Qualcomm sur PC Windows : Intel souligne une possible violation de brevet

Technologie : Intel avertit d’autres entreprises que l’émulation de x86 sur différents processeurs nécessite une licence de propriété intellectuelle appropriée. Microsoft, Qualcomm et leurs partenaires vont ils entrer en guerre avec Intel ?

À la fin de ce qui ressemblait simplement à un post de blog célébrant les 40 ans du lancement du processeur x86 par Intel, l’Intel 8086, on trouve un avertissement potentiel à ceux qui cherchent à émuler le x86 sur différents processeurs.

Qualcomm sur PC Windows : Intel souligne une possible violation de brevet - 2017 - 2018 

La date de publication du post, le 8 juin, est intéressant. Car Microsoft et Qualcomm ont déclaré leur intention de fournir une émulation x86 sur Windows 10 pour des PC basés sur ARM. Microsoft n’a pas encore commencé à tester publiquement Windows 10 sur ARM, mais les responsables du projet ont récemment déclaré que le premier Windows 10 sur PC ARM est attendu des OEM comme HP, ASUS et Lenovo dans les plus brefs délais.

Intel n’a pas nommé Microsoft, Qualcomm ou des fabricants de PC spécifiques dans sa publication du 8 juin intitulée “x86 : vers les 40 ans, et toujours puissant”. Mais l’entreprise soupçonne un risque sur sa propriété intellectuelle (IP).

Le billet d’Intel :

“Il y a eu des rapports mentionnant que certaines entreprises pourraient essayer d’émuler l’ISA x86 propriétaire d’Intel sans l’autorisation d’Intel. L’émulation n’est pas une nouvelle technologie et Transmeta a été la dernière entreprise à prétendre avoir produit un processeur x86 compatible en utilisant une technique d’émulation (‘code morphing’). (…) Transmeta n’a pas réussi commercialement et a quitté l’activité du microprocesseur il y a 10 ans”.

“Seul le temps indiquera si de nouvelles tentatives d’émulation de l’ISA x86 d’Intel rencontreront un destin différent. Intel accueille favorablement une concurrence légitime (…). Cependant, nous n’acceptons pas la violation illégale de nos brevets et nous nous attendons à ce que d’autres entreprises continuent de respecter les droits de propriété intellectuelle d’Intel. Des protections solides de la propriété intellectuelle permettent à Intel de continuer à investir les énormes ressources requises pour faire progresser l’ISA x86 dynamique d’Intel, et Intel continuera à protéger ses innovations et ses investissements avec vigilance”.

En guise d’avertissement

J’ai demandé à Intel si son post était destiné à être un avertissement à propos du lien Microsoft / Qualcomm. La seule réponse est venue par courrier électronique de Steve Rodgers, vice-président exécutif et conseiller juridique d’Intel : “Intel respecte les droits de propriété intellectuelle et nous nous attendons à ce que d’autres fassent de même.

La technologie x86 est à la fois propriétaire et centrale à notre business, et nous sommes préoccupés quand il semble que d’autres puissent le copier de manière inappropriée. Nous évaluerons complètement tous les produits qui prétendent émuler la technologie x86 et affirmer vigoureusement nos droits de propriété intellectuelle si nous croyons qu’elles sont enfreintes”.

J’ai également demandé des commentaires de la part de Microsoft et des responsables de Qualcomm. Sans retour à ce jour.

Il y a plusieurs années, Microsoft a construit une version de Windows 8 qui fonctionnait sur des processeurs ARM. Mais ce produit, Windows RT, n’a pas utilisé l’émulation x86. L’émulation Intel x86 rend toute version de Windows installé sur ARM plus commercialisable, car elle permettra aux utilisateurs qui ont besoin d’applications Win32 particulières qui n’ont pas été portées sur ARM de pouvoir exécuter ces applications.

Jusqu’à présent, Microsoft n’a pas publié pour ses testeurs la variante de Windows 10 sur ARM. Mais l’entreprise a récemment publié une vidéo mettant en avant les performances de Windows 10 sur ARM. Cette vidéo précise exactement comment l’émulation x86 sur Windows 10 sur ARM est conçue. (La diapositive intégrée dans cette publication ci-dessus provient de cette vidéo).

À Computex plus tôt ce mois-ci, Microsoft et ses partenaires hardware ont présenté les prochains PC “toujours connectés” sur Windows 10 – s’exécutant sur des processeurs Intel et ARM – et qui incluront nativement le support de la technologie LTE / eSIM de Microsoft. Acer, Dell, Huawei, HP, Lenovo et MSI construisent aussi des PC Windows 10 “toujours connectés” basés sur Intel.

Microsoft livrera une version compilée nativement de Windows 10 pour les processeurs ARM de Qualcomm l’année prochaine, plus une couche d’émulation x86, conçue pour fonctionner sur une nouvelle classe de PC mobiles Windows 10.

  • Microsoft aux fabricants de PC : faisons des PC Windows 10 sur ARM
  • Windows 10 sous Qualcomm/ARM : la tentative de Microsoft pour ramener le PC au 21e siècle
  • Nouveaux PC Windows 10 sur processeurs ARM : sortie au 4e trimestre
  • ARM annonce de nouveaux processeurs Cortex pour l’IA et la VR
  • Modem NB-IoT : ARM acquiert Mistbase, NextG-Com, et se lance

Qualcomm sur PC Windows : Intel souligne une possible violation de brevet

Source : L’article Qualcomm sur PC Windows : Intel souligne une possible violation de brevet >> est extrait de ZDNet

Une sélection d'articles qui pourraient vous intéresser ...

Qualcomm sur PC Windows : Intel souligne une possible violation de brevet - 2017 - 2018
Ne manquez plus rien!
Abonnez-vous dès maintenant aux infos de SOSVirus et recevez chaque mois, le meilleur de la sécurité informatique : news, tutos, hacking, alerte ransomware, spam alerte ...

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles 1 avis, 5,00/5
Loading...
2017-09-18T18:29:22+00:00

Laisser un commentaire