Locations de vacances : les arnaques à éviter

Locations de vacances : les arnaques à éviter - 2017 - 2018Pour vos vacances, vous préférez gérer vous-même vos réservations pour faire des économies et utiliser des plateformes en ligne qui vous mettent en relation directe avec les propriétaires d’hébergements ?

Sur les sites de petites annonces (et parfois même sur les sites spécialisés tels qu’Airbnb ou Abritel) les fausses offres sont courantes et beaucoup d’internautes se font piéger. Pourtant, certaines annonces frauduleuses peuvent être démasquées facilement ! Petit guide pour déjouer les arnaques les plus fréquentes.

Les versements d’argent anticipés

Vous voyez une annonce à un prix alléchant et défiant toute concurrence ? Méfiez-vous. L’hôte peut profiter de votre enthousiasme pour vous demander d’effectuer un versement par mandat cash. Refusez ! Cette méthode de paiement rapide permet de transférer des espèces à un particulier qui n’a pas forcément de compte bancaire, ce qui est forcément louche. De plus, cette somme d’argent est souvent réclamée avant même que vous ayez accéder au lieu : le faux hôte peut récupérer votre argent puis ne plus donner signe de vie. Alors, dès que vous voyez dans une annonce ou un message les termes Western Union, MoneyGram, chèque de caisse ou encore mandat postal, passez votre chemin.

Un hôte peut également vous demander de verser au préalable des arrhes ou acomptes. Cela est une pratique courante et légale, cependant, le montant demandé doit correspondre à 30% du coût total du séjour. Ne versez jamais plus que cette somme ou même l’intégralité de la somme avant d’avoir  accéder au logement.

Sur Airbnb, le paiement se fait en ligne et est sécurisé. Un hôte ne peut pas vous demander d’effectuer des transactions hors du site : si c’est le cas, vous pouvez le signaler directement sur la plateforme en cliquant sur le drapeau qui s’affiche à côté de vos messages dans la discussion. Avertissez également Airbnb si vous recevez un mail d’une personne ou finissant par @airbnb vous demandant de payer une somme hors du site.

Un hôte inexistant

Vous n’êtes pas certaine que votre hôte est bien réel ? Même si le site sur lequel l’annonce est hébergée est reconnu, vérifiez toujours l’identité de votre hôte. S’il est professionnel, vérifiez sur Infogreffe.fr que sa société existe vraiment et contactez-le par téléphone. Si c’est un particulier, il est également important que vous puissiez le contacter par téléphone pour vous assurer qu’il y a bien une personne derrière l’annonce et que votre hôte est de bonne foi.

Une offre trop alléchante

Vous avez repéré un logement « paisible », « au calme et sans vis-à-vis », « à quelques mètres de la mer » mais vous vous méfiez ? Vous avez raison ! Vous pouvez vérifier tous ces critères avant de réserver pour éviter les mauvaises surprises. C’est simple : si vous connaissez l’adresse du logement, tapez-là sur Google Street View pour vous assurer que tout est vrai. Sinon, vous avez toujours la possibilité de contacter l’office de tourisme local pour avoir des informations sur le logement. Les plus curieux l’auront déjà sans doute fait : consultez les avis des précédents locataires pour vous faire une première idée du logement et des pièges à éviter.

Une absence de contrat de location

Votre hôte ne parle pas de contrat de location dans vos échanges ? Faites attention ! Pour toute location de bien, un contrat doit être édité en deux exemplaires et signé par les deux parties. Il doit contenir les coordonnées des personnes concernées par la location, la durée du séjour, le descriptif du logement ainsi que le tarif global. Il doit être également accompagné d’un état des lieux, qui sera effectué à l’entrée et à la sortie du le logement.

Lorsque vous réservez sur Airbnb, vous avez la possibilité d’annuler mais vérifiez bien les modalités d’annulation de votre hôte avant de réserver car elles varient fortement. Renseignez-vous sur le site.

Locations de vacances : les arnaques à éviter - 2017 - 2018

Easy Verif vous aide à repérer les arnaques avec de vrais experts

Vous n’êtes toujours pas sûr de vous ? Alors vous pouvez toujours vous tourner vers des professionnels. Easy Verif est une plateforme collaborative spécialisée dans la vérification de petites annonces dans les secteurs du nautisme, de l’immobilier et de l’automobile. Elle vous met en relation avec plus de 700 experts de ces domaines près de chez vous, dont l’expertise a été vérifiée par Easy Verif, afin qu’ils  déterminent si une annonce est frauduleuse ou non. Directement sur la plateforme, vous renseignez le type d’offre que vous souhaitez vérifier ainsi que la région et le département où vous vous trouvez. Easy Verif vous propose alors un panel d’experts locaux correspondant à votre demande : vous pouvez ainsi découvrir leur photo, une courte présentation de leur expérience et prendre contact avec l’un d’eux pour un contrôle.

Que faire en cas d’arnaque ?

 

Avant toute chose, il est important que vous ayez une trace écrite de vos échanges avec l’hôte. Après une conversation téléphonique, envoyez un mail récapitulant ce que vous avez convenu, s’il ne l’a pas déjà fait. En cas de litige, ces preuves écrites pourront vous être utiles ! L’article L.121-1 du code de la consommation prévoit des sanctions dans le cas où un logement n’est pas conforme à la description ou ne peut être occupé.

  • Si le logement ne ressemble en aucun cas à celui de l’annonce : vous pouvez négocier avec le propriétaire ou l’agent immobilier une remise sur le prix du séjour. La réduction peut aller jusqu’à moins 50%, si la localisation de la location est différente par exemple.
  • Si les négociations sont impossibles ou si la tromperie est trop grave : vous pouvez refuser de payer la location et faire établir un contrat d’huissier.
  • Si le propriétaire ou l’agent immobilier n’est pas ouvert aux négociations : vous pouvez déposer une plainte à la Direction départementale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes du lieu de vos vacances, en joignant l’annonce de la location, le contrat de location et des photos du logement. Vous pouvez aussi vous porter partie civile devant le tribunal correctionnel pour obtenir des dommages et intérêts.
  • Si vous avez rencontré un litige avec une location, n’hésitez pas à en informer l’office de tourisme local, l’organisme qui aurait délivré un label au logement ou l’organisation professionnelle du bailleur. Avertissez également le site internet sur lequel est parue l’annonce et faites part de votre mécontentement en commentaire pour informer les internautes.

 

Les arnaques de locations de vacances sont fréquentes. Alors soyez vigilants pour toutes vos réservations en ligne et passez de bonnes vacances !

 

Locations de vacances : les arnaques à éviter

Une sélection d'articles qui pourraient vous intéresser ...

Locations de vacances : les arnaques à éviter - 2017 - 2018
Ne manquez plus rien!
Abonnez-vous dès maintenant aux infos de SOSVirus et recevez chaque mois, le meilleur de la sécurité informatique : news, tutos, hacking, alerte ransomware, spam alerte ...

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles 1 avis, 5,00/5
Loading...
2017-09-18T18:29:21+00:00

Laisser un commentaire