PTC veut créer le Microsoft Office de l’IOT avec ThingWorx 8

Technologie : PTC présente la nouvelle version de sa plate-forme dédiée à l’IOT, avec toujours plus d’intégration et de réalité augmentée au programme. Le point sur la question à l’occasion de sa conférence annuelle, Liveworx, sur ses terres ancestrales de Boston.

De notre envoyée spéciale à Boston – « Les données sont le nouveau pétrole. Eh bien, vous allez avoir besoin d’une nouvelle raffinerie.» Avec cette ambition claire pour sa société, Jim Heppelman, PDG de PTC, a lancé mardi 23 mai la conférence annuelle rassemblant l’éditeur, ses clients et ses partenaires. Pour lui cette raffinerie existe déjà et a un nom, Thingworx, la plate-forme de développement dédiée à l’IOT.

 

Les produits de PTC permettent, entre autre, de concevoir et de modéliser des objets en 3 dimensions. (Source : PTC)

Sa nouvelle version, ThingWorx 8, sera disponible au 8 juin prochain. En quoi consiste-t-elle ? Sur le papier, il s’agit d’une plate-forme de développement (comme la version précédente), avec des applications dédiées et de nouveaux services. Dans les couloirs du salon, elle est plus vue comme la pierre angulaire pour créer un nouvel écosystème entre PTC, ses clients et partenaires habituels du monde industriels, mais également des nouveaux venus comme SigFox et LoRa Alliance technology. Et à terme des assureurs ou des banquiers, voire au-delà.

Les nouveautés se déclinent en quatre grandes catégories. Concernant les plate-formes de Cloud, Thingworx s’interface désormais en natif avec Amazon Web Services et Microsoft Azure, permettant aux applications créées avec elle d’y récupérer des données et d’en envoyer sans avoir besoin de quitter la plate-forme. Ces deux plate-formes seront rejoints dans le courant de l’été par Predix, le cloud de GE dédié à l’industrie et à ses machines connectées et par OSIsoft, son équivalent pour le monde de l’énergie.

Machine learning et analyse comportementales des données en temps réel

Côté connectivité, Thingworx s’appuie sur Kepware, qui appartient également à PTC, pour comprendre nativement plus de 150 protocoles de connexion industriels. Pour Bruno Dupas, spécialiste avant-vente IOT chez PTC, « Thingworkx 8 va apporter une réelle facilité dans le déploiement de la connectivité industrielle, aussi bien avec les technologies historiques déjà en place chez nos clients qu’avec les nouvelles. » Cette intégration des différents protocoles permet notamment « d’avoir une détection automatiques des données disponibles et des services correspondants immédiatement compréhensible et utilisable par le développeur sans sortir de la plate-forme, et par simple glisser-déposer. »

A ces outils, s’ajoutent des capacités de machine learning et d’analyse comportementales des données en temps réel, quelle que soit leurs sources, qui fournissent notamment une détection plus claire des anomalies. Ces capacités peuvent permettre de créer de nouveaux services tant en maintenance prédictive qu’en logistique ou même à destination des clients finaux de l’industriel. De quoi savoir où faire imprimer ses objets en 3D par exemple, ou optimiser ses livraisons de consommables.

Enfin, la réalité augmentée prend encore plus de place dans l’offre de PTC. Après l’intégration de ThingWorx Studio l’an dernier, qui a généré plus de 60 000 expériences en réalité augmentée, cette année l’éditeur insiste sur la compatibilité de sa plate-forme avec les Hololens de Microsoft avec l’introduction de commandes vocales et gestuelles dédiées, allant encore un peu plus loin que son concurrent direct, Solidworks, qui passe lui par des intégrateurs comme Javelin pour faire tourner ses modèles dans les lunettes de Microsoft.

Aller au delà de l’industrie

Outre la plate-forme, ThingWorx 8, PTC va proposer trois nouvelles applications dédiées, ThingWorx Control Advisor, ThingWorx Asset Advisor et ThingWorx Product Advisor pour mieux connecter, visualiser et analyser les données collectées sur n’importe quel type de contrôleur logique, et obtenir ainsi une usine connectée en quelques heures de déploiement et non quelques semaines. Ces applications seront intégrées à ThnigWorx 8 ou disponibles seules, même si pour l’instant, aucune information est disponible quand à leur prix ou leurs modes de distribution.

PTC veut “permettre à l’industrie du futur d’avoir une maîtrise globale de sa production” avec ces nouveautés produit résume Bruno Dupas. “Cet écosystème que nous sommes en train de construire s’adresse à une base clientèle forte mais veux potentiellement toucher au-delà de l’industrie. A partir de ces données, nous voulons permettre la création d’applications pour tout type d’utilisateurs”.

  • Dassault Systèmes se positionne sur la modélisation électromagnétique avec le rachat de CST
  • Quand la modélisation 3D se pique d’agriculture urbaine
  • Big data : la SNCF veut une modélisation de ses flux de passagers
  • Autodesk réduit ses effectifs de 10%
  • 5 outils de modélisation 3D gratuits

PTC veut créer le Microsoft Office de l’IOT avec ThingWorx 8

Source : L’article << PTC veut créer le Microsoft Office de l’IOT avec ThingWorx 8 >> est extrait de ZDNet

Du contenu qui pourrait bien vous intéresser !

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles 1 avis, 5,00/5
Loading...
2017-09-18T18:29:26+00:00

Laisser un commentaire