Uber : des pertes et des départs

Business : Guerre des prix et marketing pèsent sur l’activité de la start-up américaine qui a perdu 2,8 milliards de dollars l’année dernière.

Malgré son succès, les problèmes s’accumulent pour Uber : le géant américain soit gérer une situation financière difficile, les multiples contentieux dans de nombreux pays (débouchant parfois sur des interdictions pures et simples), et des départs en rafale dans son management. Côté résultats, si l’activité a bondi de 125% l’an passé avec un chiffre d’affaires de 6,5 milliards de dollars, la conquête des clients coûte très cher.

 

Entre les subventions et les efforts marketing, Uber fait état d’une perte de 2,8 milliards de dollars de pertes en 2016. Une situation qui pour le moment n’effraie pas les investisseurs : la start-up dispose de 7 milliards de dollars de trésorerie et bénéficie d’une valorisation boursière supérieure à celle de Ford !

On l’a dit, le groupe fait également face à une hémorragie a sein de sa direction. En mars, Jeff Jones, président du groupe et numéro 2 de l’entreprise, a décidé de quitter ses fonctions sur un désaccord majeur. En cause ? Une vision du management différente de celle qu’incarne aujourd’hui l’entreprise. Jeff Jones occupait ce poste depuis six mois, en provenance du géant du retail Target. 

Aujourd’hui, c’est Sherif Marakby, le vice-président chargé des programmes de véhicules au niveau mondial qui annonce son départ. Le groupe n’a pas expliqué les raisons de cette démission.

Par ailleurs, dans un billet de blog, l’ex-ingénieure d’Uber Susan Fowler fait état de nombreux cas de harcèlement sexuel, ce qui a provoqué son départ. Pire, elle affirme que les plaintes des employées victimes de ces pratiques auraient été étouffées par le service des ressources humaines d’Uber. Un responsable en particulier est visé pour ses propositions déplacées et réitérées. Ce dernier aurait été protégé par la direction en raison de ses performances au sein de la firme. Une enquête interne a été ouverte.

Enfin, toujours au chapitre des mauvaises nouvelles, Otto, une des filiales de la société, est accusé par Google de lui avoir dérobé des technologies dans le secteur de la voiture autonome. Google a porté plainte. Uber a du enfin admettre récemment l’utilisation d’un logiciel nommé “Greyball” qui permettait d’échapper aux autorités dans les villes où le service a été interdit. 

Uber : des pertes et des départs

Source : L’article << Uber : des pertes et des départs >> est extrait de ZDNet

Une sélection d'articles qui pourraient vous intéresser ...

rester-informer
Ne manquez plus rien!
Abonnez-vous dès maintenant aux infos de SOSVirus et recevez chaque mois, le meilleur de la sécurité informatique : news, tutos, hacking, alerte ransomware, spam alerte ...

Par | 2017-04-18T13:20:42+00:00 avril 18th, 2017|Actualité|0 commentaire

Laisser un commentaire