Thunderbird reste chez Mozilla… tant qu'il n'est pas un boulet pour Firefox

Open Source : Mozilla a finalement décidé de ne pas abandonner son client de messagerie Thunderbird à d’autres organisations open source. Celui-ci ne doit cependant à aucun moment peser sur le développement de Firefox.

Thunderbird reste chez Mozilla… tant qu'il n'est pas un boulet pour Firefox - 2017 - 2018 

Partira ou partira pas ? L’avenir de Mozilla, c’est Firefox. C’était la stratégie défendue et Mozilla cherchait donc depuis fin 2015 un nouvel acteur pour maintenir et développer son client de messagerie Thunderbird.

Conserver l’application n’était que la 3e option envisagée. Finalement, c’est bien celle-ci qui s’impose. L’éditeur a fait savoir qu’il avait décidé de conserver l’outil de messagerie, aussi longtemps que ce projet prouvera sa capacité à fonctionner de manière indépendante et qu’il ne constituerait pas un fardeau pour le développement de Firefox.

6 mois de préavis pour éjecter Thunderbird

En conséquence, Mozilla Foundation, parent de l’éditeur de Firefox, Mozilla Corporation, demeure la “maison juridique, fiscale et culturelle” de Thunderbird. Mais la fondation ne s’engage pas à vie à maintenir les liens.

Celle-ci a en effet la possibilité de couper les ponts avec un préavis de six mois si le projet Thunderbird ne fait pas de “progrès significatifs à court terme” dans la création d’une infrastructure technique indépendante de Mozilla Corporation.

Agé de 13 ans, Thunderbird n’a jamais rivalisé avec la popularité de Firefox. Néanmoins, le client email, qui est lié au moteur Gecko de Mozilla, compte toujours 25 millions d’utilisateurs. L’éditeur a cessé de consacrer des ressources au projet en 2012, période à laquelle la majorité des internautes ont opté pour les clients Web.

Malgré les démarches engagées pour se séparer de Thunderbird, Mozilla Mozilla avait accepté d’aider le projet à recevoir des dons et à distribuer des fonds en tant que sponsor fiscal. Ce sponsoring a été maintenu l’année dernière tandis que Thunderbird lançait une campagne de levée de fonds.

L’abandon de Gecko prendra du temps pour le client mail

Cette opération a permis selon Philipp Kewisch, un membre du conseil Thunderbird, de collecter suffisamment d’argent pour migrer hors de l’infrastructure de Mozilla et de recruter des salariés.

“Nous avons pu établir une domiciliation financière à la Fondation Mozilla. Nous recueillons avec succès des dons de nos utilisateurs, et les premières étapes de la migration de l’infrastructure ont été engagées” écrit-il.

Cela ne fait pas disparaître cependant certaines difficultés techniques concernant le développement et affectant à la fois Firefox et Thunderbird.  “A bien des égards, il y a plus que jamais besoin de courrier électronique indépendant et tant que Thunderbird ne ralentit pas la progression de Firefox, il ne semble pas y avoir d’obstacles importants pour le maintien d’une coexistence” juge Kewisch.

Le nœud du problème est sans conteste la très forte dépendance du client de messagerie vis-à-vis du moteur Gecko de Firefox. Or Mozilla envisage de le remplacer pour adopter un nouveau moteur baptisé Servo.

A long terme, Thunderbird espère devenir indépendant de Gecko. En attendant, le projet a besoin de maintenir une proximité avec Mozilla pour accompagner ce processus. L’objectif est de migrer sur des technologies Web. Et cela prendra du temps.

Thunderbird reste chez Mozilla… tant qu'il n'est pas un boulet pour Firefox

Source : L’article Thunderbird reste chez Mozilla… tant qu'il n'est pas un boulet pour Firefox >> est extrait de ZDNet

Une sélection d'articles qui pourraient vous intéresser ...

Thunderbird reste chez Mozilla… tant qu'il n'est pas un boulet pour Firefox - 2017 - 2018
Ne manquez plus rien!
Abonnez-vous dès maintenant aux infos de SOSVirus et recevez chaque mois, le meilleur de la sécurité informatique : news, tutos, hacking, alerte ransomware, spam alerte ...

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles 1 avis, 5,00/5
Loading...
2017-09-18T18:29:31+00:00

Laisser un commentaire