Ubuntu renonce à son interface Unity

Technologie : Les tablettes et smartphones sous Ubuntu sont un échec, tout comme l’interface Unity développée par Canonical. La distribution va donc revenir par défaut à GNOME.

Six ans plus tôt, Ubuntu, la populaire distribution Linux, avait fait le pari d’une nouvelle interface : Unity. Celle-ci avait ainsi été activée par défaut, en remplacement de la célèbre interface graphique GNOME.

L’éditeur Canonical a décidé de faire machine arrière. A partir de l’année prochaine, à l’occasion de la version 18.04 LTS d’Ubuntu, GNOME remplacera Unity en tant qu’interface par défaut. Prévue pour la convergence des terminaux Ubuntu, celle-ci n’est plus nécessaire.

Canonical met en effet fin au développement d’Ubuntu sur tablettes et smartphones. Dans un billet de blog, Mark Shuttleworth a annoncé l’arrêt de l’investissement dans Unity8 et le retour de GNOME en avril 2018.

L’éditeur confirme par ailleurs à Ars Technica l’abandon du projet tablette et smartphone. Sur desktop, l’avenir d’Ubuntu n’est pas remis en question, pas plus que sur serveur. Les terminaux mobiles ne sont pas l’avenir financier de Canonical, reconnait Shuttleworth.

Il en va autrement du Cloud et de l’IoT, souligne toutefois ce dernier. Dans son billet, le dirigeant et fondateur de Canonical vante les résultats d’Ubuntu dans ces secteurs. « Le nombre et la taille des engagements commerciaux autour d’Ubuntu sur le Cloud et l’IoT ont considérablement augmenté. »

Ubuntu renonce à son interface Unity

Source : L’article << Ubuntu renonce à son interface Unity >> est extrait de ZDNet

Du contenu qui pourrait bien vous intéresser !

1 Etoile2 Etoiles3 Etoiles4 Etoiles5 Etoiles 1 avis, 5,00/5
Loading...
2017-09-18T18:29:41+00:00

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.