OnePlus 5 : le fabricant encore accusé de tricher sur les benchmarks

Business : Les versions de tests des OnePlus5 contiendraient un mécanisme de triche lui permettant de maximiser ses scores sur les bancs d’essai utilisés par les testeurs. Pas bien…

Selon le site XDA Developpers, les versions de test du tout nouveau OnePlus 5 contiennent du code destiné à manipuler les benchmarks afin de parvenir à afficher des performances maximales que les utilisateurs finaux ne verront pas lors de l’usage de l’appareil.

OnePlus 5 : le fabricant encore accusé de tricher sur les benchmarks - 2017 - 2018 

L’examen a ainsi montré que les versions de tests ont été modifiées avec une version d’Android permettant de produire des résultats de benchmarks modifiés, et donc non représentatifs d’une utilisation en condition réelle.

« Malheureusement, il est pratiquement certain que tous les tests du OnePlus5 qui s’appuient sur une batterie de tests standardisés sont faussés, étant donné que OnePlus a fourni un appareil qui triche sur ce type de résultats » explique Mario Tomas Serrafero sur XDA Developers.

« C’est un choix inexcusable de la part de OnePlus, qui trompe non seulement les utilisateurs, mais qui vient également polluer le travail des journalistes en fournissant des données invérifiables. En conséquence, tout test qui cite un benchmark du OnePlus5 pour valider son argumentation est trompeur, et les analyses de performances se basant sur une synthèse de benchmarks sont bien évidemment inutilisables. »

Le code tricheur est utilisé pour manipuler plusieurs benchmarks très populaires et spécifiques :

  •  AnTuTu
  • Androbench
  •  Geekbench 4
  •  GFXBench
  •  Quadrant
  •  Nenamark 2
  •  Vellamo

Le code trompe le système de benchmark en forçant le processeur à fonctionner à une vitesse plus haute que la normale lorsque celui-ci est passé sur le banc de test.

Le graphique en dessous montre les différences de performances obtenues sur Geekbench selon que la version du benchmark provient du Google Playstore, ou bien de la version spéciale de Geekbench utilisée par XDA Developpers.

« Comme le montre le graphique, nous avons relevé la fréquence du processeur toutes les 100ms et au total, seuls 24,4% des relevés affichaient la fréquence maximale de 1,9GHz quand l’outil de triche était désactivé. Lorsque le code est activé, 95,5% des relevés se situent dans cette fréquence maximale » explique Serrafero.

Le code tricheur augmente les performances du processeur multicoeur du OnePlus5 d’environ 5%. Cela peut paraître peu, mais cela suffit à placer celui-ci devant le reste de la concurrence sur les benchmarks.

Un autre effet secondaire est que ce comportement provoque une surchauffe de l’appareil, qui peut se révéler désagréable. Testée sur le benchmark GDXbench, la température du OnePLus5 peut monter à 50°c, ce que Serrafero décrit comme « particulièrement chaud pour un téléphone, et très désagréable à tenir en main. »

OnePlus a publié une déclaration pour répondre à ces allégations.

« Les utilisateurs ont recours aux applications de benchmark afin de vérifier les performances de leurs téléphones et nous souhaitons que nos utilisateurs puissent vérifier ces performances. C’est pourquoi nous avons autorisé les applications de benchmarks à fonctionner dans un état similaire à un usage quotidien, visant à simuler l’utilisation d’applications lourdes et de jeux. De la même manière, lorsque vous lancez une application sur le OnePlus5, celui-ci montre le même comportement afin d’améliorer la fluidité de l’application. Nous ne cherchons pas à overclocker l’appareil, mais plutôt à démontrer les performances potentielles du OnePlus5 »

Une déclaration qui ne fait aucun sens, puisque cette routine de l’appareil ne s’active que lors du lancement d’applications de benchmarks précises.

Ce n’est pas la première fois que les équipes de XDA Developers s’en prennent à OnePlus et à leurs arrangements avec les benchmarks. En janvier, un mécanisme similaire avait ainsi été découvert dans le code source embarqué par le OnePlus 3T.

Cet article est une traduction de “OnePlus accused of benchmark cheating — again” initialement publié sur ZDNet.com

OnePlus 5 : le fabricant encore accusé de tricher sur les benchmarks - 2017 - 2018Voir aussi notre page
Chiffres clés : les ventes de mobiles et de smartphone

OnePlus 5 : le fabricant encore accusé de tricher sur les benchmarks

Source : L’article OnePlus 5 : le fabricant encore accusé de tricher sur les benchmarks >> est extrait de ZDNet

Une sélection d'articles qui pourraient vous intéresser ...

OnePlus 5 : le fabricant encore accusé de tricher sur les benchmarks - 2017 - 2018
Ne manquez plus rien!
Abonnez-vous dès maintenant aux infos de SOSVirus et recevez chaque mois, le meilleur de la sécurité informatique : news, tutos, hacking, alerte ransomware, spam alerte ...

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles 1 avis, 5,00/5
Loading...
2017-06-24T20:49:26+00:00

Laisser un commentaire