Snapchat : le pire des scénarios se produit-il ?

Business : Débordé par Facebook et Instagram, l’application peine à recruter et à trouver un modèle économique viable. Son introduction en bourse tourne à la catastrophe.

Article mis à jour à 16h45 – La défiance des investisseurs envers Snap, Inc se poursuivait violemment ce jeudi à Wall Street, le massacre de l’action a repris de plus belle. Un peu plus d’une heure après l’ouverture de la bourse, le titre lâchait encore plus de 19% à 18,5 dollars. Il se rapproche ainsi dangereusement de son niveau niveau d’introduction à 17 dollars… 

 

Rien ne se passe comme prévu pour Snap, Inc, la maison mère de l’application Snapchat. La capacité de nuisance de ses concurrents pèse de plus en plus sur son activité. D’un côté, les coups de boutoir de Facebook sont réguliers et le dernier en date fait très mal.

 

Le géant a en effet introduit dans ses applications mobiles des stories (qui permettent de partager des vidéos ou des images des journées des utilisateurs sur un même flux, accessible durant 24 heures) et des filtres photo/vidéo, deux des fonctions phares de Snapchat. 

Et ce n’est pas fini : Facebook entend bien poursuivre sa politique de clonage. “Au cours des prochains mois, nous prévoyons d’introduire de nouvelles façons pour la communauté Facebook de créer ses propres images et les effets sur la photo ou la vidéo créée avec la nouvelle caméra Facebook”, explique Connor Hayes, chef de produit Facebook dans un post de blog. 

De l’autre, Instagram qui annonce que sa fonctionnalité de Stories est utilisée chaque jour par plus de 200 millions d’utilisateurs. Un croissance très solide lorsqu’on se souvient qu’en janvier dernier, ce chiffre s’élevait à 150 millions. De quoi doubler Snapchat sur ce terrain…

Ce mercredi, d’autres mauvaises nouvelles sont tombées. Les chiffres annoncés sont en effet en deça des prévisions des analystes, en premier lieu de JP Morgan qui tablait pour ce pointage sur 169 millions d’utilisateurs journaliers. Snap, Inc. en déclare 166, soit 3 millions de moins que les prévisions, bien que ce chiffre s’élève à 5 millions de plus que lors de l’introduction en bourse de la société.

En comparaison, Facebook revendique 1 milliard d’utilisateurs actifs journaliers, et 2 milliards d’utilisateurs actifs mensuels. Instagram point à 400 millions journaliers. Par ailleurs, Snap, Inc n’a rien communiqué concernant son nombre d’utilisateurs actifs mensuels, ni de chiffre d’engagement de ses utilisateurs.

Côté revenus, les analystes tablaient sur 158 millions de dollars sur la période janvier-mars 2017, Snap, Inc. ne déclare que 149,6 millions. Il s’agit tout de même d’une augmentation significative par rapport à la même période l’an dernier (+38 millions), mais cela ne suffit pas à rassurer les investisseurs. Car les bénéfices sont toujours aux abonnés absents mais les pertes oui, elles se montent à plus de 2 milliards de dollars.

Autant d’éléments qui pèsent lourdement le cours de l’action Snapchat qui a perdu plus de 20% ce mercredi après la clôture, se fixant à 23 dollars. C’est plus que le prix d’introduction : 17 dollars mais bien moins que son plus haut à 27 dollars, le lendemain de son introduction à la bourse de New York. En ajoutant son incapacité à générer le moindre cent de bénéfice depuis sa création, certains analystes misent sur un cours moyen autour des 17 dollars, pas de quoi générer de confortables plus-values.

“Méfiez-vous de l’IPO de Snap : nous craignons que sa valeur puisse disparaître aussi rapidement que ses messages”, assène Don Dion, président d’un fonds d’investissement sur le site américain Seeking Alpha. Le spectre Twitter hante les esprits. Introduite à 41 dollars en 2013, l’action a rapidement flambé à 69 dollars pour se retrouver aujourd’hui à 18 dollars…   

Snapchat : le pire des scénarios se produit-il ?

Source : L’article << Snapchat : le pire des scénarios se produit-il ? >> est extrait de ZDNet

Une sélection d'articles qui pourraient vous intéresser ...

rester-informer
Ne manquez plus rien!
Abonnez-vous dès maintenant aux infos de SOSVirus et recevez chaque mois, le meilleur de la sécurité informatique : news, tutos, hacking, alerte ransomware, spam alerte ...

Par | 2017-05-11T18:32:19+00:00 mai 11th, 2017|Actualité|0 commentaire

Laisser un commentaire