Microsoft enterre Windows Phone

Technologie : Microsoft annonce la fin du support de Windows Phone 8.1, actant sa défaite dans le marché du smartphone grand public. Le géant mise désormais sur Windows 10 Mobile associé à des machines hybrides.

C’est sans tambours ni trompettes que Microsoft vient d’annoncer l’enterrement de Windows Phone et indirectement de ses ambitions dans les OS pour smartphones. L’éditeur indique en effet que Windows Phone 8.1 ne sera plus supporté à partir d’aujourd’hui après trois ans de service. Il n’y aura donc plus de mises à jour fonctionnelles ou de sécurité.

 

Cette annonce ne surprendra personne : l’OS de Microsoft a pratiquement disparu des radars partout dans le monde, définitivement écrasé par Android et iOS. Malgré des milliards de dollars d’investissements, au travers en particulier de l’acquisition de la division de Nokia, la firme de Redmond n’a pu percer durablement. Une situation avant tout due aux errements de Microsoft.

Windows Phone est pourtant un OS pour smartphone réussi. Il est fluide, rapide, plutôt joli (c’est une question de goût) et stable. Pour autant, malgré ses qualités, l’OS alternatif n’a jamais réussi à vraiment percé et devient même aujourd’hui une curiosité statistique. Et même dans les pays où sa part dépassait les 10%, comme en France et en Italie, Windows Phone chute et ne représente plus que 1% du marché aujourd’hui.

La plate-forme a longtemps souffert de deux plaies béantes : le manque de partenaires fabricants (situation renforcée par le rachat de Nokia par Microsoft) et le manque d’applications stars. Les problèmes d’éligibilité ont également plombé l’OS : de nombreux utilisateurs de Windows Phone 7 n’ont pas pu passer à Windows Phone 8, même chose pour passer de WP8 à Windows 10 Mobile. Beaucoup trop de frustrations…

Fin 2016, au plus haut lieu, on reconnaissait la défaite. Lors d’un événement organisé par le WSJ, Satya Nadella, p-dg de la firme indiquait lucide : “Nous avons clairement raté le téléphone mobile, cela ne fait aucun doute. Notre objectif est désormais de s’assurer de développer de nouvelles catégories. Avoir pensé que le PC serait au centre de tout pour toujours a probablement été l’une de nos plus grosses erreurs.”

Le patron est d’autant plus à l’aise avec cette séance d’auto-critique que cette stratégie dénoncée est celle de son prédécesseur, le facétieux Steve Ballmer, encore accroché à d’anciens schémas qui aujourd’hui ne fonctionnent plus. Même le PC traditionnel ne se vend plus…

Désormais, Microsoft doit changer de braquet en oubliant notamment le grand public, une cause perdue. Il ne faut donc plus compter sur des smartphones Lumia dédiés au marché de masse. Quelle sera la stratégie désormais ? Il y a bien sûr Windows 10 Mobile mais désormais, il s’agit de viser d’autres terminaux à vocation professionnelle. Le patron de la division Windows, Terry Myerson, a répondu à cette question en fin d’année dernière.

“Je pense que la connectivité cellulaire et les processeurs ARM ont un rôle à jouer dans le paysage technique du futur” déclarait-il. Microsoft développe Windows 10 Mobile non pour les smartphones d’aujourd’hui, mais pour les terminaux ARM et connectés de demain. Rappelons en effet que Microsoft prépare des machines hybrides sous architecture ARM avec processeurs mobiles, animées par Windows 10 Mobile.

A en croire Myerson, il s’agit moins d’investir dans Windows Mobile que dans ARM et le cellulaire. D’ailleurs, à aucun moment, le cadre de Microsoft ne parle de smartphone. Il ne désigne aucune catégorie précise de terminaux. Ce qu’il assure en revanche, c’est que les appareils à venir seront équipés de puces ARM et disposeront d’une connectivité cellulaire. Des machines qui viseront avant tout les pros et les entreprises.

L’hypothèse d’un Surface Phone, comme il existe déjà des tablettes Surface et un PC Surface Book, n’est pas à bannir.  Mais un Surface Phone peut-il résoudre à lui seul l’équation ? C’est fonder beaucoup d’espoirs sur un produit et sur une plateforme boudée jusqu’à présent.

Pour Terry Myerson, il est ainsi impératif de continuer d’investir, car selon lui il serait ensuite extrêmement difficile de redémarrer. Microsoft l’a expérimenté à quelques occasions, ajoutait-il. Ici, il ne s’agit pas d’investir pour alimenter de la croissance, mais pour des raisons stratégiques et techniques.

Microsoft enterre Windows Phone

Source : L’article << Microsoft enterre Windows Phone >> est extrait de ZDNet

Du contenu qui pourrait bien vous intéresser !

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles 1 avis, 5,00/5
Loading...
2017-09-18T18:29:13+00:00

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.