Uber utilise l'IA pour vous faire payer plus un trajet : une dérive ?

Stratégie : Chez Uber, les clients ne sont pas égaux. Mais le système de facturation s’appuyant sur de l’intelligence artificielle génère un large écart entre ce que l’utilisateur paie et ce que perçoit le conducteur.

 

Uber a reconnu avoir recours à l’intelligence artificielle pour facturer ses clients en fonction de ce qu’ils sont susceptibles d’être prêts à payer.

Comme indiqué par Bloomberg, le service de transport explique que le nouveau système est basé sur l’IA et des algorithmes qui estiment les prix de courses que les groupes de clients seront prêts à payer en fonction de la destination, de l’heure et de l’emplacement.

Dans le passé, votre tarif serait défini en fonction du kilométrage, du temps et de la demande géographique. Cependant, le nouveau système de “tarification basée sur l’itinéraire” utilise des techniques d’apprentissage automatique pour modifier les prix par rapport à un certain nombre de facteurs sociologiques.

Un prix à la tête (et aux données) du client

Déployé actuellement dans 14 villes, le nouveau système prend en compte la richesse estimée. Par exemple, si un passager fait un trajet d’une région riche à l’autre, on peut lui demander de payer plus cher que quelqu’un qui se dirige vers une zone moins aisée, quelle que soit la distance, le kilométrage ou le temps nécessaire pour voyager.

En outre, comme l’a noté Bloomberg, malgré les hausses possibles de ces prix sur mesure, cela ne signifie pas que les conducteurs recevront une part de ces factures gonflées.

La question découle de ce que Uber appelle des “prix initiaux” qui garantissent aux clients un tarif fixe avant leur réservation. Les passagers savent combien ils sont censés payer, mais les conducteurs ont fait savoir qu’ils ne constataient pas de compensation supplémentaire du fait de la hausse des prix produite par le système d’IA.

Dans un communiqué, un porte-parole d’Uber a déclaré que les trajets sont facturés différemment “en fonction de notre compréhension des choix des passagers afin que nous puissions servir plus de personnes dans plus d’endroits aux tarifs qu’ils peuvent se permettre”.

Plus d’argent aussi pour les chauffeurs Uber ?

“Les passagers connaîtront toujours le coût d’un voyage avant de demander un trajet, et les conducteurs gagneront toujours pour le travail qu’ils accomplissent avec une transparence totale sur ce qu’un voyageur paie et ce que Uber gagne sur chaque voyage”  ajoute le porte-parole.

Le responsable produit d’Uber, Daniel Graf, a déclaré que le système d’IA a été introduit l’année dernière comme une expérimentation pour demeurer compétitif face à la concurrence non seulement des entreprises traditionnelles de taxi, mais aussi des entreprises rivales telles que Lyft.

Uber empoche le montant restant entre la paie du conducteur et ce qu’un client est facturé dans ce que Graf appelle un moyen de créer des entreprises “durables”, ce qui selon le dirigeant pourrait un jour faire la différence entre la rentabilité et un solde bancaire négatif.

Afin d’atténuer les inquiétudes des conducteurs, Uber prévoit de signaler le prix que les passagers paient pour chaque trajet et un nouveau contrat de service définira la structure du nouveau système.

Uber déclare que ce système de surfacturation est utilisé pour payer les bonus des chauffeurs et afin d’investir plus d’argent dans le système dans son ensemble. Le service doit encore attendre pour observer si ces tarifs générés par l’analyse de données lui aliéneront les conducteurs… sans lesquels Uber ne pourrait exister.

  • ZDNet.fr recommande IA et robots : un besoin d’éthique et de démystification

Uber utilise l'IA pour vous faire payer plus un trajet : une dérive ?

Source : L’article << Uber utilise l'IA pour vous faire payer plus un trajet : une dérive ? >> est extrait de ZDNet

Du contenu qui pourrait bien vous intéresser !

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles 1 avis, 5,00/5
Loading...
2018-10-14T17:53:13+00:00

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des publicités ciblées et réaliser des statistiques de visites. Ok