No Country for cybercrooks : un Chinois arrêté aux US pour piratage

Sécurité : Les États-Unis ont à nouveau arrêté un chercheur en cybersécurité qui se rendait à l’une des conférences données sur le territoire américain. Le jeune Yu Pingan a ainsi été arrêté et est accusé d’avoir conçu le malware ayant servi lors de l’attaque d’Anthem et de l’US Office of Personnel Management en 2015.

Les conventions américaines de cybersécurité risquent d’avoir bien du mal à faire venir des talents étrangers dans les années à venir. Un nouvel expert chinois a été arrêté après avoir assisté à une conférence sur le sol américain à l’aéroport de Los Angeles. Celui-ci est accusé d’avoir des liens avec la création d’un malware baptisé Sakula. Selon les autorités américaines, ce logiciel aurait été utilisé dans plusieurs piratages d’ampleur, notamment celui de l’US Office of Personnel Management ainsi que le piratage d’Anthem, un assureur américain. Le malware aurait également été utilisé dans plusieurs piratages ayant visé des compagnies d’assurance américaines.

No Country for cybercrooks : un Chinois arrêté aux US pour piratage - 2017 - 2018 

Hackers monochromes : noirs et blancs

L’attribution de ces deux attaques reste encore un sujet de débat, mais les entreprises américaines de cybersécurité soupçonnent un groupe de cybercriminels liés au renseignement chinois d’être à l’origine de ces piratages. Ceux-ci avaient permis aux attaquants de repartir avec des données personnelles de plusieurs millions de citoyens américains et notamment de données liées aux employés du gouvernement.

Le citoyen chinois arrêté est accusé d’avoir fourni le malware utilisé dans le cadre de ces attaques à deux autres suspects, cités dans la plainte déposée par le FBI mais non nommés. Yu Pingan, connu sous le pseudonyme de GoldSun, a été identifié par le FBI dans le cadre de l’investigation sur ces différentes attaques. Celui-ci a été identifié grâce à l’analyse de plusieurs noms de domaines utilisés par le malware, une théorie que les agents sont parvenus à confirmer grâce à la saisie de plusieurs emails échangés entre Yu Pingan et les autres suspects.

Ça n’est pas la première fois que les autorités américaines arrêtent un citoyen étranger pour des accusations de cybercrime. Lors de la conférence Defcon, le chercheur MalwareTech avait ainsi été accusé d’avoir développé un malware utilisé par des cybercriminels dans plusieurs attaques contre des banques en ligne. Il reste pour l’instant assigné à résidence sur le sol américain en attendant son procès.

No Country for cybercrooks : un Chinois arrêté aux US pour piratage

Source : L’article No Country for cybercrooks : un Chinois arrêté aux US pour piratage >> est extrait de ZDNet

Une sélection d'articles qui pourraient vous intéresser ...

No Country for cybercrooks : un Chinois arrêté aux US pour piratage - 2017 - 2018
Ne manquez plus rien!
Abonnez-vous dès maintenant aux infos de SOSVirus et recevez chaque mois, le meilleur de la sécurité informatique : news, tutos, hacking, alerte ransomware, spam alerte ...

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles 2 avis, 5,00/5
Loading...
2017-09-18T18:28:42+00:00

Laisser un commentaire