollars, et la bonne fréquence.

 

La faille est amusante dans le cas du Fitbit, mais ce type d’attaque pourrait éventuellement se révéler bien plus problématique. « Des milliers d’appareils ont déjà recours à ce type d’accéléromètres à microsystème électromécanique. Les appareils de demain auront largement recours à ce type de capteurs pour prendre des décisions » explique Kevin Fu.

On peut déjà en citer un : les drones, qui ont recours à des accéléromètres similaires afin de stabiliser leur vol. On peut tout à fait imaginer une attaque qui viserait à perturber un drone en vol à l’aide d’ondes sonores.

Comme l’expliquent ces chercheurs, ce type d’appareil n’a pas été conçu avec la sécurité en ligne de mire et les failles de ce type, qui reposent sur des principes matériels et non uniquement logiciels, devraient être fréquentes dans les années à venir.

C’est d’ailleurs l’objet de recherche que se proposent d’étudier les chercheurs de l’équipe, sous le nom de Walnut team. Les conclusions de leurs travaux seront présentées à l’occasion du symposium IEEE sur la Sécurité et la vie privée, qui aura lieu le 26 avril à Paris.

Les capteurs de smartphones piratables à l’aide d’ondes sonores ?

Source : L’article << Les capteurs de smartphones piratables à l’aide d’ondes sonores ? >> est extrait de ZDNet

Une sélection d'articles qui pourraient vous intéresser ...

rester-informer
Ne manquez plus rien!
Abonnez-vous dès maintenant aux infos de SOSVirus et recevez chaque mois, le meilleur de la sécurité informatique : news, tutos, hacking, alerte ransomware, spam alerte ...

Par | 2017-03-19T16:40:14+00:00 mars 19th, 2017|Actualité|0 commentaire

Laisser un commentaire