Réseaux sociaux : le langage des jeunes va être étudié par des chercheurs

Réseaux sociaux : le langage des jeunes va être étudié par des chercheurs - 2017 - 2018Finie la honte du langage sms, aujourd’hui les discussions 3.0 interrogent la science.

Entre émojis licorne et gifs de Barack Obama, des chercheurs s’intéressent à la manière dont les jeunes (et moins jeunes) interagissent sur les réseaux sociaux.

« Vos pouces pour la science », c’est le nom de cette étude, qui devrait en dire long sur l’évolution de notre langage.

Pour analyser vos discussions

Spécialisés en sociolinguistique, psychologie, sociologie et langage, les chercheurs issus de différents pays francophones, dont la France, la Belgique, la Suisse et le Québec, ont décidé d’étudier le langage des réseaux sociaux en récupérant les discussions des usagers. Le 10 avril, ils ont lancé le site web vospouces.org afin de récolter les conversations Facebook, What’s App ou Viber. Les internautes peuvent les envoyer directement via un formulaire en ligne, après avoir récupérer et rassembler leurs données dans un dossier.

Pilotée par l’Université catholique de Louvain (UCL) en Belgique, l’étude s’intéresse davantage à la manière dont les usagers des réseaux sociaux échangent qu’au contenu de leurs discussions. Toutes les données présentes dans les échanges (noms, prénoms, adresses, numéros de téléphones ou de carte…) sont d’ailleurs remplacées par un logiciel avant l’analyse.  Aucune chasse à la faute d’orthographe ou de grammaire n’est donc à prévoir, les chercheurs veulent surtout comprendre les habitudes : l’utilisation des émoticônes, le mélange des chiffres et des lettres dans les échanges ou encore l’usage généralisé des acronymes comme « wtf », « omg », « oklm »…

Les spécialistes ont remarqué que les utilisateurs des réseaux sociaux développent une « pluri-compétence » en alternant écriture normée et langage avec smileys ou données chiffrées. Si l’on a longtemps pensé que ces nouvelles manières d’interagir étaient peu élaborées, la science accorde aujourd’hui beaucoup d’importance à cette capacité de jouer avec le langage et de l’adapter à de multiples interlocuteurs et plateformes.

Entre 5000 et 10 000 participants attendus

Pour attirer le maximum de personnes, chaque semaine, bons cadeaux, concerts, ou livres sont offerts à une sélection de participants. D’ici le 7 mai, les chercheurs attendent jusqu’à 10 000 contributeurs. S’ensuivra une longue phase d’étude d’une durée de deux ans, le temps d’analyser ces précieux échanges.

Réseaux sociaux et applications jouent aussi avec le langage

Pour encourager la pluri-compétence de ses utilisateurs, Twitter a récemment modifié sa célèbre règle des 140 caractères : désormais, les photos, vidéos et gifs sont décomptés du total de caractères et font donc partie intégrante du tweet.

Et même les sites d’informations s’y mettent. En début d’année 2016, l’application mobile américaine du site Quartz a été lancée et fait le bonheur d’un jeune public. Sous la forme de bulles de conversations, l’application envoie les actualités sous forme de sms à l’utilisateur qui peut choisir de cliquer sur le lien pour aller lire l’article ou de demander un résumé s’affichant sur plusieurs messages, comme dans une conversation. Les réponses sont souvent accompagnées par des émoticônes ou des gifs portant sur le thème de l’information, pour inciter à lire le contenu. Ou comment user et abuser du langage animé.

Réseaux sociaux : le langage des jeunes va être étudié par des chercheurs

Une sélection d'articles qui pourraient vous intéresser ...

Réseaux sociaux : le langage des jeunes va être étudié par des chercheurs - 2017 - 2018
Ne manquez plus rien!
Abonnez-vous dès maintenant aux infos de SOSVirus et recevez chaque mois, le meilleur de la sécurité informatique : news, tutos, hacking, alerte ransomware, spam alerte ...

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles 1 avis, 5,00/5
Loading...
2017-09-18T18:29:34+00:00

Laisser un commentaire