Nuance : "la biométrie vocale devient un standard dans les banques anglo-saxonnes"

Nuance : "la biométrie vocale devient un standard dans les banques anglo-saxonnes" - 2017 - 2018

Technologie : Le spécialiste de la reconnaissance vocale met en avant les progrès dans les algorithmes qui permettent de renforcer encore ce type d’authentification. En France, l’adoption prend plus de temps.

Il y a un mois, la Banque Postale lançait le paiement en ligne par reconnaissance vocale. Le principe est simple. Au lieu de recevoir un SMS de confirmation lors d’un achat en ligne, l’utilisateur reçoit un appel automatique de la banque et devra répéter une phrase oralement pour s’authentifier et reçoit enfin un code à trois chiffres afin de valider le paiement.

En amont, le client de la banque aura d’abord communiqué son numéro de portable, téléchargé une application dédiée et enregistré une phrase type avec son prénom, son nom et “je m’identifie par ma voix”. Le dispositif s’appuie sur plusieurs dizaines de caractéristiques uniques de la voix. 

La Banque Postale propose donc une double-authentification (biométrie vocale et code à usage unique) qui est pour les spécialistes de la sécurité le meilleur moyen de protéger les transactions en ligne. Il faut dire que si la technologie de mot de passe n’évolue pas vraiment, la biométrie ne cesse de progresser ce qui permet à cette solution de se généraliser.

Comme l’explique à ZDNet.fr, Joël Drakes, spécialiste en biométrie chez Nuance : “Nous travaillons sur ce sujet depuis 20 ans, mais dans les dernières années, les algorithmes ont énormément évolué puisqu’ils sont capables d’identifier 1000 caractéristiques de la voix contre 100 auparavant. On prend désormais en compte les caractéristiques physiques et comportementales de la voix comme l’accent, le débit, le temps, les espaces entre les syllabes et les mots, on est même capables de détecter les variations dues à un rhume par exemple”.

Bientôt, l’identification vocale avec un seul mot 

Evidemment, l’objectif est de contrecarrer toute tentative de piratage, notamment grâce à un enregistrement audio. On a en effet pu constater combien les protections biométriques comme les lecteurs d’empreintes digitales ou d’iris pouvaient être facilement contournés. “L’algo est capable de différencier des modifications normales ou anormales de la voix”, assure le responsable. “Il y a des modifications typiques de la voix, d’autres qui ne le sont pas, ce qui permet au logiciel d’attribuer un score à la voix afin de déterminer s’il s’agit d’un enregistrement ou pas. Il faut savoir qu’un enregistrement n’est pas la reproduction exacte de la voix”.

Même un enregistrement professionnel, en multi-pistes, est détecté, assure Nuance tout en affirmant à nouveau qu’aucune technologie n’est sûre à 100%. Comme ses concurrents, l’éditeur recommande donc toujours aux entreprises, notamment bancaires, de privilégier une double authentification dont une peut se reposer sur la biométrie.

Une approche qui tend à se généraliser dans les banques anglo-saxonnes. “la biométrie vocale devient un standard dans les banques et assurances notamment en Grande-Bretagne où 80% des grands établissements financiers l’ont déployé. L’an passé, 1 milliard de transactions protégées par la biométrie vocale ont été réalisées. En 2017, ce sont plus de 150 millions de personnes qui peuvent s’authentifier par la voix avec Nuance Security Suite. Et nous n’avons observé aucun cas de fraude jusqu’à présent”, détaille Joël Drakes.

En France par contre, l’adoption est plus lente compte tenu des contraintes réglementaires. “La techno intéresse mais les banques doivent d’abord obtenir une autorisation de la Cnil (notamment concernant le point sensible de la conservation des données biométriques : où, combien de temps, comment…, NDLR) qui nécessite plusieurs étapes ce qui ralentit le cycle de décision. Néanmoins, l’augmentation de la fraude pousse les banques à regarder de près ces solutions”. 

Au-delà des banques, on peut imaginer la biométrie vocale s’intégrer nativement dans les OS de smartphones : “c’est un développement naturel, on travaille dessus”, explique le responsable. “On travaille également pour le secteur de l’automobile connecté où la sécurisation de l’accès est primordiale, ou encore de la TV connectée afin de détecter tel profil pour lui pousser tels services”.

Enfin, concernant la technologie en tant que telle, la feuille de route de Nuance se décline toujours autour de la sécurité et de la simplicité avec plus de détection de compromissions et l’objectif de réduire à un seul mot (contre une phrase aujourd’hui) l’identification d’une personne”. Mais nous n’en sommes pas encore là, nuance notre interlocuteur.  

Nuance : "la biométrie vocale devient un standard dans les banques anglo-saxonnes"

Source : L’article Nuance : "la biométrie vocale devient un standard dans les banques anglo-saxonnes" >> est extrait de ZDNet

Une sélection d'articles qui pourraient vous intéresser ...

Nuance : "la biométrie vocale devient un standard dans les banques anglo-saxonnes" - 2017 - 2018
Ne manquez plus rien!
Abonnez-vous dès maintenant aux infos de SOSVirus et recevez chaque mois, le meilleur de la sécurité informatique : news, tutos, hacking, alerte ransomware, spam alerte ...

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles 1 avis, 5,00/5
Loading...
2017-09-18T18:29:15+00:00

Laisser un commentaire