Quelles sont les 5 choses à savoir pour crééer un nouveau réseau Wi-Fi en entreprise ?

Avenir de l’IT : S’il est facile d’obtenir un réseau Wi-Fi opérationnel, la mise en place d’un réseau Wi-Fi sans contrariété nécessite réflexion, planification et nouveau matériel.

Pour résumer :

  1. Mettez-y le prix ou vous en paierez les conséquences
  2. Il reste pertinent de brancher certains équipements
  3. Du matériel professionnel sinon rien
  4. Faites des tests avant de commencer à fixer des équipements aux murs et aux plafonds
  5. Planifiez l’évolutivité

Les lecteurs fidèles savent que je suis en train d’équiper le QG de PC Doctor d’un nouveau système Wi-Fi. L’ancien était vieillissant, usé et rudimentaire, bricolé en trop grande partie à partir de matériel ancien, avec des routeurs branchés à d’autres routeurs et un méli-mélo de répéteurs Wi-Fi ajoutés à l’ensemble pour faire bonne mesure.

Quelles sont les 5 choses à savoir pour crééer un nouveau réseau Wi-Fi en entreprise ? - 2017 - 2018

Il y a cinq ans, ce système faisait l’affaire, mais à mesure qu’il a été de plus en plus sollicité et que le nombre de clients a explosé, il s’est mis à crouler sous le poids des demandes qui lui étaient adressées et il était temps de faire quelque chose. J’ai donc relevé les manches et me suis attelé à la tâche. J’ai déjà évoqué ici une partie du matériel que j’ai installé (j’y reviendrai d’ailleurs très bientôt), mais aujourd’hui, je voulais partager quelques leçons que j’ai tirées pendant la création du réseau.

1. Mettez-y le prix ou vous en paierez les conséquences

Comme le dit le vieil adage, vous avez le choix entre endurer une fois le paiement d’un bon outil ou en subir les conséquences chaque fois que vous utilisez un outil bon marché. Nous dépensons des milliers de dollars dans les smartphones, tablettes et PC, mais nous nous appuyons ensuite sur un routeur bon marché pour la connexion internet.

Après avoir passé des années à bidouiller en utilisant des routeurs de rechange comme points d’accès et en essayant d’éliminer les points morts Wi-Fi à l’aide de répéteurs et de ces horribles adaptateurs CPL (gardez votre argent, ils ne valent rien ; vous me remercierez plus tard pour ce bon conseil), je dois bien admettre aujourd’hui que le résultat de cette infrastructure bricolée est un piètre réseau. Outre les performances médiocres, il devient rapidement très pénible d’essayer de gérer un tel réseau.

2. Il reste pertinent de brancher certains équipements

Bien qu’aujourd’hui tout ou presque soit sans fil, il reste pertinent d’utiliser des branchements Ethernet sur les appareils qui doivent gérer des charges à haut débit, telles que les boîtiers NAS et certains PC de bureau. Non seulement cela allège la charge du réseau sans fil, mais cela donne également à ces appareils une connexion plus fiable (même si, en vous y prenant bien, votre réseau Wi-Fi devrait être relativement stable).

Mon poste de travail principal est connecté via Ethernet, tout comme mes boîtiers NAS et mon Time Capsule d’Apple. Si vous n’avez pas envie d’avoir des câbles Ethernet qui courent partout dans votre bureau, bureau à domicile ou maison, le moyen le plus simple consiste à placer votre appareil câblé à proximité de votre routeur ou passerelle.

3. Du matériel professionnel sinon rien

Le matériel sans fil professionnel bat le matériel grand public à plates coutures. Il n’y a aucune comparaison possible, non seulement en termes de performances et de fiabilité, mais aussi de support et de mises à jour.

