Salaire – Chez Google, les employés n'ont pas de sexe

Business : Accusé aux Etats-Unis par le gouvernement de payer systématiquement moins les femmes que les hommes, Google a répondu en assurant notamment que le sexe du salarié n’était pas même pris en compte dans les décisions liées aux rémunérations.

La femme est l’avenir des sociétés technologiques américaines, déclarait récemment Tim Cook, le PDG d’Apple. Son homologue chez Google pourrait sans doute faire des déclarations similaires. Sa sincérité sera-t-elle questionnée ?

Depuis la publication d’éléments du ministère US du travail concernant des écarts de salaires entre hommes et femmes au sein du géant, c’est plausible. Pour une firme soucieuse de son image et d’attirer dans ses rangs des talents, l’accusation est forcément lourde.

Un processus “scientifique et robuste”

Google a donc pris l’initiative d’y répondre au travers d’un billet de blog signé de la vice-présidente des ressources humaines, Eileen Naughton. Afin de contredire ces accusations, la firme dévoile son processus en vigueur pour les questions de salaires.

Et d’après la DRH, la démarche adoptée est “extrêmement scientifique et robuste” et ne laisserait donc pas de marges pour une systématisation des écarts de rémunération entre les individus, notamment en fonction de leur sexe.

D’ailleurs Google l’assure, le sexe n’est pas un critère entrant en compte dans les décisions salariales. Naughton affirme que ce paramètre est masqué pour les personnes (des “analystes”) chargées de fixer rémunération ou augmentation.

Et “le responsable d’un employé a un pouvoir discrétionnaire limité pour ajuster le montant suggéré, à condition de citer une justification d’ajustement légitime” ajoute la dirigeante du géant de la publicité en ligne

“Notre modèle d’équité salariale examine ensuite les employés dans les mêmes catégories d’emplois et analyse leur rémunération pour confirmer que le montant ajusté ne montre aucune différence statistiquement significative entre la rémunération des hommes et des femmes” poursuit-elle pour contredire les accusations de l’Etat.

L’équité salariale un souci chez Google

Rappelons que cette affaire s’inscrit dans le cadre d’un litige opposant l’administration à Google. Litige qui a d’ailleurs débouché en janvier sur le dépôt d’une plainte devant la justice. Objectif : obtenir des données sur les salaires dans le contexte d’un audit requis pour les prestataires fédéraux.

Google a répondu avoir livré des centaines de milliers de documents à des fins d’audit, mais en avoir refusé certains, selon lui, dans le but de protéger la vie privée de ses employés.

L’écart de rémunération est l’un des nombreux problèmes de diversité auxquels sont confrontées les entreprises de l’industrie technologique. La Silicon Valley a été au cœur de débats tendus sur le traitement des femmes et des minorités, et l’industrie continue de lutter sur les questions de recrutement, de fidélisation et de promotion.

En moyenne, 30% des salariés du secteur sont des femmes, mais les études indiquent que des équipes plus diverses, en termes de genre et d’origine, favorisent une plus grande créativité et obtiennent de meilleurs résultats.

Voir aussi notre page
Chiffres clés : salaires des informaticiens

Salaire – Chez Google, les employés n'ont pas de sexe

Source : L’article << Salaire – Chez Google, les employés n'ont pas de sexe >> est extrait de ZDNet

Une sélection d'articles qui pourraient vous intéresser ...

rester-informer
Ne manquez plus rien!
Abonnez-vous dès maintenant aux infos de SOSVirus et recevez chaque mois, le meilleur de la sécurité informatique : news, tutos, hacking, alerte ransomware, spam alerte ...

Par | 2017-04-15T02:35:05+00:00 avril 15th, 2017|Actualité|0 commentaire

Laisser un commentaire