Snapshat en bourse : les chiffres à connaître

Snapshat en bourse : les chiffres à connaître - 2017 - 2018 

Snap, le Facebook de demain ? L’entreprise n’affiche pas sur le papier des résultats financiers comparables à ceux du réseau social au moment de son entrée en bourse. La société, fondée en 2011 et éditrice de l’app mobile Snapchat, compte bien néanmoins lever trois milliards de dollars à l’occasion de son introduction boursière.

Valorisé entre 20 et 25 milliards de dollars, Snap va d’abord devoir convaincre les investisseurs. Pour cela, et conformément à la législation, elle met à disposition un document de 178 pages faisant l’état des lieux de son activité et de ses finances. Sélection des principaux indicateurs :

Evan Spiegel. Agé de 26 ans, il est le cofondateur de Snap. Ce dernier détient 22% du capital de l’entreprise. Après l’IPO, cette participation atteindra 25%. Pour ses fonctions, Spiegel perçoit un salaire de 500.000 dollars par an. Par la suite, cette rémunération ne sera plus que d’un dollar. Mais en contrepartie, il percevra 1 million de dollars de bonus chaque année. Grâce à ses actions, il sera de toute façon milliardaire.

Jamais rentable. Depuis le lancement de ses activités commerciales en 2011, Snap n’a jamais dégagé le moindre bénéfice. Au 31 décembre 2016, la société avait accumulé 1,2 milliard de dollars de pertes. Et Snap prévoit d’ores et déjà s’attendre à creuser ses pertes, et même à ne peut-être jamais atteindre ou maintenir la rentabilité.

Les jeunes. La majorité des utilisateurs de Snapchat ont entre 18 et 34 ans. Toutefois, ce sont les moins de 25 ans qui consacrent le plus de temps à l’application. En moyenne, les utilisateurs de 25 ans et plus visitent Snapchat environ 12 fois par jour, pour 20 minutes au total. Chez les moins de 25, c’est 20 visites et plus de 30 minutes par jour.

Une habitude quotidienne. En 2012, Snap est passé de 1000 utilisateurs par jour à 100.000. Un an plus tard, c’était un million. Désormais, l’application revendique 158 millions de visiteurs quotidiens en moyenne. Un utilisateur se connecte en moyenne plus de 18 fois par jour, pour une durée totale comprise entre 25 et 30 minutes. Autre donnée concernant l’usage : plus de 60% des utilisateurs créent des Snaps (vidéo ou images) chaque jour.

Snapshat en bourse : les chiffres à connaître - 2017 - 2018

La croissance ralentit. Snap prévient que la croissance de sa base d’utilisateurs quotidiens montre des signes de ralentissement depuis les deux derniers trimestres de 2016. Entre septembre et décembre, la progression était de 4,5%, contre 7% le trimestre précédent. Et cette croissance était jusqu’à présent à deux chiffres.

L’effet iPhone. La “majorité”, soit au moins 50% des utilisateurs de Snapchat sont des possesseurs d’iPhone. En conséquence, l’éditeur fait clairement savoir qu’il privilégie le développement de ses produits sur iOS. Snap est aussi sur Android, mais la plateforme passe au second plan en termes de priorités.

Evan Spiegel et Bobby Murphy : un pour tous et tous pour un. Comme Mark Zuckerberg, les deux fondateurs comptent bien conserver le contrôle de la société après son entrée en bourse. Ainsi, même s’ils venaient à être démis de leurs fonctions de direction, ceux-ci conserveraient les mêmes droits de vote. En clair, ils gardent le contrôle. La société précise également qu’aucun des cofondateurs ne peut assumer les fonctions de l’autre.

Publicité : 100% ou presque des revenus. “Substantiellement tout” le chiffre d’affaires de Snap provient de la publicité et des annonceurs. La société n’a cependant pu conclure de contrat à long terme avec ces clients. Et la clientèle est très diluée en termes de contribution aux revenus. Aucun ne pèse plus de 10% du chiffre d’affaires. En outre, beaucoup de ces annonceurs ont juste commencé à travailler avec la société et à dépenser seulement “une partie relativement petite de leur budget publicitaire global” avec Snap.

Google Cloud. Google est à la fois listé par Snap comme un rival et un partenaire. Pour fonctionner, l’application mobile s’appuie sur l’infrastructure et les services Cloud de Google. Un contrat évalué à 2 milliards de dollars sur cinq ans a été conclu entre les deux acteurs pour l’utilisation de services Cloud.

Effectif en hausse. Snap emploie 1859 personnes, dont 600 de plus au cours de la seule année 2016. Et ce n’est qu’un début. L’éditeur fait savoir qu’il prévoit d’augmenter “rapidement” la taille de son effectif au travers de recrutements et d’acquisitions. Les trois milliards de dollars que Snap espère lever serviront d’ailleurs notamment à mener des rachats.

Source : L’article Snapshat en bourse : les chiffres à connaître >> est extrait de ZDNet

Une sélection d'articles qui pourraient vous intéresser ...

Snapshat en bourse : les chiffres à connaître - 2017 - 2018
Ne manquez plus rien!
Abonnez-vous dès maintenant aux infos de SOSVirus et recevez chaque mois, le meilleur de la sécurité informatique : news, tutos, hacking, alerte ransomware, spam alerte ...

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles 1 avis, 5,00/5
Loading...
2017-09-18T18:29:49+00:00

Laisser un commentaire