Révélations Wikileaks : Apple s'agace et réagit vertement

Sécurité : Les dernières fuites de Wikileaks font peur mais sont datées et obsolètes. Apple a tenu à la faire savoir…

Wikileaks fait certainement un très bon boulot d’information mais avec le temps, sa communication prend les contours de celle utilisée par les éditeurs de sécurité : l’agitation systématique du chiffon rouge. L’objectif est certainement de faire réagir le plus possible, d’un autre côté, le risque est parfois de crier au loup avec des révélations qui ne sont plus de la première fraîcheur.

Révélations Wikileaks : Apple s'agace et réagit vertement - 2017 - 2018 

Exemple concret avec les dernières fuites concernant la CIA capable de pirater la plupart des terminaux Apple. Très vite, la presse s’emballe et n’hésite pas à s’inquiéter de la vulnérabilité de ces appareils : la CIA peut pirater votre iPhone ou votre Mac, peut-on lire ça et là. C’est la vérité, mais elle date de 2008.

Si la fuite donne un bon aperçu des capacités de la CIA à l’époque de la sortie du 1er iPhone et montre que les équipes de R&D de l’agence de renseignement ne ménagent pas leurs efforts pour s’attaquer aux appareils Apple, ces révélations ont aujourd’hui un caractère obsolète. 

Apple s’est d’ailleurs publiquement agacé de cette publication, expliquant en substance que les failles citées sont datées et corrigées depuis un bail.

Dans Techcrunch, la pomme s’agace clairement : “Nous avons analysé les révélations de Wikileaks publiées ce matin : la vulnérabilité présumée de l’iPhone ne concernait que l’iPhone 3G et a été corrigée en 2009 quand l’iPhone 3GS a été lancé. Par ailleurs, notre évaluation préliminaire montre que les vulnérabilités présumées touchant les Mac ont été corrigées sur tous les modèles lancés après 2013”.

Et de critiquer les méthodes de Wikileaks : “Nous n’avons pas négocié avec Wikileaks pour obtenir ces informations. Nous leur avons proposé de soumettre toutes les données qu’ils souhaitaient via notre processus classique. Jusqu’à présent, nous n’avons pas reçu d’informations de leur part qui ne soient pas disponibles publiquement. Nous sommes des défenseurs infatigables de la sécurité et de la vie privée de nos utilisateurs, mais nous ne cautionnons pas le vol ni ne collaborons avec ceux qui menacent de mettre en danger nos utilisateurs.”

Clairement, Wikileaks entretient le buzz en multipliant les révélations, sous la houlette d’un Julian Assange avide d’exposition médiatique. Mais entre vrais scoops comme la révélation du programme Vault7 qui affichait au grand jour d’un seul coup plusieurs milliers de pages issues des serveurs de la CIA et occupation du terrain avec des fuites qui cherchent avant tout à faire le buzz avec le mot clé magique “Apple”, il y a certainement un juste milieu qui permettra à Wikileaks de conserver sa légitimité et sa force de frappe.

Révélations Wikileaks : Apple s'agace et réagit vertement

Source : L’article Révélations Wikileaks : Apple s'agace et réagit vertement >> est extrait de ZDNet

Une sélection d'articles qui pourraient vous intéresser ...

Révélations Wikileaks : Apple s'agace et réagit vertement - 2017 - 2018
Ne manquez plus rien!
Abonnez-vous dès maintenant aux infos de SOSVirus et recevez chaque mois, le meilleur de la sécurité informatique : news, tutos, hacking, alerte ransomware, spam alerte ...

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles 1 avis, 5,00/5
Loading...
2017-03-24T23:17:23+00:00

Laisser un commentaire