PLA : l'arme publicitaire de Google pour enfoncer (littéralement) Amazon

Technologie : Les Product Listing Ads, ces liens commerciaux intégrés à Google Shopping, font plus que dévorer les pages de résultat de Google sur fixe et mobile. Ils expédient ad patres les fiches produits d’Amazon. De quoi lutter contre le géant du e-commerce, et remplir les caisses.

“On pourrait argumenter du point de vue du consommateur que meilleur est le moteur de recherche, moins les publicités seront nécessaires pour qu’il y trouve ce qu’il veut”. Cet extrait d’un texte universitaire rédigé par Sergey Brin et Larry Page en 1998 à Stanford, exhumé par le New York Times, sonne étrangement presque 20 ans plus tard. Les temps ont bien changé pour Google.

 

Vous cherchiez des chaussures de jogging ? On dit des chaussures de running en fait. Mais c’est pas grave, Google vous propose 9 résultats de recherche sponsorisés et 2 résultats organiques. (Source : Google)

Il n’est pas inhabituel pour un utilisateur de smartphone de ne voir que des publicités sur une page de recherche Google avant de la faire défiler pour arriver à des résultats organiques.

Depuis que Google à mis en place sur son moteur de recherche une logique commerciale avec les liens sponsorisés l’entreprise à fait preuve d’une grande imagination pour proposer des formats toujours plus performants. Une des conséquences à été le grignotage progressif de l’espace visible des pages web au profit de ces liens sponsorisés, au départ sous forme d’AdWords, puis de bannières (2009), pour arriver à ce jour aux PLA (Product Listing Ads), ces liens commerciaux intégrés à Google Shopping (payant depuis début 2013) qui présentent jusqu’au descriptif technique de produits, et leur prix bien entendu.

Les résultats organiques aux oubliettes

Les PLA se basent sur le flux de produits Google Shopping pour proposer des résultats sponsorisés imagés directement dans les résultats de recherche. Ce mix entre Google Images et Google Shopping est un outil est très puissant car il apporte des visuels produits directement en complément des résultats de recherche.

Le risque ? Pour un produit identique, trois ou quatre visuels identiques, un descriptif similaire et des prix proches. Google permet aux e-commerçants de personnaliser le message pour éviter cela. 45 caractères maximum pour mettre en avant un avantage concurrentiel : livraison gratuite, promotion, choix de produits, ou autre. Surtout que la géolocalisation vient désormais épauler l’offre. Sur le plan financier, le CPC est le nerf de la guerre pour apparaître sur les résultats de recherche.

Un véritable filon pour de récentes solutions d’automatisation comme Criteo Predictive Search, qui affirment booster les revenus des e-commerçants en prenant en charge la complexité des campagnes Google Shopping. Les résultats organiques, affichés eux sur la seule fois des algorithmes de référencement de Google, se retrouvent surtout dans les versions mobiles du moteur aux tréfonds de la page 1.

 

Pour un résultat de recherche organique sur mobile avec Google, il faudra creuser vers le bas de la page. (Source : Google)

Ces annonces publicitaires facturées principalement aux revendeurs sont également une arme capitale dans la lutte que Google mène à Amazon. 55% des internautes américains déclaraient l’an passé commencer leur shopping sur la page d’Amazon, et 28% par une recherche sur le web. Enfoncer les résultats Amazon sur les pages Google le plus profondément possible est donc un malin plaisir pour le californien.

Guerre ouverte entre Google et Amazon sur le e-commerce

Conséquence directe : les e-commerçants, et pas seulement Amazon, ont beau avoir déployé des heures de travail de veille et de SEO pour mettre en avant leurs produits en utilisant les bonnes pratiques en matière de référencement naturel, cela ne sert plus vraiment à grand chose. Vendre sur le web sans acheter de la pub chez Google, de préférence de la PLA, est devenu très compliqué.

Une révolution qui se distingue désormais dans les résultats de Google. Les publicités concernant des produits spécifiques représentent 52% de l’ensemble des dépenses publicitaires effectuées chez Google au premier trimestre 2017. Elles étaient de 8% en 2011 affirme l’agence Merkle.

Chez Google cette stratégie est parfaitement justifiée et assumée. L’entreprise suit une ligne de conduite : fournir rapidement des résultats de recherche pertinents aux utilisateurs. D’où la récente décision d’arrêter d’afficher des annonces textuelles en colonne de droite sur l’ensemble des résultats. Google explique en revanche que pour les requêtes à caractère commercial ses tests montrent que les gens trouvent les publicités pertinentes et les offres sponsorisées utiles.

3 annonces à la place d’une seule

Le cabinet Crealytics affirme que les revenus de Google en provenance des PLA sur smartphone représentent plus du double du chiffre d’affaires des annonces textuelles et ce pour trois raisons. D’une part parce que les PLA permettent de positionner 3 annonces sur le même espace qu’un texte acheté par un seul annonceur. Et également parce que les utilisateurs sont plus enclins à cliquer sur des annonces qui embarquent un visuel.

Enfin, la croissance de la navigation mobile profite aux PLA. Les recherches mobiles chez Google ont dépassé pour la première fois celles effectuées sur ordinateur l’an passé. Et comme les PLA utilisent une proportion plus importante de l’écran, elles sont mieux vues. Google a d’ailleurs augmenté leur taille en 2015.

Prochaine étape prévisible pour Google : faire en sorte que les PLA permettent aux internautes d’effectuer directement des achats sans ce rendre sur un site de e-commerce. Un bon moyen de faire rester les utilisateurs sur les pages Google. Et de tuer Amazon.

  • Quand Google Home diffuse de la publicité, mais qui n’est pas de la pub…
  • Publicité : plus d’un quart des dépenses publicitaires consacrées au digital en France
  • Les adblocks progressent en France. Mais la publicité ne change pas ?
  • Publicité : Google double la mise contre les mauvais joueurs

PLA : l'arme publicitaire de Google pour enfoncer (littéralement) Amazon

Source : L’article << PLA : l'arme publicitaire de Google pour enfoncer (littéralement) Amazon >> est extrait de ZDNet

Une sélection d'articles qui pourraient vous intéresser ...

rester-informer
Ne manquez plus rien!
Abonnez-vous dès maintenant aux infos de SOSVirus et recevez chaque mois, le meilleur de la sécurité informatique : news, tutos, hacking, alerte ransomware, spam alerte ...

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles 1 avis, 5,00/5
Loading...
Par | 2017-09-18T18:29:36+00:00 avril 24th, 2017|Actualité|0 commentaire

Laisser un commentaire