Spotify se frotte à la blockchain, pour quoi faire ?

Business : Spotify a annoncé dans un communiqué, depuis retiré, le rachat de la startup Mediachain. Celle-ci propose une technologie basée sur la blockchain que Spotify pourrait utiliser à son compte afin de mieux identifier et mieux calculer les revenus à attribuer aux artistes.

Si la blockchain attire généralement les banques et autres représentants du secteur des technologies financières, ce nouveau concept issu de la naissance du bitcoin a également tapé dans l’œil des sociétés de streaming musical. Pas surprenant donc de voir Spotify annoncer le rachat de la société Mediachain, une startup américaine spécialisée dans les technologies liées à la blockchain.

Dans un communiqué publié sur le site de Spotify, puis retiré sans explication, la société annonçait le rachat de la société dont les effectifs seront intégrés aux bureaux New Yorkais de Spotify.

 

Mediachain est une startup qui se spécialise dans le développement d’outils basés sur la blockchain à destination de l’industrie des médias. Parmi ses réalisations, on retrouve ainsi un moteur de recherche d’image conçu pour attribuer correctement les photos à leurs auteurs. La blockchain est en effet un outil potentiellement puissant pour affirmer les droits d’auteurs sur une œuvre culturelle numérisée : un artiste pourrait facilement mettre en ligne sur une blockchain l’œuvre qu’il a réalisée, associée à son nom, et s’assurer ainsi que cette paternité ne sera jamais remise en question, sans nécessiter une validation par un organisme extérieur.

La blockchain utilisée est celle d’Ethereum, une blockchain très populaire qui a été développée afin de permettre une grande versatilité des applications contrairement à celle du bitcoin. Les développeurs de Mediachain ont également lancé leur propre cryptomonnaie, indexée sur les ethers d’Ethereum, afin de pouvoir rétribuer les créateurs de contenus en Creative Commons sur leur service de moteur de recherche.

Une technologie qui a tout pour plaire à Spotify : en effet la société de streaming est fréquemment en conflit avec les ayants droit sur le volume des sommes reversées à chaque artiste présent sur son service. Spotify a ainsi récemment été traîné devant les tribunaux par des artistes mécontents des rétributions proposées par la société, et s’en est finalement tiré en acceptant de payer plus de 20 millions de dollars aux éditeurs impliqués.

Spotify a donc tout intérêt à s’assurer les services d’une startup dont l’essentiel du travail cherche à résoudre la question du droit d’auteur à grand coup de blockchain. Parmi les ambitions affichées par Mediachain lors de sa levée de fonds, la société avait déjà évoqué son intérêt pour le milieu de la musique et les évolutions que pouvait apporter la blockchain sur ce secteur. Au vu des démêlés de Spotify avec les ayants droit, on comprend que la start-up leur ait tapé dans l’œil.

Spotify se frotte à la blockchain, pour quoi faire ?

Source : L’article << Spotify se frotte à la blockchain, pour quoi faire ? >> est extrait de ZDNet

Une sélection d'articles qui pourraient vous intéresser ...

rester-informer
Ne manquez plus rien!
Abonnez-vous dès maintenant aux infos de SOSVirus et recevez chaque mois, le meilleur de la sécurité informatique : news, tutos, hacking, alerte ransomware, spam alerte ...

By | 2017-04-27T21:27:23+00:00 avril 27th, 2017|Actualité|0 Comments

Leave A Comment