Pokémon Go : l'ascension et la non-chute du jeu pour mobile

Application : D’après les sociétés spécialisées dans le suivi des apps mobiles, le jeu Pokémon Go a atteint rapidement un plafond de verre, mais il demeure toujours très populaire.

Pokémon Go : l'ascension et la non-chute du jeu pour mobile - 2017 - 2018 

Vous ne jouez plus désormais à Pokémon Go. Pas plus que vos amis. Ni d’ailleurs pratiquement aucune de vos connaissances. Vous ne voyez en outre plus personne depuis des mois jouer dans les parcs ou les rues.

De toute évidence, la mode est passée, n’est-ce pas ?

Vous avez tort.

Nous aussi le pensions – jusqu’à ce que nous demandions à deux grandes entreprises de suivi des applications de nous peindre une image plus précise.

Selon Apptopia et App Annie, Pokémon Go a en effet chuté après son lancement, il y a un an aujourd’hui. Et pourtant, c’est encore une activité à un milliard de dollars, avec des dizaines de millions de personnes susceptibles de l’utiliser tous les jours.

Plus tout à fait ce qu’il fut par le passé

Apptopia et App Annie basant leurs chiffres sur leurs propres sources et leurs modèles d’estimation complexes plutôt que directement auprès des créateurs de Pokémon Go, les deux entreprises ne sont pas toujours d’accord.

Par exemple, Apptopia estime que Pokémon Go a atteint un sommet de 100 millions d’utilisateurs dans le monde – alors que App Annie déclare que 380 millions de personnes ont joué au jeu à son apogée. (Il s’agit de 1 personne sur 20 au monde, ou plus que toute la population des États-Unis.)

Les deux entreprises s’accordent cependant sur le moment où Pokémon Go a atteint le sommet de sa popularité : août 2016, seulement un mois après le lancement.

(En août, il était lancé en Amérique latine et dans la plupart des pays insulaires du Pacifique, en Amérique du Nord, en Europe, en Australie, au Japon et à Hong Kong).

Quoi qu’il en soit, ces plus de 100 millions d’utilisateurs ne sont pas tous restés : en avril, Niantic a annoncé publiquement que seulement 65 millions de personnes jouaient chaque mois. Apptopia estime que ce nombre est tombé à 60 millions en juin 2017 et que seulement 20% d’entre eux (12 millions de personnes) jouent chaque jour.

Un peu de contexte

Mais mettons ces données en perspective : 60 millions d’utilisateurs mensuels, c’est un nombre considérable. Il pourrait facilement faire de Pokémon Go l’un des jeux les plus populaires existants.

A titre de comparaison, Uber ne compte que 40 millions d’utilisateurs actifs mensuels. Tous les jeux à succès de Blizzard – World of Warcraft, Overwatch, Hearthstone, Diablo, StarCraft et tous les autres – ne représentent que 41 millions d’utilisateurs mensuels combinés.

Il faut comparer avec les jeux les plus populaires au monde, comme League of Legends (100 millions), ou des applications aussi populaires que Pandora (77 millions) et Spotify (140 millions) pour comprendre l’échelle de Pokemon Go.

App Annie considère que, si vous comptez les utilisateurs actifs mensuels, Pokémon Go était toujours le premier jeu mobile (battant Candy Crush) aux États-Unis, au Royaume-Uni, au Canada, en Australie, au Mexique, à Taiwan et en Thaïlande à partir de ce mois de mai.

Un autre point de référence : Battlegrounds de PlayerUnknown est considéré comme un succès exceptionnel sur PC, avec seulement quatre millions de ventes au cours des trois derniers mois.

Suivez l’argent

Mais pourquoi nous croire sur parole quant à la popularité de Pokémon Go, quand des preuves tangibles existent sont accessibles à tous ?

Accédez simplement à la boutique d’applications de votre choix, et cherchez les applications Top Grossing (Google Play, iTunes App Store via App Annie) et trouvez Pokémon Go sur la liste. A ce jour, il reste bien dans le Top 20 dans chaque magasin, ce qui signifie qu’il gagne une fortune.

Apptopia et App Annie conviennent que Pokémon Go a dégagé plus de 1,2 milliard de dollars de recettes mondiales – dont une bonne part après que les téléchargements et la croissance des utilisateurs ont atteint un sommet.

Il s’avère que beaucoup de joueurs s’efforcent toujours d’être le meilleur, comme jamais personne avant eux, et ils paieront généreusement pour acquérir des objets dans le jeu. Qui pouvait l’imaginer ?

Article traduit et adapté par Christophe Auffray, ZDNet.fr

Pokémon Go : l'ascension et la non-chute du jeu pour mobile

Source : L’article Pokémon Go : l'ascension et la non-chute du jeu pour mobile >> est extrait de ZDNet

Une sélection d'articles qui pourraient vous intéresser ...

Pokémon Go : l'ascension et la non-chute du jeu pour mobile - 2017 - 2018
Ne manquez plus rien!
Abonnez-vous dès maintenant aux infos de SOSVirus et recevez chaque mois, le meilleur de la sécurité informatique : news, tutos, hacking, alerte ransomware, spam alerte ...

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles 1 avis, 5,00/5
Loading...
Par | 2017-09-18T18:29:13+00:00 juillet 7th, 2017|Actualité|0 commentaire

Laisser un commentaire