Piratage de Yahoo : des espions russes à la manœuvre [MAJ]

Sécurité : La guerre froide n’est pas terminée. Les autorités américaines accusent deux membres de l’espionnage russe d’être impliqués dans le piratage de Yahoo de 2014. Leur objectif : accéder aux données d’utilisateurs de services de messagerie. Mise à jour : la Russie dément ces accusations.

 

Article mis à jour à 13h –  Le Kremlin a démenti toute implication russe dans la cyberattaque menée contre Yahoo l’an dernier. “Il est impossible qu’une administration russe, y compris le FSB [services secrets russes], soit officiellement impliquée dans des actes illégaux dans le cyberespace”, a déclaré à la presse le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov. “La Russie a toujours souhaité, et elle l’a démontré à plusieurs niveaux, coopérer dans la lutte contre les cybercrimes afin d’assurer la sécurité du cyberespace”, a-t-il continué.

 

L’arrivée de Donald Trump à la tête des Etats-Unis devait signer la détente entre les US et la Russie. L’affaire risque cependant de se corser. Le Département américain de la justice vient d’ouvrir des poursuites contre deux espions russes, ainsi que deux hackers recrutés par le gouvernement russe.

Les quatre hommes sont accusés d’être responsables du piratage en 2014 de plus de 500 millions de comptes Yahoo. Des douzaines de charges ont été retenues contre eux, et notamment celles de vol massif d’identités et de secrets commerciaux, d’espionnage économique et de fraude.

Des comptes piratés pour de l’espionnage ciblé

Dans une déclaration, le ministère de la justice affirme que les hackers présumés ont utilisé des données volées pour « obtenir un accès non autorisé aux contenus de comptes Yahoo, Google et d’autres fournisseurs de webmail, y compris les comptes de journalistes russes, d’officiels du gouvernement russe et américain, d’employés du secteur privé de la finance, des transports et d’autres compagnies. »

C’est la première fois que le gouvernement américain engage des poursuites contre des représentants russes pour des actes liés à des cyberattaques. Parmi les suspects figurent Dmitry Dokuchaev et Igor Sushchin.

Ces derniers travaillent pour une division cyber connue sous le nom de « Centre 18 », rattachée au service de renseignement russe, le FSB, successeur du KGB. Dokuchaev a été arrêté à Moscou en décembre dernier. Il est accusé par le pouvoir de trahison et d’avoir communiqué des secrets d’Etat à la CIA.

Deux autres hackers sont accusés d’avoir agi avec le soutien du Kremlin, selon le Département de la justice et le FBI. Un autre, Alexsey Belan, figure dans la liste du FBI pour les cybercriminels les plus recherchés. Il serait actuellement en Russie. Un des pirates présumés, Karim Baratov, nationalisé canadien, a été arrêté au Canada mardi.

Quant à Yahoo, il voit sa thèse initiale confirmée. Dans une déclaration, la firme estime que l’accusation « sans équivoque montre que les attaques sur Yahoo ont été parrainées par un Etat. »

Piratage de Yahoo : des espions russes à la manœuvre [MAJ]

Source : L’article << Piratage de Yahoo : des espions russes à la manœuvre [MAJ] >> est extrait de ZDNet

Une sélection d'articles qui pourraient vous intéresser ...

rester-informer
Ne manquez plus rien!
Abonnez-vous dès maintenant aux infos de SOSVirus et recevez chaque mois, le meilleur de la sécurité informatique : news, tutos, hacking, alerte ransomware, spam alerte ...

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles 1 avis, 5,00/5
Loading...
Par | 2017-03-19T15:48:19+00:00 mars 19th, 2017|Actualité|0 commentaire

Laisser un commentaire