NationBuilder bridé en France sur l'utilisation des données privées

Technologie : Cet outil informatique propose d’analyser des données pour faire avancer une campagne électorale dans le bon sens. Et la gagner. En France, la Cnil a demandé de limiter l’usage des informations collectées.

“NationBuilder: Software for leaders”. Le slogan de la société annonce très clairement la couleur : qui veut prendre le pouvoir doit se faire assister par cette plate-forme qui collecte, compile et analyse les données à des fins électorales.

 

La promesse de Nation Builder ? Vous faire gagner une élection, rien de moins. (Source : Nation Builder)

En France, la Cnil vient de mettre le holà à la collecte de certains types de données personnelles. Conséquence : NationBuilder a désactivé une fonctionnalité de sa plate-forme qui permet d’aggéger en base les informations personnelles publiques extraites des réseaux sociaux affirme Le Monde. Les équipes de François Fillon, Jacques Cheminade ou encore Jean-Luc Mélenchon sont clientes de NationBuilder mentionne le site Web.

Cette fonctionnalité nommée NationBuilder Match, modifiée le 1er mars, permettait de collecter des données issues des réseaux Facebook, LinkedIn, Twitter et Meetup.com. La localisation ou encore la biographie et les “likes” créés dans les comptes des réseaux sociaux pouvaient être rapatriées et travaillées dans NationBuilder. De quoi ensuite mieux cibler les messages adressés aux sympathisants politiques.

Un CMS particulier

Le 8 novembre la Cnil (Commission nationale de l’informatique et des libertés) avait publié un texte qui distinguait nettement la collecte des informations telles que les courriels et leur utilisation. « Les personnes qui ont volontairement fourni leur adresse électronique aux fins de recevoir une newsletter de tel candidat ne peuvent être considérées comme ayant été informées ou ayant consenti à nouer des relations avec ce candidat par le biais d’un réseau social » mentionne le texte.

La tarification de NationBuilder débute à 29 $ par mois et monte jusqu’à 5 000 $ par mois. La société propose quatre outils dans sa suite logicielle présentée sous forme de CMS : un site web, une base de donnés qui permet de gérer la communauté, un brique de gestion des financements et des levées de fonds, un outil de prise de contact via SMS, tweets ou encore messages vocaux.

NationBuilder bridé en France sur l'utilisation des données privées

Source : L’article << NationBuilder bridé en France sur l'utilisation des données privées >> est extrait de ZDNet

Une sélection d'articles qui pourraient vous intéresser ...

rester-informer
Ne manquez plus rien!
Abonnez-vous dès maintenant aux infos de SOSVirus et recevez chaque mois, le meilleur de la sécurité informatique : news, tutos, hacking, alerte ransomware, spam alerte ...

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles 1 avis, 5,00/5
Loading...
Par | 2017-09-18T18:29:41+00:00 avril 4th, 2017|Actualité|0 commentaire

Laisser un commentaire