Mozilla : la tentation de la collecte de donnée

Open Source : Dans une discussion publique entre ses développeurs et des utilisateurs, la question des données de télémétrie collectées par le navigateur a été évoquée. Ces données sont trop peu nombreuses aux yeux de certains développeurs, qui estiment devoir activer par défaut l’option de collecte afin de pouvoir profiter réellement de ces données.

Ça n’est qu’une discussion pour l’instant, mais la question suscite déjà des réactions auprès des utilisateurs. Dans un débat via Google Groups, les développeurs du navigateur Firefox s’interrogent sur l’utilité des données récoltées sur le comportement des utilisateurs. On le sait, Firefox fait de la protection de la vie privée son cheval de bataille. L’option de collecte des données de navigation est donc décochée par défaut sur Firefox et seul l’utilisateur peut choisir de l’activer. Un bon point pour la défense de la vie privée, mais cette position est plus délicate pour les développeurs qui travaillent à l’amélioration du navigateur.

Comme l’explique Georg Frisch, ingénieur chez Mozilla, le problème qui se pose est assez facile à appréhender : en l’absence de données précises sur le comportement des utilisateurs, les développeurs de Firefox naviguent à l’aveugle. Plus précisément, ils aimeraient connaître quels sont les sites les plus visités par leurs utilisateurs, quels sont les sites qui utilisent encore Flash ou plus généralement quels sont les sites dont l’affichage ne fonctionne pas correctement. Ce type de données est déjà collecté par Firefox pour les utilisateurs ayant activé l’option de télémétrie, mais celle-ci n’est pas activée par défaut.

 

Les développeurs du navigateur réfléchissent donc à la mise en place d’une collecte automatique de données, activée par défaut sur Firefox. La question est particulièrement délicate, Firefox ayant orienté l’essentiel de sa communication et de son développement autour de la protection des données personnelles des utilisateurs. La fondation envisage donc de s’appuyer sur le concept de Differential Privacy, un concept remis au goût du jour récemment par Apple qui a décidé d’implémenter ce principe pour collecter les données des utilisateurs sur ses différents terminaux. Le concept avait été défini dans un premier temps par Google, qui avait produit un document baptisé RAPPOR afin de décrire les principes de fonctionnement de cette collecte de données respectueuses de la vie privée.

Le concept de Differential Privacy consiste essentiellement à sacrifier une partie de la précision des données afin d’anonymiser celles-ci, puis de tenir compte de ces modifications afin de pouvoir réutiliser les données en question.

Mais l’idée ne semble pas vraiment être du goût des utilisateurs invités à s’exprimer sur la question par les développeurs de Firefox. Sur Google Groups, nombreux sont ceux qui expriment leur vif mécontentement à l’égard de cette possibilité. La discussion reste ouverte et pour l’instant, cette collecte de données n’est qu’un simple projet discuté en interne, mais le problème reste le même et une solution devra à terme être trouvée.

Mozilla : la tentation de la collecte de donnée

Source : L’article << Mozilla : la tentation de la collecte de donnée >> est extrait de ZDNet

Du contenu qui pourrait bien vous intéresser !

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles 1 avis, 5,00/5
Loading...
2017-09-18T18:28:42+00:00

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.