Je suis très satisfait du matériel que j’ai installé. Je suis particulièrement impressionné par les points d’accès. La couverture offerte dépasse de loin celle des routeurs même de qualité commerciale. Qui plus est, ces points d’accès peuvent être montés sur un mur ou un plafond, alimentés par le câble Ethernet à l’aide d’un commutateur ou d’un adaptateur d’alimentation par Ethernet (PoE) ; autrement dit, aucune source d’alimentation supplémentaire n’est requise. De plus, le logiciel de configuration et de surveillance vous permet de configurer les canaux, la force du signal et les paquets envoyés et reçus sur chaque point d’accès. Vous pouvez également garder un œil sur les clients connectés au réseau.

Ces points d’accès peuvent aussi réaliser une analyse de spectre afin de détecter les interférences et de trouver les meilleurs canaux sur lesquels opérer.

4. Faites des tests avant de commencer à fixer des équipements aux murs et aux plafonds

Testez les emplacements prévus pour accueillir vos points d’accès et routeurs Wi-Fi avant de commencer à percer des trous, tirer des câbles et, en fin de compte, rendre votre installation permanente. Faites-le même si cela implique de faire courir des câbles temporaires sur place, afin d’avoir une idée de la force du signal avant de commencer à percer des trous un peu partout.

C’est étrange comme le fait de déplacer un point d’accès d’une trentaine de centimètres peut faire une grande différence sur le signal dans les pièces adjacentes ou même modifier la couverture de sorte qu’il vous faudra moins de points d’accès (j’ai découvert que je pouvais couvrir les pièces sur deux étages à l’aide d’un même point d’accès, alors qu’avant je devais gérer les étages séparément).

5. Planifiez l’évolutivité

Si vous voulez que votre réseau dure quelques années, vous devez planifier l’évolutivité dès maintenant. Cela implique non seulement de vous assurer que vous avez des ports Ethernet libres sur les commutateurs, mais aussi la capacité pour permettre à de nouveaux appareils sans fil de se connecter aux points d’accès.

Même les points d’accès que vous avez choisi d’installer importent. Si vous utilisez la technologie PoE pour alimenter les appareils, prenez en compte la charge que vos commutateurs absorberont. Il est généralement moins onéreux d’acheter un meilleur appareil aujourd’hui que de devoir troquer tout votre matériel contre un équivalent plus récent dans le futur.

Si vous utilisez des câbles, demandez-vous si vous ne feriez pas mieux de tirer des câbles de catégorie 7 dès aujourd’hui afin d’assurer la durabilité de votre installation. Sur le long terme, vous économiserez du temps et de l’argent.

Conseil supplémentaire : accordez-vous beaucoup de temps

La mise en place d’un nouveau réseau Wi-Fi prend du temps, alors essayez de trouver une période pendant laquelle vous n’êtes pas soumis à forte pression. Si possible, déployez le réseau Wi-Fi en parallèle de votre installation existante, de sorte que vous ne soyez pas privé de connexion internet dans l’intervalle.

Vous vous engagez également dans la réinitialisation fastidieuse de tous vos appareils (servez-vous de cette opportunité pour changer la phrase secrète Wi-Fi), qui va vous donner l’impression d’être interminable (notamment si vous avez beaucoup d’appareils de l’internet des objets, car ils peuvent être très pénibles à connecter à un nouveau réseau).

Croyez-moi lorsque je vous dis qu’il ne ressortira rien de bon à faire preuve d’une trop grande précipitation.

Quelles sont les 5 choses à savoir pour crééer un nouveau réseau Wi-Fi en entreprise ?

Source : L’article Quelles sont les 5 choses à savoir pour crééer un nouveau réseau Wi-Fi en entreprise ? >> est extrait de ZDNet

Une sélection d'articles qui pourraient vous intéresser ...

Quelles sont les 5 choses à savoir pour crééer un nouveau réseau Wi-Fi en entreprise ? - 2017 - 2018
Ne manquez plus rien!
Abonnez-vous dès maintenant aux infos de SOSVirus et recevez chaque mois, le meilleur de la sécurité informatique : news, tutos, hacking, alerte ransomware, spam alerte ...

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles 1 avis, 5,00/5
Loading...
2017-09-18T18:29:23+00:00

Laisser un commentaire