Ransomware WannaCry : peu de victimes ont payé la rançon

Sécurité : Moins de 0,1% des victimes du ransomware WannaCry auraient finalement accepté de payer la rançon en Bitcoin.

Ransomware WannaCry : peu de victimes ont payé la rançon Sécurité, Ransomware, Cybercriminalité, Cyberattaques 

Beaucoup de bruit, mais peu de profits pour les cybercriminels ? Malgré le chaos causé par la récente attaque de ransomware, ces derniers ont visiblement gagné relativement peu d’argent grâce à WannaCry.

Le ver et rançongiciel Wannacry s’est diffusé dans le monde entier la semaine dernière, faisant des centaines de milliers de victimes dans 150 pays. Pour ces dernières le message était simple : payer ou perdre l’accès à leurs données.

Les auteurs de l’attaque réclamaient aux victimes 300 dollars en Bitcoin. Si ce paiement n’était pas effectué dans les trois jours, la rançon grimpait à 600 $ – et si les victimes ne réagissaient pas dans un délai d’une semaine, leurs fichiers étaient menacés de suppression définitive.

De quoi encourager un maximum de personnes de payer la rançon ? Pas nécessairement. Selon un bot surveillant les portefeuilles en Bitcoin liés à cette attaque, seuls 296 paiements avaient été effectués le 22 mai.

Les criminels auraient ainsi engrangé l’équivalent de 104.436 dollars en Bitcoin. C’est donc moins de 0,1% des victimes qui se seraient résignées à s’acquitter de la rançon aux auteurs de WannaCry. Ceux-ci ne rivaliseraient en rien avec des ransomware comme Locky et Cerber et leur milliard de dollars collecté en 2016.

Ransomware WannaCry : peu de victimes ont payé la rançon Sécurité, Ransomware, Cybercriminalité, CyberattaquesZDNet vous accompagne

10 conseils pour lutter contre les ransomware dans l’entreprise (avant d’être attaqué)

Ransomware WannaCry : peu de victimes ont payé la rançon

Source : L’article Ransomware WannaCry : peu de victimes ont payé la rançon >> est extrait de ZDNet

Du contenu qui pourrait bien vous intéresser !

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles 1 avis, 5,00/5
Loading...

Laisser un commentaire

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des publicités ciblées et réaliser des statistiques de visites. Ok